Lyon : manifestation fasciste et raciste des Jeunesses Nationalistes, empêchons-là

Publié le par dan29000

Une nouvelle manifestation fasciste et raciste à Lyon en janvier


Les Jeunesses Nationalistes (sorte de section jeunesse du groupe « Œuvre Française »), fondées récemment à Lyon par Alexandre Gabriac, l’ex-élu FN au bras tendu, appellent à une manifestation de leurs troupes fascistes à Lyon le 14 janvier prochain.
Empêchons-là !

Une manifestation fasciste en plein coeur de Lyon

Le pay­sage d’extrême-droite lyon­nais s’est consi­dé­ra­ble­ment recom­posé ces deux der­niè­res années. Après les fras­ques nazies de Lyon Dissident et de leur local à Gerland du Bunker Korps, les vio­len­ces racis­tes engen­drées par la mani­fes­ta­tion des Jeunesses Identitaires / Rebeyne / la Traboule (leur local très contro­versé à St-Jean), c’est un nou­veau groupe qui a récem­ment fait son appa­ri­tion sur Lyon : Les jeu­nes­ses Nationalistes.

A l’occa­sion de la pré­sen­ta­tion de son mou­ve­ment (le 14 octo­bre 2011, dans des locaux mis à la dis­po­si­tion de l’Œuvre Française au Parc de la Tête d’Or), Alexandre Gabriac annon­çait déjà la tenue d’une telle mani­fes­ta­tion dans la presse « natio­na­liste » (com­pren­dre à droite de l’extrême-droite) :

Le Front natio­nal chas­sant les véri­ta­bles natio­na­lis­tes refu­sant de se plier aux nou­vel­les orien­ta­tions néfas­tes de sa direc­tion, il laisse der­rière lui de très nom­breux jeunes orphe­lins. Non pas orphe­lins de doc­trine, mais orphe­lins d’une struc­ture de jeu­nesse com­bat­tante, enga­gée sans aucune com­pro­mis­sion pour la défense et la vic­toire de notre idéal.

Organiser et former cette jeu­nesse : c’est ce que nous nous don­nons pour mis­sion.
[---]
Nous vou­lons affir­mer qu’un Français natu­rel ne peut être qu’issu de souche euro­péenne, d’une tra­di­tion spi­ri­tuelle et d’une culture intel­lec­tuelle com­mune.

Pour les Jeunesses natio­na­lis­tes, tout natio­na­liste est révo­lu­tion­naire, en ce sens qu’il ne reconnaît pas la légi­ti­mité du pré­sent ordre démo­cra­ti­que et mon­dia­liste.
[---]
Dans cette opti­que, nous uti­li­se­rons tous les modes d’actions réa­li­sa­bles pour le bien commun : des clas­si­ques trac­ta­ges et col­la­ges, en pas­sant par les actions « coup de poing » néces­sai­res pour expri­mer un rasle-bol, des mani­fes­ta­tions pour hono­rer notre mémoire…Mais aussi des ren­contres mili­tan­tes, camp de cohé­sion, d’été, d’hiver, des for­ma­tions, confé­ren­ces, dif­fu­sion de media, dans le but de cons­ti­tuer des équipes mili­tan­tes sou­dées, for­mées et prêtes au combat avec pour seul but la vic­toire de notre idéal.

La pre­mière grande action sym­bo­li­que des Jeunesses Nationalistes aura lieu pro­chai­ne­ment à Lyon. Nous orga­ni­se­rons une grande mani­fes­ta­tion ayant pour thème : « Honneur à nos morts, Honte à ceux qui les font tuer » en hom­mage aux 75 sol­dats fran­çais (la liste s’allonge de jour en jour) morts en Afghanistan pour des inté­rêts étrangers, que le Système oublie trop vite à notre goût.

Les autres opé­ra­tions pré­vues pour l’ins­tant ne peu­vent pas être dif­fu­sées à l’avance, la dis­cré­tion étant la clef de leur réus­site. Mais je pense que vous en enten­drez parler !

Début novem­bre il annon­çait sur Facebook la date de cette pre­mière mani­fes­ta­tion de son mou­ve­ment.

JPEG - 89.3 ko

Le thème de la mani­fes­ta­tion sera donc le retour les sol­dats d’Afghanistan, élément volon­tai­re­ment consen­suel pour ce jeune mou­ve­ment fas­ciste. La date et le par­cours ne sont pas encore dépo­sés en pré­fec­ture à l’heure d’écriture de cet arti­cle.

Une fois encore il est into­lé­ra­ble de lais­ser défi­ler en plein centre de Lyon un groupe fas­ci­sant, vio­lent et racis­tes. Mobilisons-nous et empê­chons cette mani­fes­ta­tion.

No pasa­ran !

Mais que sont les Jeunesses Nationalistes ?

