Mardi 24 : Grève de la Poste, de l'éducation nationale, des banques...

Publié le par dan29000

Demain, journée de grève à la Poste, dans l'éducation nationale, les banques. Les appels à la grève se sont multipliés, comme celui de Sud étudiant la semaine dernière. Voici celui de la CNT. Dans plusieurs villes les lycéens de nouveau en lutte devraient rejoindre les cortèges syndicaux.
      ___________________________________________________________________
Appel à la grève le 24 novembre

Le Syndicat CNT des Travailleurs de l’Éducation d’Ille-et-Vilaine s‘associe à l’appel à la grève du 24 novembre mais ne se leurre pas. La seule riposte qui a du sens, la grève, se fixe des objectifs précis et se poursuit par reconduction jusqu’à les avoir atteints. Dans les AG, tâchons de contaminer écoles et bahuts par le virus de cette grève combattive bien plus virulente que la traditionnelle grève saisonnière épisodique !

Les raisons de lutter ne manquent pas : diminution de effectifs non-enseignants et enseignants, recours aux heures supplémentaires et aux emplois précaires, fichage des élèves, réduction des postes aux concours et réforme de la formation des enseignants. Exigeons tous ensemble dans nos bahuts et dans la rue le maintien des statuts de fonctionnaires pour tous les travailleurs de l’Éducation, le refus des fichiers Base-élèves, la mise en place d’une formation qualifiante et rémunérée pour les enseignants et des embauches massives pour assurer un service d’éducation et de formation de qualité et émancipateur.

Cette journée concerne aussi le syndicalisme dans son ensemble, tant il est majoritairement englué depuis des années dans ses dérives : co-gestion, concentration sur les situations locales et les cas individuels , permanents déconnectés du travail et frein à l’action des personnels quand elle déborde leurs directives...

Les fortes mobilisations interprofessionnelles de 2009 et les mouvements sectoriels qui s’enchainent cet automne prouvent qu’une riposte d’ampleur est possible. Il apparait donc urgent de forger une alternative syndicale combattive et autogérée, actrice des luttes !

Construisons-la ensemble dès le 24 pour que l’on ait toujours raison de se syndiquer !

Attrapons le bon virus : celui de la grève !

Rendez-vous mardi 24 novembre dans nos établissements et à 11h à Rennes, devant l’inspection académique, 1 Quai Dujardin.

Publié dans actualités

Commenter cet article