Loudéac / C'est encore le maire qui trouble l'ordre public !

Publié le par dan29000

Gérard Huet, le maire de Loudéac, avait été condamné en juillet dernier pour avoir refusé de marier deux étrangers de sa commune en situation irrégulière. Déjà la chose n'était pas banale et digne d'une municipalité du FN. Après quelques semaines de combat,  la loi l'avait obligé à  plier...
 
Dans une “Lettre” publique adressée à ses administrés, il persiste aujourd'hui :

“Alors que nous traversons une grave crise économique, comment aurais-je pu marier sans m’y opposer deux étrangers d’origine marocaine plus préoccupés de profiter de notre système de protection sociale que de convoler en juste noces?” 
 “En refusant de les marier, j’ai voulu dénoncer un système qui fait la part belle à l’assistanat plutôt que de protéger ceux qui se lèvent tôt le matin pour gagner leur vie en toute honnêteté!”.

Gérard Huet  dévoile même  des informations personnelles sur la vie du couple !

La réplique est tombée, fort heureusement.
Par les mariés d’abord, qui ont porté plainte pour diffamation. La Ligue des droits de l’homme est venue les soutenir, annonçant qu’elle allait aussi porter plainte pour “diffamation, atteinte à la vie privée et discrimination”. 

Dans la foulée, un "collectif citoyen et républicain du centre-Bretagne" s’est également constitué pour réagir à la Lettre du maire et marquer son refus de “ces pratiques de dénonciation et d’attaque aux personnes”.
“Doit-t-on accepter que des individus soient montrés du doigt? Aujourd’hui un couple, qui demain: chômeurs, accidentés de la vie...?" s’interroge le collectif, rejoint par plusieurs associations, syndicats et partis politiques.
Jeudi soir, lors d’un conseil municipal "houleux", le maire a annoncé qu’il allait à son tour porter plainte contre les élus d'opposition pour des propos tenus sur leur blog...

Pour rappel de cette affaire, illustrant la banalité de la bêtise ordinaire d'un élu déjà condamné par la justice, c'est là :


Publié dans actualités

Commenter cet article