Fondées dans le sillage de l’Œuvre fran­çais, grou­pus­cule fas­ci­sant gra­vi­tant à la marge du Front National autour d’Yvan Benedetti à Lyon, les Jeunesses Nationalistes sont diri­gées par un autre exclu du FN : Alexandre Gabriac. Ce der­nier a récem­ment fait la une de l’actua­lité pour ses récu­rents saluts nazis et ses photos en uni­forme de l’Œuvre fran­çaise.

L’acte de fon­da­tion de ce groupe a eu lieu lors du qua­tor­zième Forum de la Nation orga­nisé par l’Œuvre Française au parc de la tête d’Or.

Seule action actuel­le­ment au pal­ma­rès des jeu­nes­ses natio­na­lis­tes, une pitoya­ble action d’agit-prop devant Eram. Le groupe, dont le logo s’orne de conno­ta­tions fas­cis­tes mani­fes­tes (l’aigle, le fais­ceau des lic­teurs, etc.) mérite lar­ge­ment l’épithète fas­ciste : bras tendu de son petit leader, admi­ra­tion pour la Phalange espa­gnole, par­ti­ci­pa­tion à des mani­fes­ta­tions homo­pho­bes (kiss-in à St-Jean) ou catho­li­ques inté­gris­tes, dont ils essaient de gagner les faveurs en par­ti­ci­pant à leurs actions contre des pièces de théâ­tre tout en fré­quen­tant les néo-païens fran­che­ment nazis de Terre & Peuple [1].

JPEG - 584.9 ko
Gabriac tenant le stand des JN lors du Cinquième rendez-vous de la Droite Nationale à Paris (12/11/2011)
Pour la petite histoire on remarquera que Gabriac partage une table avec un autre groupe au passif violent : le GUD
JPEG - 688.7 ko
Des membres des JN à la manifestation des cathos intégristes à Rennes (10/11/2011)
Lors de la manifestation à l’appel de l’institut Civitas contre la pièce de Romeo Castellucci, « Sur le concept du visage du fils de Dieu ».

Les jeu­nes­ses Nationalistes

siège : 19 rue de Marseille LYON 7 Déclarée en pré­fec­ture le 19 octo­bre 2011

Identification R.N.A. : W691079748

No de paru­tion : 20110045 Département (Région) : Rhône (Rhône-Alpes) Lieu paru­tion : Déclaration à la pré­fec­ture du Rhône. Type d’annonce : ASSOCIATION/CREATION

Objet : pro­mou­voir le Nationalisme Français, défen­dre ses valeurs et prin­ci­pes ainsi que de déve­lop­per l’entraide entre les mem­bres de la com­mu­nauté natio­nale.

pré­si­dent : Alexandre Gabriac secré­taire : Edouard de Brisoult tré­so­rier : jona­than Colombet

On notera que l’adresse décla­rée à la pré­fec­ture cor­res­pond à celle de leur local, situé au rez-de-chaus­sée en face de l’église St-André, en plein cœur de la Guillotière, le quar­tier le plus mul­ti­cultu­rel de Lyon.

JPEG - 49.3 ko

Alexandre Gabriac avec Renaud Mannheim (fon­da­teur de Lyon Dissident) après la manif des « iden­ti­tai­res/soli­da­ris­tes/néo-nazis » à Lille

JPEG - 87.5 ko

Gabriac en 2008 ten­dant le bras droit et la main dans l’uni­forme de l’Œuvre Française

P.-S.

A Lyon, les fascistes n’ont pas eu le dernier mot :
- Une riposte antifasciste massive et déterminée face aux attaques d’extrême-droite (10/04/2010)
- Retour en photo sur la manifestation antifa du 9 avril à Lyon (09/04/2011)
- Interdiction puis cloisonnement à St Jean du rassemblement des identitaires et réussite de la manifestation antifasciste : A Lyon dans la rue - et sous la pluie - contre les racistes et leurs cochonneries (14/05/2011)
- Fermeture du local néo-nazi de Gerland (16/05/2011)

Portfolio

Gabriac tenant le stand des JN lors du Cinquième rendez-vous de la Droite (...) Des membres des JN à la manifestation des cathos intégristes à Rennes (...)

Notes

[1] Gabriac et Benedetti se sont ainsi rendus au raout le plus radical de l’extrême-droite le 13 novembre à Rungis, la « Table ronde » annuelle de Terre & Peuple. Son fondateur, Pierre Vial, reconnaît en Marc Augier, le dirigeant de la division des volontaires français au sein des Waffen SS, la Division Charlemagne, son père spirituel. Le forum « National social radical » atteste de la présence d’un stand du groupuscule de Gabriac à cet événement, dont le thème était l’opposition aux « lobbies » : l’affiche de l’événement montrait Sarkozy s’exprimant devant une affiche du Conseil Représentatif des Institutions Juives de France.

 

Publié dans actualités

Commenter cet article