Lille : marche de nuit féministe non-mixte

Publié le par dan29000

Marche de nuit féministe non-mixte 

Quoi ? 
Une marche de nuit féministe non-mixte où nous avons choisi d’être entre femmes, lesbiennes, gouines, bisexuelles, asexuelles, hétérosexuelles, pansexuelles (que nous soyons trans ou cisgenres).



Pourquoi la nuit ?
Pour les personnes catégorisées comme femmes, la rue est un espace où l’on est en permanence considérées comme disponibles sexuellement ; un espace de harcèlements, de reluquages, d’attouchements sexuels, d’injures, de sifflements et de peur des agressions masculines (qu’elles soient physiques, verbales, sexuelles, psychologiques). Et cet espace public reste majoritairement — voire exclusivement — le territoire des hommes, d’autant plus la nuit.



Qui sommes-nous ?
Des féministes isolées ou organisées venant d’horizons variés et se réunissant régulièrement pour se donner de la force collectivement, reprendre du pouvoir sur nos vies et dans la rue et lutter ensemble contre ce système patriarcal, capitaliste, sexiste, raciste, classiste, binaire et hétéronormé.



Pour qui ?
Pour exprimer notre force et notre parole en autonomie par rapport aux mecs, cette manifestation est organisée entre féministes, femmes, filles, lesbiennes, gouines, bisexuelles, asexuelles, hétérosexuelles, pansexuelles et/ou transgirls ; celles qui en ont marre de se faire mater comme un bout de viande ou d’être considérées comme des poupées gonflables, celles qui vivent dans la rue ou y travaillent, celles qui veulent embrasser leur copine dans le bus, celles à qui on dit qu’elles se sont trompées de chiottes, celles qui sont racisées et exotisées, celles qui en ont marre des mains au cul, celles qui veulent boire un coup sans se faire draguer… Cette manifestation est pour TOUTES CELLES qui reconnaissent des petits bouts de leurs vies dans ces violences et cette oppression.



Où et quand ?
Rendez-vous le samedi 29 mai 2010 à 21h30 tapantes devant l’Opéra de Lille (place du Théâtre, métro Rihour) pour une marche bruyante, de visibilité, de solidarité et de résistance féministe !



Sinon ?
Ramenez de quoi faire du bruit, des pancartes… Et si vous n’êtes pas de Lille, ramenez vos duvets, on essayera de s’arranger pour vous caser !


Source : Indymedia Lille, 7 mai 2010. 




Publié dans actualités

Commenter cet article