Manuel anti-sondages, la démocratie n'est pas à vendre, Garrigou et Brousse

Publié le par dan29000

 

 

anti-sondages [50%]

 

 

 

 

 

 

Si vous suivez de près l'actualité, la campagne électorale prend de plus en plus de place dans nos médias, et au sein de ces informations, reviennent en boucle les sondages. Bataille d'instituts, souvent couplés avec des médias dominants, nous expliquant que l'un monte, pendant que l'autre descend, avant de remonter, puis d'ailleurs de redescendre...Des chiffres encore des chiffres. Bien sûr il est plus facile de nous asséner une ribambelle de chiffres, plutôt que des idées véhiculées par les candidats. Quand il y en a !

 

Mais si on se posait la bonne question.

 

C'est quoi ces fameux sondages ?

Qui paye ? Qui en parle, et pourquoi ?

Et comme nous dirait Chomsky, qui fabrique cette mystérieuse opinion publique, vous savez celle que certains nomment les gens ? L'opinion publique cela se construit, et une fois la bête construite, cela se travaille. Et il y a un outil en or pour cela, les sondages.

Après avoir eu les sondages sur les primaires du PS, nous voici avec les sondages sur les présidentielles, en attendant les sondages sur les élections législatives, et au retour des vacances d'été on aura les sondages pour les élections américaines...Sans parler les hilarants baromètres en tous genres, discutés très sérieusement dans tous nos médias...

Tout cela est fatiguant...Néanmoins il est fort utile de se décrasser un peu les neurones, et de faire ce que nous nommons souvent ici, un peu de désintox...Et ce livre est là pour cela.

Il tombe particulièrement bien.

 

On ne peut qu'être d'accord avec les auteurs quand ils nous parlent d'un enjeu majeur de la démocratie. Effectivement, le poids des médias aux ordres des puissances financières est sans cesse plus important (Voir l'excellent film "Les nouveaux chiens de garde"), et les sondages sont une arme de destruction mentale massive. En cinq grandes parties, les auteurs nous permettent, avec clarté, de bien comprendre d'abord l'histoire des sondages et la construction de l'opinion. Venant ensuite la dégradation constante de ces sondages et les usages stratégiques avec leurs effets politiques. Tout cela étant bien entendu dans un cadre de marchandisation extrême de l'opinion.

Certes nous ne partagerons pas la brève conclusion du livre "Que faire des sondages ?"

Nos auteurs terminent leurs propos sur un appel à une conscience critique des citoyens, et en "espérant" qu'un jour existera un code de régulation de cette économie,voire une autorité indépendante...L'espoir est toujours sympathique, comme l'espoir que le renard sera un jour raisonnable une fois introduit dans le poulailler. Certes.

Les sondages et l'intoxication produite sont aussi utiles que la publicité, les pesticides ou les OGM. La liste n'étant pas limitative. Ceci dit cette étrange conclusion ne faisant heureusement que quatre pages, cela n'enlève rien à la qualité du livre. L'analyse pertinente est bien là, les exemples aussi, la présence d'un glossaire fort utile, et surtout un abord aisé permettant au plus grand nombre de bien comprendre que les sondages sont nocifs à la démocratie, surtout quand ils se réclament de la science en tentant, souvent avec réussite, de mystifier les futurs électeurs...

A notre connaissance, c'est aucun doute, le premier manuel anti-sondages, et il devrait, espérons-le, trouver son public. Comme la publicité, le marché des sondages est devenu un important business qui nous intoxique au plus haut point.

Un livre issu de L'observatoire des sondages dont sont d'ailleurs issus les deux auteurs, un bon outil pour mettre en lumière les enjeux économiques et les manipulations de ces pratiques se dissimulant derrière le rideau de fumée de la science et de la démocratie.

Un sondage n'est pas une information.

 

 

Dan29000

 

"Dans les régimes autoritaires, les sondages n'existent pas." Laurence Parisot, coprésidente de l'IFOP

 

Manuel anti-sondages

La démocratie n'est pas à vendre !

Alain Garrigou et Richard Brousse

Observatoire des sondages

Editions La ville brûle / Montreuil

2011 / 176 p / 14 euros

 

Voir le site de l'éditeur, ICI

Voir le site de l'Observatoire des sondages

 

====================================

Pour le plaisir :

Nicolas Sarkozy sera réélu : les dernières prédictions de l’Ifop

jeudi 24 novembre 2011

 

Jérôme Fourquet (Ifop) : « L’adage est le suivant : le vainqueur de l’automne, sous entendu dans les sondages, est en général le perdant du printemps. Ça s’est vérifié, cet adage, plusieurs fois. Notamment en 2002 où Lionel Jospin était donné gagnant, en 1995 également où Balladur tenait la corde », (« C dans l’air », France 5, 17 novembre 2011).

 

Gageons qu’en cas échec de son champion l’Ifop ressortira un autre adage maison : « Par définition les sondages ne se trompent jamais, car ils n’ont pas vocation à prédire » (Laurence Parisot, Les Echos, 16 Avril 2007).

 

Source : Observatoire des sondages

Publié dans lectures

Commenter cet article