Lyon : une grande exposition à la bibliothèque sur le photographe James Nachtwey

Publié le par dan29000

 

cover-war-photographer-film.jpg

 A propos de l'exposition


Dans le cadre de Lyon Septembre de la Photographie 2010, la Bibliothèque présente l’un des plus grands photographes de guerre de notre époque : l’américain James Nachtwey. Une manière pour notre institution de rendre compte de la place fondamentale du reportage dans l’histoire de la photographie.

 

 

 
De formation artistique, James Nachtwey utilise l’image comme instrument de témoignage, sa conscience aiguë suscite notre réflexion. En révélant l’extrême violence exercée dans des pays où l’exercice de la prise de vue est difficile voire dangereux, Nachtwey résiste et démontre comment, dans un contexte difficile, la photographie produit une prise de conscience, une relation aux autres : l’image tenant lieu de référent historique. 

 

 


Il y a chez Nachtwey une filiation contemporaine aux travaux d’Eugène Smith, de Robert Capa. Il est de ceux qui oeuvrent pour un reportage authentique et exigeant. Face au monopole de l‘image commerciale, les photographies de James Nachtwey sont d’une intense vérité, elles se veulent aussi un appel à la paix. L’exposition présentée est un hommage aux photographes de guerre qui, au risque de leur vie, défendent la photographie comme un élément incontournable de l’information.

Sylvie Aznavourian
commissaire de l'exposition

 

 


biographie James Nachtwey



Né en 1948, James Nachtwey grandit dans le Massachusetts. Il est diplômé de l’université de Dartmouth, où il étudie l’histoire de l’art et les sciences politiques de 1966 à 1970.

Les images de la guerre du Vietnam et du mouvement américain des droits civiques vont profondément marquer Nachtwey et compteront pour beaucoup dans sa décision de devenir photographe. Il apprend ainsi la photographie en autodidacte, tout en travaillant sur des bateaux de la Marine Marchande, puis comme assistant d’un rédacteur d’actualités et chauffeur routier.

En 1976, James Nachtwey débute une carrière de journaliste photographe au Nouveau Mexique, puis s’installe à New-York en 1980 pour travailler comme photographe indépendant. Sa première mission à l’étranger l’amènera en Irlande du Nord, où il couvre la guerre civile durant la grève de la faim de 1981.
C’est à partir de ce moment que Nachtwey va se consacrer à photographier les guerres, les conflits et les problèmes sociaux critiques. Il produit ainsi d’importants reportages photographiques au Salvador, Nicaragua, Guatemala, Liban, Cisjordanie et Gaza, Israël, Indonésie, Thaïlande, Inde, Sri Lanka, Afghanistan, Philippines, Corée du Sud, Somalie, Soudan, Rwanda, Afrique du Sud, Russie, Bosnie, Tchétchénie, Kosovo, Roumanie, Brésil et Etats-Unis.

Nachtwey est sous contrat avec le Time Magazine depuis 1984. Associé à l’agence Black Star de 1980 à 1985, il devient ensuite membre de Magnum de 1986 à 2001, puis de l’agence VII en 2001, dont il est également l’un des fondateurs.
Le travail de Nachtwey a notamment été exposé l’International Center of Photography de New-York, à la Bibliothèque nationale de France, au Palazzo Esposizione de Rome, au Musée des Arts Photographiques de San Francisco, au Culturgest de Lisbonne, au Circulo de Bellas Artes de Madrid, à la Fahey/Klein Gallery de Los Angeles, au Massachussetts College of Arts de Boston, à la Cannon Gallery et au Nieuwe Kerk d’Amsterdam, au Carolinum de Prague, ainsi qu’au Hasselblad Center, en Suède.

De nombreuses distinctions sont venues couronner sa carrière : Common Wealth Award, Martin Luther King Award, Dr. Jean Mayer Global Citizenship Award, Henry Luce Award, Robert Capa Gold Medal (par 5 fois), Magazine Photographer of the Year (7 fois), Word Press Photo Award (2 fois), International Center of Photography Infinity Award (3 fois), Leica Award (2 fois), Bayeaux Award for War Correspondents (2), Alfred Eisenstaedt Award, Canon Photo essayist Award, W. Eugene Smith Memorial Grant in Humanistic Photography.
James Nachtwey est aujourd’hui membre de la Royal Photographic Society et a la chaire de docteur honoraire des Beaux-arts au Massachusetts College of Arts.

