Lettre à la Fédération Française de Football : le silence tue pour Mahmoud Sarsak

Publié le par dan29000

Le silence tue : Lettre à la Fédération Française de Football
de : Olivia Zémor
mardi 5 juin 2012 

JPEG - 100.3 ko

Mahmoud Sarsak, footballeur palestinien emprisonné, depuis 3 ans sans procès ni accusation, en est aujourd’hui à son 77ème jour de grève de la faim. Nous nous sommes adressés la semaine dernière aux dirigeants de la FFF, et nous vous demandons d’en faire autant afin qu’ils interviennent pour sauver ce jeune sportif.

 

 


A l’attention de M. Noël Le Graët et de l’ensemble de la direction de la FFF

Paris, le 1er juin 2012


Chers dirigeants de la Fédération Française de Football,


Je n’ai pu rencontrer aucun d’entre vous vendredi dernier, lors de ma venue à votre siège, à l’exception de Mme Virginie Rocheteau, qui vous a sans doute transmis notre inquiétude au sujet de Mahmoud Sarsak, footballeur palestinien dans un état de santé très critique après 75 jours de grève de la faim.

Comme Amnesty international, Physicians For Human Rights (Israël) et Addameer (Palestine), nous vous demandons d’intervenir le plus vite possible pour sauver Mahmoud Sarsak.

Vous avez le contact avec les autorités israéliennes étant donné vos échanges sportifs. Et si votre conception de la solidarité sportive est celle que nous espérons, vous aurez à coeur de faire valoir auprès de vos interlocuteurs israéliens qu’ils ne peuvent faire partie de la communauté sportive et persécuter ainsi les sportifs palestiniens.

Mahmoud Sarsak, du camp de réfugiés de Rafah dans la bande de Gaza, a 25 ans. Il est footballeur professionnel. Il a été arrêté le 22 juillet 2009 au check-point d’Erez alors qu’il se rendait à Naplouse, en Cisjordanie, pour participer à un match de l’équipe nationale palestinienne de football. Après 30 jours d’interrogatoire, il a été incarcéré sans procès et sans accusation précise, étant qualifié de "combattants illégal". Et depuis cette date, sa détention a été renouvelée 6 fois !

L’association Addameer lance un appel au secours et informe le monde qu’Israël n’a pas tenu ses promesses, celles qui ont récemment amené près de 2000 prisonniers palestiniens à mettre un terme à leur longue grève de la faim. En effet, dans les deux semaines qui ont suivi, plus de 25 prisonniers ont été kidnappés après leur libération ou ont vu leur détention « administrative » (sans accusation et sans procès) renouvelée.

La PFA (Association Palestinienne de Football) en appelle à la FIFA (Fédération Internationale de Football Association), ainsi qu’à vous-mêmes, pour qu’elle fasse relâcher immédiatement Mahmoud al-Sarsark, kidnappé par l’armée israélienne, alors qu’il quittait la bande de Gaza pour se rendre à une rencontre sportive en Cisjordanie.

Il fait partie de l’équipe nationale de football palestinienne. Deux de ses co-équipiers qui l’accompagnaient n’ont pu passer le check-point d’Erez et ont été renvoyés dans la bande de Gaza, alors que les trois joueurs avaient informé bien en avance les autorités israéliennes qu’ils se rendaient à Naplouse pour une rencontre avec le Club de Balata.

La PFA s’adresse à tous les sportifs et notamment aux footballeurs pour leur demander d’obliger leurs gouvernements à faire respecter par Israël le droit international et obtenir la libération de Mahmoud, non seulement privé de toute carrière sportive comme de nombreux athlètes palestiniens, mais également en danger de mort.

LE SILENCE TUE.

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie de recevoir l’expression de mes meilleurs sentiments.

Olivia Zémor

Présidente de l’association CAPJPO-EuroPalestine

POUR CONTACTER LA FFF (FÉDÉRATION FRANÇAISE DE FOOTBALL) :

 TEL : 01 44 31 73 00
 FAX : 01 44 31 73 73
 MAIL : virginie.rocheteau Fxa fff.fr

 

Source: BC

Publié dans Monde arabe - Israël

Commenter cet article