Lyon : riposte unitaire anti-fasciste, place Bellecour samedi

Publié le par dan29000

 

 

Ripostons au fascisme le 9 avril, manifestons !


Manifestation contre le fascisme le 9 avril à 14h30 départ place Bellecour à l’appel de nombreux collectifs et organisations,
- pour dire NON à la propagation de la haine et de la violence racistes et xénophobes.
- pour l’égalité des droits humains et sociaux pour tous et toutes.
- pour la fermeture du local néo-nazi de Gerland.
- pour dire stop à l’extrême-droite et à ses agressions physiques.

Pour préparer la manif, retour sur 2 ans de lutte à Lyon contre l’extrême-droite et leurs agressions

Voilà deux ans que les évènements s’enchainent, que la menace grandissante de l’extrême-droite à Lyon est palpable. Face aux menaces, aux agressions, les antifascistes lyonnais, toutes tendances politiques confondu, ont répondu par des rassemblements, des manifestations, de l’information.
A l’occasion d’une nouvelle manifestation antifasciste le 9 avril, et dans un contexte toujours plus tendu, petit retour sur deux ans de lutte contre l’extrême-droite qui passe à l’acte. (Lire la suite)

JPEG - 457.9 ko

Local néo-nazi à Gerland (Lyon 7e) multiplication des agressions fascistes racisme d’État, STOP !!!

Ne lais­sons pas le racisme d’État, la xéno­pho­bie et la stig­ma­ti­sa­tion de boucs émissaires gan­gre­ner notre société !

La poli­ti­que actuelle du gou­ver­ne­ment vise à dési­gner des boucs émissaires : chasse aux sans-papiers, lan­ce­ment d’un débat raciste (cette fois sur l’islam), nou­velle réduc­tion des droits des étrangerEs et délit de soli­da­rité (loi Besson). Ceci afin de casser les soli­da­ri­tés et faire taire la contes­ta­tion contre l’accrois­se­ment des iné­ga­li­tés socia­les et contre celles et ceux qui ont pro­fité de la crise.
Les « déra­pa­ges » ver­baux de mem­bres du gou­ver­ne­ment se suc­cè­dent, la droite décom­plexée la plus réac­tion­naire revient aux affai­res. Ces dis­cours conta­mi­nent à pré­sent l’ensem­ble de la classe poli­ti­que et de l’espace public.
Le FN pro­fite de sa nou­velle porte-parole pour essayer de se faire passer pour social, alors que son pro­gramme ne vise qu’à divi­ser les clas­ses popu­lai­res afin de briser tout mou­ve­ment soli­daire et d’ampleur en leur sein. Nous voyons les consé­quen­ces direc­tes de cette bana­li­sa­tion à Lyon, où les agres­sions néo-fas­cis­tes se sont mul­ti­pliées.

Combattons cette bana­li­sa­tion des dis­cours racis­tes, anti-sémi­tes, isla­mo­pho­bes, sexis­tes et homo­pho­bes, qui encou­ra­gent la haine de l’autre et pous­sent à la vio­lence.
Ces faits, inquié­tants, ne sont mal­heu­reu­se­ment que la partie la plus visi­ble du déve­lop­pe­ment et de la dif­fu­sion des idées racis­tes, hai­neu­ses des partis d’extrême-droite.
Ces partis, et les grou­pus­cu­les qui leur sont asso­ciés, repré­sen­tent un danger réel sur le plan poli­ti­que, quand ils défor­ment les réa­li­tés socia­les à leurs fins pour déve­lop­per un dis­cours de haine et d’exclu­sion de l’autre.

Des mem­bres de l’extrême-droite occu­pent l’espace public et s’en pren­nent à des mani­fes­tan­tEs.

