Lyon : semaine de résistance NO TAV avant la venue de Monti et Hollande

Publié le par dan29000

no-tav02.jpgSemaine NO TAV à Lyon

Le 3 décembre, à Lyon, aura lieu un sommet franco-italien durant lequel le président français François Hollande et le chef du gouvernement italien, Mario Monti, vont entériner le budget du chantier de la ligne ferroviaire à grande vitesse Lyon - Turin.

UNE SEMAINE NO TAV
DU 26 NOVEMBRE AU 2 DECEMBRE !

Ces der­niè­res années la mobi­li­sa­tion a pris une ampleur euro­péenne. Partout en Europe des comi­tés No-TAV se sont créés, appor­tant leurs sou­tiens aux habi­tants de la Vallée de Susa. Lyon est direc­te­ment touché par ce projet même s’il va tout juste com­men­cer à nous attein­dre, nous devons nous aussi nous mobi­li­ser contre. Dans ce but une semaine d’infor­ma­tion est orga­ni­sée et nous vous invi­tons toutes et tous à y par­ti­ci­per, ainsi qu’à toutes autres ini­tia­ti­ves pro­po­sées :

JPEG - 1.2 Mo

Lundi 26 novem­bre, 19h
Projection et débat avec un inter­ve­nant de Turin sur l’his­toire et l’actua­lité de la lutte NO TAV, à l’Autre coté du pont, 25 cours gam­betta (métro guillo­tière).

Samedi 1er décem­bre
- 18h : Témoignage et débat avec une inter­ve­nante sur le NO TAV et les femmes dans la lutte, au Grrnd Zero, 40 rue pré Gaudry, (métro Jean Jaurès).
- 20h : Concert de sou­tien au mou­ve­ment NO TAV au Grrrd Zéro Gerland (40 rue Pré Gaudry, proche métro Jean Jaurès à Lyon). Entrée Prix Libre, tous les béné­fi­ces seront rever­sés aux cais­ses de sou­tien aux inculpés de NO TAV.

  • The Angry Cats (Rockabilly, Paris) - Gasmask Terrör (Punk Hardcore, Bordeaux)
  • Dialcaloiz (Val de Susa) - FAP (ALZ) et Parazik (Negrito Karim) (Hip Hop, Lyon)
  • Shoot the Dogs (Punk Rock, Saint-Étienne)- Miss Ratched (Punk Rock, Lyon)
  • Sound System jusqu’à 7h du matin pour tenir toute la nuit !!
JPEG - 2.7 Mo

Dimanche 2 décem­bre, 16h
Projection, témoi­gnage et débat avec des inter­ve­nants sur la lutte NO TAV en liai­sons avec la ZAD et le docu­men­taire « No tav et la forêt de Rohanne au troi­sième jour de résis­tance », au bar l’Imka, place Colbert (métro croix rousse).

Lundi 3 décem­bre
Rassemblement et mani­fes­ta­tion contre la ren­contre Hollande-Monti, plus d’infos dans l’arti­cle détaillé.

NON AU TAV LYON - TURIN

Ce budget pré­voit un inves­tis­se­ment de 26,8 mil­liards d’euro (chif­fres de la Cour des Comptes), pour la cons­truc­tion d’une ligne de train obso­lète. Alors que dans un même temps, on nous a habi­tué aux dis­cours selon les­quels la France est en défi­cit : manque de budget dans des sec­teurs prio­ri­tai­res, poli­ti­que de res­tric­tion, l’aus­té­rité... tous cela sou­li­gne l’absur­dité de la situa­tion, car l’Italie qui est dans une situa­tion bien plus grave, économiquement, que la France force à la fina­li­sa­tion de ce projet.

Un but loua­ble, celui du fer­rou­tage : tech­ni­que consis­tant à monter les camions sur des trains pour débou­cher les routes et faire gagner du temps, d’un autre point de vue, est aussi écologique. Il suffit d’un rap­port sur les échanges économique entre la France et l’Italie qui pré­voyait, en 1991, l’aug­men­ta­tion de la fré­quen­ta­tion des voies trans­al­pi­nes par les camions : ils pré­voyaient 7200 pas­sa­ges quo­ti­diens en 2010, alors qu’il n’en pas­sait que 3560 en 2004, et ce chif­fre n’a fait que bais­ser.

En 1996, le par­le­ment euro­péen et le conseil euro­péen déci­dent de créer un pro­gramme de déve­lop­pe­ment des infra­struc­tu­res de trans­port de l’Union euro­péenne, le réseau de trans­port tran­seu­ro­péen (RTE-T). Cette déci­sion s’appuie sur la volonté de créer un véri­ta­ble marché unique sur le ter­ri­toire euro­péen favo­ri­sant ainsi la connexion entre gran­des métro­po­les. Afin de réa­li­ser ce pro­gramme pha­rao­ni­que, en 2004, une liste de 30 pro­jets prio­ri­tai­res est arrê­tée.

Parmi ces 30 pro­jets figure la réa­li­sa­tion de la ligne à grande vitesse LYON-TURIN, qui a terme doit relier Lyon-Kiev. Le coût total de ces grands pro­jets est estimé à envi­ron 225 mil­liards d’euros d’ici 2020.
Mais Pourquoi ce projet leur est-il si impor­tant ?

Pourquoi s’opposer au TAV ?

Ces pro­jets pan-euro­péens, déci­dés dans les ins­tan­ces euro­péen­nes, sans concer­ta­tion des popu­la­tions, connais­sent depuis le milieu des années 1990 des mou­ve­ments de contes­ta­tion de grande ampleur. Ainsi la Vallée de Susa est le théâ­tre depuis plus de 20 ans d’une forte mobi­li­sa­tion popu­laire et hors partis poli­ti­ques, contre la catas­tro­phe écologique et économique que repré­sente la ligne LYON-TURIN :

- Les expro­pria­tions dont sont vic­ti­mes les habi­tants de la Val de Susa pour faire passer le chan­tier

- L’amiante et l’ura­nium pré­sents en masse dans la vallée vont causer des dom­ma­ges irré­pa­ra­bles sur la santé des popu­la­tions y rési­dant et leurs terres, l’agri­culture étant aussi tou­chée

- Les contrats de cons­truc­tion gon­flés du fait des rela­tions connues entre les poli­ti­ciens ita­liens et les mafias qui détien­nent toutes les entre­pri­ses de grands tra­vaux dans le pays

- L’englou­tis­se­ment d’un budget colos­sal pour une ligne de train obso­lète car
4 cm de TAV = 1 an de retraite d’une per­sonne
3 m de TAV = 1 crèche avec 12 clas­ses
500m de TAV= 1 hôpi­tal de 1200 places, 226 cabi­nets et 36 blocs opé­ra­toi­res
1Km de TAV= payer les taxes sco­lai­res à 250.000u­ni­ver­si­tairs pen­dant 1 an…

SOLIDAIRE AVEC LA ZAD de Notre-Dame-des-Landes et tout-e-s ceux-lles qui luttent contre la destruction de la terre.

P.-S.

Plus d’info : http://notavfrance.noblogs.org et http://zad.nadir.org

 

 

 

 

SOURCE / REBELLYON

Publié dans environnement

Commenter cet article