Ligue des Droits de l'Homme / Pétition pour Cesare Battisti

Publié le par dan29000

arton2754-1e64c.jpgUne pétition pour Cesare Battisti


La LDH défend partout le droit des accusés à être normalement défendus, et le statut de réfugié. Elle appelle, avec l’association des amis de Cesare Battisti à signer massivement la pétition adressée par les amis brésiliens de Cesare au président Luis Inacio Lula da Silva, qui devrait annoncer sa décision en février 2010. Il nous reste peu de temps pour tenir l’objectif de 100 000 signatures internationales !

En janvier 2009, le ministre de la Justice du Brésil, Tarso Genro, conformément à la loi brésilienne, attribuait le refuge politique à Cesare Battisti, estimant, parmi d’autres arguments, que la peur de Battisti de retourner dans son pays était fondée, au vu de l’immense pression et de la véritable haine entretenues par le gouvernement italien depuis des années autour de son cas.

Selon la loi toujours, une décision de refuge, prise par l’éxécutif, éteint automatiquement le procès d’extradition en cours. Mais pour la première fois de son histoire, le Tribunal suprême du Brésil, pour des raisons strictement politiques - une majorité de ses membres étant opposée au président Lula - a décidé de passer outre la loi et de poursuivre le procès.

A 5 voix contre 4, le tribunal a déclaré la décision précédente de refuge “illégale” et voté pour l’extradition, laissant cependant la décision ultime au président Lula. Outre le cas particulier de Cesare, ce coup de force du pouvoir judiciaire crée un très grave précédent, qui met en péril la sécurité de tous les réfugiés. Déjà, la Colombie, l’Iran, le Pérou, Cuba, ont demandé des révisions des refuges accordés au Brésil à leurs ressortissants. C’est ainsi que le cas de Cesare Battisti, surmédiatisé par l’Italie, initie au Brésil une jurisprudence menaçante.

Pourtant il a été abondamment prouvé que le procès collectif qui condamna Battisti en son absence fut largement vicié, par l’usage de tortures, par la fabrication et l’usage de faux (procurations), par l’exploitation intensive des repentis, dont les déclarations contradictoires remplacèrent l’absence totale de preuves matérielles comme de témoignages.

Nous sommes en France singulièrement concernés. Car c’est à la suite des manquements à la parole donnée, que Battisti avait été obligé de fuir au Brésil pour éviter d’être extradé vers l’Italie. Voilà ce que déclarait la LDH le 19 mars 2007 :

« Cesare Battisti a été arrêté au Brésil. Condamné à perpétuité sans avoir été entendu par la justice italienne, il finira ses jours en prison, s’il est extradé, sans avoir pu se défendre et faire valoir ses droits. Par la voix du Président Mitterrand, la France avait donné sa parole que ceux qui avaient rompu avec la violence ne seraient pas extradés. Cesare Battisti a cessé toute action illégale depuis vingt-neuf ans et a toujours vécu paisiblement dans notre pays. Mais la France de Messieurs Sarkozy et Perben a renié sa parole, elle a voulu livrer ceux qu’elle avait accueillis. […] Quant à la justice, la LDH rappelle que Cesare Battisti n’a été condamné – sans aucune preuve matérielle ? que sur la base de deux témoignages de « repentis », qui ont acheté par leurs accusations d’importantes remises de peine pour les crimes qu’ils avaient commis. Et cela suffit à un gouvernement français pour aider à envoyer cet homme finir sa vie derrière les barreaux « sans autre forme de procès » ? La Cour européenne des droits de l’Homme, elle, a déjà répondu que refuser un vrai procès à un condamné par contumace, c’est violer la Convention européenne des droits de l’Homme. Messieurs Perben en 2004 et Sarkozy en 2007 ont fait cela en notre nom : trahir la parole donnée, refuser le droit au procès équitable en violation du droit européen des droits de l’Homme. La LDH milite pour une autre image du politique. Elle appelle les citoyens à exiger demain que les gouvernants s’attachent à dire la vérité et à respecter les droits. »

 Pour signer la pétition adressée au Président Lula pour qu’il accorde l’asile politique à Cesare Battisti c'est là :

http://www.ldh-france.org/Une-petition-pour-Cesare-Battisti

Publié dans actualités

Commenter cet article