Quelques illus­tra­tions :
- l’atta­que d’un ras­sem­ble­ment contre le débat sur l’iden­tité natio­nale : un blessé grave (jan­vier 2010).
- l’agres­sion de che­mi­nots tenant un piquet de grève à la gare de Perrache, pen­dant le mou­ve­ment de défense des retrai­tes (octo­bre 2010).
- le tabas­sage d’un jeune à Saint-Jean, parce qu’il por­tait un pin’s de Che Guevara (08/12/10).
- l’agres­sion à coups de batte de base-ball d’un couple à la sortie d’un concert de soli­da­rité à Villeurbanne, occa­sion­nant de graves bles­su­res et des séquel­les à vie (15/01/11).
- l’atta­que à coups de cutter d’une lycéenne après un ras­sem­ble­ment (04/02/11).
- le vol de titres de séjours à des étrangerEs lors d’agres­sions.

Un local néo-nazi, le Bunker Korps Lyon, a pignon sur rue dans le 7e arron­dis­se­ment de Lyon

Dans ce local, situé au 22, impasse de l’Asphalte, sont orga­ni­sés des concerts, des entraî­ne­ments au combat, la dif­fu­sion des matchs de l’Olympique Lyonnais pour les inter­dits de stade et autres « acti­vi­tés cultu­rel­les » qui dif­fu­sent les idées fas­cis­tes. Lors de leurs concerts où sont invi­tés des grou­pes néo-nazis euro­péens, les saluts hit­lé­riens fusent, accom­pa­gnés de « sieg, heil ». Leur logo contient le dessin d’une tête de mort, l’emblème des SS char­gés de l’enca­dre­ment des camps de concen­tra­tion et d’exter­mi­na­tion. Ils uti­li­sent comme para­vent l’appel­la­tion Lyon Dissident et se sont signa­lés en ten­tant d’orga­ni­ser un concert néo-nazi en 2008 à Vaise (le concert avait été annulé suite à une cam­pa­gne d’infor­ma­tion). À tra­vers ce local, ils pro­pa­gent leur idéo­lo­gie de haine raciale et vio­lence réac­tion­naire.

Après les succès du ras­sem­ble­ment du 23 février et de la réu­nion du 28 mars, touTEs ensem­ble contre l’extrême droite !

Le 23 février, nous étions entre 600 et 700 ras­sem­bléEs devant la mairie de Lyon 7e, pour récla­mer la fer­me­ture du local néo-nazi de Gerland et l’arrêt des agres­sions fas­cis­tes. Une délé­ga­tion a été reçue par le maire de l’arron­dis­se­ment et des adjoin­tEs. Ils ont indi­qué étudier des solu­tions et mettre le local sous sur­veillance admi­nis­tra­tive. Pour les per­son­nes pré­sen­tes, pour les rive­rai­nEs qui conti­nuent à subir les mena­ces, pro­vo­ca­tions et autres inti­mi­da­tions des nazis, cela n’est pas suffi­sant. La mairie cen­trale et le Préfet doi­vent pren­dre leurs res­pon­sa­bi­li­tés. Tout le monde est menacé par les agres­sions de ces fran­ges les plus radi­ca­les de l’extrême-droite.
Lundi 28 mars, une réu­nion publi­que a été orga­ni­sée avec succès dans le quar­tier de Gerland pour infor­mer les habi­tan­tEs du quar­tier.

MANIFESTATION SAMEDI 09 AVRIL 14H30 PLACE BELLECOUR

- pour dire NON à la pro­pa­ga­tion de la haine et de la vio­lence racis­tes et xéno­pho­bes.
- pour l’égalité des droits humains et sociaux pour tous et toutes.
- pour la fer­me­ture du local néo-nazi de Gerland.
- pour dire stop à l’extrême-droite et à ses agres­sions phy­si­ques.

P.-S.

Premiers signataires, par ordre alphabétique :
Attac, Cabiria, CGA, FSE, Gauche Unitaire, JCML, LDH Lyon 8e, MJCF, MRAP, NPA, PCF, PG, Planning Familial, la Rafal, Ras l’Front, CGT-Vinatier, Résistances Mornantaises, ROC ML, SUD Éducation, UJFP, Union départementale CNT, Union syndicale Solidaires, les Voraces.

La liste des signataires est mis à jours quotidiennement. Pour signer l’appel, contacter le collectif69 ou le signaler ci-dessous

Source : REBELLYON


Publié dans actualités

Commenter cet article