Les temps nouveaux, une nouvelle revue à découvrir

Publié le par dan29000

ltn1La naissance d'une nouvelle revue s'appuyant sur le mouvement social est une bonne nouvelle. Nous venons de lire la semaine dernière ce premier numéro édité par les éditions Le bord de l'eau, et disons-le c'est une belle réussite.

Il ne faut jamais vraiment se fier à un seul et premier numéro, mais en voyant les premières signatures, nous avons assez confiance pour mettre en ligne cet article et demander à nos lecteurs d'aller voir de plus près...

 

Déjà la forme est réussie, la revue de 122 pages a une maquette aérée, une belle couverture avec une citation de Victor Hugo :

"Vous voulez les misérables secourus, je veux la misère supprimée".

Et puis il y a aussi les dessins de l'ami Faujour, un plus indispensable venant pimenter le sérieux des articles.

Cette première livraison s'ouvre donc sur une déclaration fondatrice assez proche du texte ci-dessous. Avec les fondateurs. Nos lecteurs assidus ne manqueront pas d'y retrouver quelques signatures lues parfois dans des articles que nous avons mis en ligne durant les mois passés.

Le premier édito est signé par Claude Debons.

Si le bloc-notes (sur deux pages) nous a laissé dubitatif, l'ensemble des articles sont de belles contributions à une réflexion nécessaire sur le mouvement social de cette année. Et d'abord le long mouvement de grève des sans-papiers réinventant la grève (un article collectif).

Dans chacune des livraisons, un dossier, et ici nous aimons particulièrement les dossiers : dans le numéro de cet automne, "La crise n'est pas finie" contrairement à ce que voudraient nous faire croire Lagarde et ses complices "gouvernementeurs".

Un bel ensemble de six articles dont nous retiendrons totalement arbitrairment ceux de Michel Husson "Quelles réponses progressistes" et de Pierre Khalfa "Europe, sortir de l'emprise des marchés"...

Rien que ce dossier justifie l'achat de la revue.

Autre ensemble, sur l'émancipation, trois articles signés Cécile Braconnier, Anicet Le Pors et Evelyne Sire-Martin. Cette dernière signant un article intitulé : Banlieues, police partout, justice nulle part ?

On est en droit de penser que le point d'interrogation est de trop !

Bien entendu les retraites, sujet d'actualité s'il en est, n'est pas oublié...

Ce premier numéro s'achève sur un entretien avec Claire Villiers, sur un sujet majeur, à savoir, dépasser la frontière entre social et politique. Vaste et essentiel programme.

Nous avons lu une très grande partie des articles sans avoir une migraine à la fin, et vous pouvez nous croire, cela est rare.

C'est un aspect à ne pas négliger lorsque nos lectures s'aventurent hors du domaine de la fiction. On ne citera de noms car...il y en aurait sans doute un peu trop...

Au moment où le gouvernement Sarkozy prend l'eau à l'intérieur et à l'extérieur, au moment où les grèves, comme en 2009, se mulitplient, au moment où de plus en plus d'acteurs syndicaux et politiques se posent des questions sur la frilosité des directions syndicales et sur la tiédeur de la gauche réformiste, un nouvel espace de réflexion sur la transformation radicale de la société est important.

Bienvenue donc à cette revue où ne manque peut-être qu'une rubrique culturelle, livres, films et autres, la culture nous semblant aussi être une forte alternative dans la construction d'un autre monde solidaire.

 

Dan29000

 

On peut voir le site de l'éditeur : ICI 

 

Les temps nouveaux

Mouvement social et lutte politique 

Editions Le bord de l'eau

Automne 2010

122 pages, 14 euros 

 

 

===========================================================================

Les Temps Nouveaux

La Revue

Les trois dernières décennies ont vu le plein déploiement de la mondialisation capitaliste.

L’idéologie néolibérale conserva-trice et les politiques qu’elle a inspirées ont bouleversé la situa-tion héritée de l’après seconde guerre mondiale etengendré de graves reculs dans tous les domaines.

Militantes et militants syndicaux et associatifs, intellectuel-le-s engagé-e-s et ac-teurs du mouvement social, nous ne supportons plus la poursuite de ces politiques destructrices du progrès social et des libertés, normalisatrices de la pensée et de la culture, génératrices de désastres écologiques, attentatoires à la paix entre les peuples. Nous enrageons de l’atonie du débat sur les alternatives nécessaires pour que le monde retrouve le chemin d’un authentique progrès humain.

Nous voulons contribuer, par nos expériences et nos réflexions, au renouveau de la pensée critique du capitalisme et à la reconstruction d’une perspective d’espoir. Pour fonder une politique de transformation, l’irruption du social dans le champ politique est nécessaire ; une dialectique entre mouvement social et lutte politique est à construire dans le respect des responsabilités respectives.

Nous voulons constituer un lieu de réflexion syndical, associatif et politique, pour celles et ceux qui font objection à l’ordre actuel du monde et ambitionnent une transformation radicale des rapports économiques et sociaux pour l’émancipation humaine.

Pour cela, nous décidons de nous donner les outils nécessaires à l’élaboration, au débat, à la lutte idéologique, aux propositions à formuler, aux initiatives à prendre, et de mettre progressivement en place :
une revue adossée au mouvement social, carrefour de rencontre du syndical, du social et du politique, ainsi qu’un site internet (« LES TEMPS NOUVEAUX – La Revue »),
un réseau d’initiatives et de débats sous forme d’une association des amis et lecteurs avec, dans un premier temps, des structures décentralisées régionales per-mettant, entre autres, d’organiser forums, colloques, et sa lettre électronique (« Réseau LES TEMPS NOUVEAUX »).

 

 

Les fondateurs :

Christophe AGUITON, Michel ANGOT, Gérard ASCHIERI, Louis Marie BARNIER, Éric BEYNEL, Sophie BEROUD, Stéphane BONNERY, Jean Claude BRANCHEREAU, Patrick BRODY, Michel CAHEN, Leila CHAIBI, Maxime COMBES, Marie Agnès COMBESQUE, Annick COUPE, Gilles DARE, Noël DAUCE, Claude DEBONS, Bernard DEDEBAN, Bernard DEFAIX, Christophe DELECOURT, Richard DETHYRE, Jean Michel DREVON, Françoise DUMONT, Élisabeth GAUTHIER, Bertrand GEAY, Didier GELOT, Jean GERSIN, Karl GHAZI, Corinne GOBIN, Janette HABEL, Jean Marie HARRIBEY, Jean Paul HEBERT, Michel HUSSON, Gisèle JEAN, Pierre KHALFA, Christian LAVAL, Catherine LEBRUN, Jacques LEGER, Jacques LERICHOMME, Julien LUSSON, Henri MALER, Jean MALIFAUD, Roger MARTELLI, Gus MASSIAH, Dominique MEZZI, Claude MICHEL, René MOURIAUX, Jean Michel NATHANSON, Dominique NOGUERES, Jean Marie PERNOT, Gérard PERRIER, Evelyne PERRIN, Dominique PLIHON, Daniel RALLET, Jacques RIGAUDIAT, Dominique ROLS, Michel ROUSSEAU, Jean Marie ROUX, Evelyne SIRE-MARIN, Stéphanie TREILLET, ,Aurélie TROUVE, Claire VILLIERS, Karel YON, Sophie ZAFARI.

Publié dans lectures

Commenter cet article