Libye : Contre l'intervention militaire française, par la FD CGT des cheminots

Publié le par dan29000

 

 

 

LIBYE,communiqué de la Fédération CGT des cheminots.


 


de : LE REBOURSIER

 

 

NON A LA POURSUITE DE L’INTERVENTION MILITAIRE FRANCAISE EN LIBYE !


La Fédération CGT des Cheminots a toujours oeuvré pour la PAIX et la souveraineté des peuples.

En ce sens,la Fédération CGT des Cheminots ne peut passer sous silence la guerre en Libye qui dure depuis des mois.

En premier lieu,cette guerre contre la Lybie,où la France apparait comme en étant l’instigatrice,s’inscrit dans la récente série noire d’incohérences de la diplomatie française qui lui fait perdre tout son crédit international.

Personne n’a la mémoire courte même si certains peuvent être frappés d’amnésie passagère.

Cette nouvelle guerre n’est-elle pas,officiellement du moins comme le prétend le président Sarkozy,le moyen de se débarrasser d’un affreux dictateur sanguinaire ?

Pourtant,c’est ce même président qui a signé différents partenariats avec Kadhafi,en juillet 2007,dont un "partenariat industriel de défense",prometteur pour les sociétés d’armement françaises et pour les affaires de M.Dassault.

C’est en ami que le Président de la République et le Président de l’Assemblée le recevait,avec les plus grands égards en décembre 2007.

Après des mois de frappes aériennes,la France est entrée dans l’engrenage de la guerre civile,avec un statut de cobelligérant auprès des insurgés,et aucune solution politique négociée n’est en vue.

En revanche,la catastrophe humanitaire ne cesse de s’amplifier.

En plus des morts et des blessés,selon le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, plus de 740000 personnes ont quitté la Libye dans les 3 derniers mois pour se réfugier dans les pays voisins,notamment la Tunisie,dans des conditions sanitaires particulièrement difficiles.

La situation actuelle nécessite donc d’aboutir très rapidement à un cessez le feu en appuyant les efforts diplomatiques en cours.

Alors qu’il faudrait agir avec détermination pour imposer une solution politique en arrêtant les bombardements,en retirant les forces de l’OTAN,en favorisant la négociation d’un cessez le feu multilatéral,les autorités françaises jettent de l’huile sur le feu en Libye,en renforçant leurs moyens militaires avec des hélicoptères d’attaque.

Alors que le gouvernement français impose l’austérité aux français sur la santé,les retraites,et les services publics,ce sont 2 millions d’euros par jour qui sont dépensés en Libye,pour servir les intérêts de quelques multinationales.

LA FEDERATION CGT DES CHEMINOTS CONDAMNE CETTE POLITIQUE GUERRIERE AU SERVICE DU CAPITAL !

Intervention militaire où les enjeux économiques dépassent largement les enjeux humanitaires.

La France rejoue l’interminable et horrible chanson de l’impérialisme que connaissait déjà Anatole France : " on croit mourir pour la liberté ;on meurt pour les industriels."

C’est au peuple libyen de décider de son destin.Cela passe par l’arrêt des hostilités et une solution politique permettant l’instauration d’un régime démocratique.

La Fédération CGT des Cheminots

 

 

Source : Bella ciao

Publié dans Monde arabe - Israël

Commenter cet article