Ligne THT Cotentin-Maine, on en veut pas, résistance et manifestation

Publié le par dan29000

 

 

 

 

Stop THT

Manifestation à St Sébastien de Raids - samedi 8 janvier 2011 à 10h30 contre la ligne THT Cotentin-Maine


La comedia de la THT presente :


Son comité d’arrêt des Travaux Express et des Dialogues Fictifs


Samedi 8 janvier 2011 10 h 30, bourg de Saint Sébastien de Raids




Perturbations publiques organisées par STOP THT



Après l’annonce précipité de la DUP, et la mise en place par RTE des :
comités de projet (conseils régionaux et généraux)
comités de suivi (maires et associations)
comités de pilotage PAP (Plan d’Accompagnement Projet)


ainsi que le commencement du terrassement du poste amont à Saint Sébastien de Raids, les riverains, les élus et Stop THT ont décidé de mettre en place un : Comité d’Arrêt des Travaux Express et des Dialogues Fictifs.


Venez nous rejoindre avec bottes, pelle et seau, pour cette conférence de presse originale !


Ensemble, Terrassons le projet !


Boissons chaudes sur place au profit du comité « Santé et THT »




Ligne Cotentin-Maine : La comédie a assez duré !

Une enquête publique précipitée mais qui a tout de même montré une opposition citoyenne totale au projet


Une Déclaration d’Utilité Publique prise sans tenir compte des réserves de la commission d’enquête publique qui demandait d’attendre les résultats d’une étude épidémiologique sur l’impact sanitaire des lignes THT.


Et pourtant, EDF a annoncé plus de deux ans de retard pour la mise en route de l’EPR. Et, malgré les recours en annulation de la DUP au conseil d’Etat, RTE avance toujours au pas de charge :


Des délivrances de permis de construire express (poste de Saint-Sébastien de Raids) et, pour les travaux d’enfouissement des lignes moyenne tension, des signatures de riverains recherchées avant même la DUP.


Des temps de réflexion imposés aux riverains impactés extrêmement courts (un mois et demi pour décider de quitter son lieu de vie, ses racines, … ou vivre en permanence dans le doute et la peur)


Pire encore, avant l’enquête publique, une mise en place d’un PAP (Plan d’Accompagnement Projet) pour tenter d’acheter les élus. Puis, après suspension de cette manœuvre pour cause d’infraction, une distribution des deniers publics qui repart de plus belle après la DUP…


Pourquoi donc vouloir maintenir un calendrier ne correspondant plus à la mise en service de l’EPR ?


Pourquoi ne pas montrer autant de précipitation pour mettre en place l’étude épidémiologique tant réclamée par les riverains et les élus, en utilisant notamment l’argent du PAP ?


Est-ce pour permettre aux sous-traitants de RTE (Entreprises Sarrasola et Betco du groupe Vinci, Transel du groupe Bouygues, …) de bénéficier de la manne financière de l’Etat quoi qu’il advienne ?


Est-ce par peur que les nouvelles révélations des scientifiques (Dominique Belpomme, par exemple, cancérologue, Université Paris-Descartes, www.artac.info) ou des médecins comme celui présent lors de la réunion de suivi du projet organisé par le préfet à Saint-Lô ne viennent confirmer les doutes sur les effets sanitaires des lignes ?


Est-ce pour influencer le conseil d’Etat en charge des recours contre la DUP ? Défense probable de RTE : « Oui, bien sûr, la DUP n’a pas pris en compte les réserves de la commission…, oui, bien sûr, la ligne servira à évacuer l’excédent de production d’électricité vers l’étranger…, oui, bien sûr, elle ne servira que rarement puisque les vieilles centrales sont souvent en panne… mais maintenant que l’on a déjà investi beaucoup d’argent (celui des contribuables, en plus) en commençant les travaux, en achetant les maisons et les élus… ce serait du gaspillage d’arrêter tout maintenant ! ».


Ligne Cotentin-Maine : Il est donc urgent d’attendre et de mettre tout en œuvre pour garantir aux riverains un environnement sain !
 


Publié dans environnement

Commenter cet article