 

« J'ai vu des gens qui avaient tout perdu - leurs maisons, leurs familles, leurs bras et leurs jambes, leur raison. Et pourtant, à chacun il restait la dignité, noyau irréductible de la condition humaine » James Nachtwey

 

EXPOSITION
James Nachtwey, photographies
18 septembre au 15 janvier 2011
La galerie
bibliothèque de la Part-Dieu

ouverte

du mardi au vendredi de 10h à 19h
le samedi de 10h à 18h
entrée libre

 
accès

30 boulevard Vivier-Merle 69003 Lyon
2 entrées : côté Cuirassiers / côté Vivier-Merle
métro : ligne B Part-Dieu
tramway : T1 et T3 Vivier-Merle
bus : C3 / 25 / 28 / 36 / 37 / 41 / 47 / 59 / 59E / 70 / 99
renseignements

Plus d’infos par téléphone au 04 78 62 18 00
ou par mail bm@bm-lyon.fr

 
Commissariat de l’exposition

Sylvie Aznavourian, responsable des Collections photographiques de la Bibliothèque de Lyon
Alain Mingam, journaliste, membre du C.A. de Reporters Sans Frontières.

 

Visites commentées
par le commissaire de l’exposition

 
MERCREDI 22 SEPTEMBRE À 17H00
MARDI 12 OCTOBRE À 17H00
JEUDI 21 OCTOBRE À 17H00

Visites « premiers pas »
Vous n’avez qu’un temps limité à l’heure du déjeuner ? En une demi-heure, la Bibliothèque vous propose de comprendre l’engagement du photographe par rapport aux événements qui ont bouleversé le monde. En présentant les éléments clés des photographies présentées, le Service des publics vous permet de faire vos « premiers pas » dans l’exposition… pour ensuite vous y attarder ou revenir.
TOUS LES JEUDIS À 13H :
23, 30 SEPTEMBRE ; 7, 14, 21 & 28 OCTOBRE
TOUS LES SAMEDIS À 11H :
25 SEPTEMBRE ; 2, 9, 16, 23 & 30 OCTOBRE
LE DERNIER VENDREDI DU MOIS À 18H :
24 SEPTEMBRE & 29 OCTOBRE
Des séances sans inscription préalable, se présenter à l’accueil de la bibliothèque Part-Dieu.
Renseignements au 04 78 62 18 00,
par e-mail bm@bm-lyon.fr

Visites pour les groupes
sur demande auprès du Service des publics au 04 78 62 18 00 ou bm@bm-lyon.fr

 

Projection

VENDREDI 5 NOVEMBRE À 18H30
James Nachtwey, war photographer de Christian Frei.
En entrée libre à la bibliothèque de la Part-Dieu.
En présence d'Alain Mingam et de Christian Frei (sous réserve).
Ce film a reçu l'oscar du meilleur documentaire 2002.

 

================================================== 

 

Article de presse :

 

James Nachtwey, l’oeil de la guerre

In Le Post, 23 avril 2010

James Nachtwey est probablement le plus important et le plus charismatique photographe de guerre de ces 20 dernières années. Digne successeur d’un Robert Capa mort appareil photo en main durant la guerre d’Espagne, James Nachtwey a certainement le don de l’invisibilité. Là où d’autres photographes reculent dans des zones de guerres telles que le conflit Yougoslave, Israël, Somalie (il a probablement couvert tous les conflits de ces 30 dernières années...), James Nachtwey approche au plus près en parvenant à se faire oublier des combattants qui l’entourent, d’une mère qui pleure son fils...
James Nachtwey est né en 1948 sur la côte est des États-Unis, a étudié dans une université huppée, le Darmoth collège dans le New Hampshire et a d’abord étudié l’art avant de se tourner définitivement vers la photographie. Sa carrière a été lancée par un coup de maître en photographiant en 1981 les événements d’Irlande du Nord.
James Nachtwey a reçu toutes les plus prestigieuses récompenses de ses pairs. À savoir, deux fois le World press photo, cinq fois le prix Robert Capa Gold medal, trois fois l’infinity award.
Il a également donné lieu à un film sur lui appelé War Photographer sorti sur grands écrans dans le monde entier.

 

 

Source : Bibliothèque municipale de Lyon 

 

 

 

 

Publié dans arts

Commenter cet article