Maroc : son armée réprime les Sahraouis, une réaction de Manu Chao

Publié le par dan29000

 

 

 

 

 

 

manu.jpg

 

 

 

 

 

 

Manu Chao s’insurge contre les exactions commises par les forces d’occupation marocaines
 



Le chanteur, compositeur et interprète international, Manu Chao, s’est insurgé dimanche contre les exactions commises par les forces d’occupation marocaines dans les territoires sahraouis occupés et a appelé la communauté internationale à tenir ses engagements en matière de respect des droits de l’homme au Sahara occidental.

Dans un communiqué diffusé sur son site Internet, il demande à l’Union européenne d’exiger du Maroc de mettre fin à la répression exercée contre la population sahraouie au Sahara occidental et appelle l’Onu à "assumer ses responsabilités et prendre les mesures nécessaires pour l’application de l’article 2 de la déclaration universelle des droits de l’homme".

L’article en question stipule qu’"il ne sera fait aucune distinction fondée sur le statut politique, juridique ou international du pays ou du territoire dont une personne est ressortissante, que ce pays ou territoire soit indépendant, sous tutelle, non-autonome ou soumis à une limitation quelconque de souveraineté".

L’artiste, ami et solidaire de la cause sahraouie, appelle à "l’arrêt immédiat des violences, tortures et disparitions forcées", les qualifiant d’"actes barbares, œuvre néfaste de l’armée marocaine".

Il appelle également au respect des résolutions de l’Onu sur le Sahara occidental et demande à l’organisation onusienne d’élargir les prérogatives de la Minuro au respect des droits de l’homme dans les territoires occupés.

"Il est du devoir de l’Onu de protéger les populations sahraouies dans les territoires occupés et réunir toutes les conditions pour l’organisation du référendum d’autodétermination que ce peuple ne cesse de réclamer", écrit-il sur son site.

L’artiste interpelle, en outre, les gouvernements espagnol et français pour qu’ils "cessent de vendre des armes au gouvernement marocain qui équipe son armée pour torturer et réprimer un peuple fier qui ne réclame rien d’autre que de vivre digne et souverain sur son territoire".

Il fait également injonction à la communauté internationale d’exiger au gouvernement marocain d’"autoriser l’accès des territoires occupés aux medias pour témoigner des exactions commises contre les populations sahraouies, ce qui est loin d’être le cas aujourd’hui", a-t-il tenu à souligner.

Manu Chao appelle, en outre, les organisations internationales à "œuvrer pour la libération des détenus politiques sahraouis" et que "la lumière soit faite sur les militants des droits de l’homme portés disparues".

"Des actions fermes et urgentes doivent être dégagées pour que cesse l’injustice et la barbarie commises par les forces d’occupation marocaine dans les territoires occupés au vu et au su de l’opinion internationale", a-t-il conclu.

Je soussigné Manu Chao, de profession chanteur

> m’insurge contre les insoutenables évènements qui se déroulent actuellement sur les territoires Sahraoui occupés par le Maroc.

> Je demande l’arrêt immédiat des violences, tortures, disparitions de personnes etc en cours actuellement a El Aaiun et sur le reste des territoires occupés. Tous ces actes barbares étant l’œuvre néfaste de l’armée Marocaine.

> Je souhaite que l’Union Européenne exige immédiatement au gouvernement marocain la cessation de la violence exercée contre la population sahraouie dans les territoires occupés de Sahara occidental.

> Je demande que l’ONU prenne les mesures nécessaires pour que soit appliqué l’article 2 de la Déclaration universelle des droits de l’homme. > De même que soient appliquées les résolutions adoptées pour les territoires pas Autonomes.

> Je demande à l’Union européenne qu’elle exige a l’ONU que le conseil de sécurité donne au MINURSO la réelle capacité de surveiller et faire respecter les droits de l’homme, informant directement au Conseil de sécurité.

> J’estime également que l’ONU a l’obligation de protéger la population des territoires non autonomes alors qu’ils sont en attente de la célébration du référendum d’autodétermination conformément aux résolutions de l’ Assemblée générale du conseil de sécurité et de l’ Union Africaine.

> Je demande au gouvernements espagnol et français l’arrêt immédiat des ventes d’ armes au gouvernement marocain, dont l’armée tue, torture et réprime le peuple sahraoui.

> Je demande à la communauté internationale d’exiger au gouvernement marocain la libre circulation aux medias, journalistes, presse, etc ... sur les territoires pour qu’ils puissent reporter de ce qui s’y passe. En d’autre mot, l’accès libre aux territoires occupés a toute la presse internationale, ce qui est loin d’être le cas au jour d’aujourd’hui.

> Je demande que l’Union européenne exige la libération immédiate des sahraouis détenus illégalement depuis plus d’une semaine maintenant. * Il y a aussi des centaines de personnes disparues.... Ou sont ils ?

> Je demande que la communauté international fasse pression de manière ferme et urgente sur le gouvernement marocain pour que cesse la barbarie et l’injustice.

Merci de votre attention

Manu Chao

http://www.manuchao.net/news/sahara-urgent-_fr/index.php


De : Luali brigade
Source : Bella ciao 

Publié dans actualités

Commenter cet article

ben alla 18/09/2011 00:22



a mon avis tu n as rien compris a l histoire du maroc demande a l algerie qu il t explique le sahara est marocain et les sahraouis aussi il faut revoir ton histoire



dan29000 18/09/2011 10:19



Il ne s'agit pas de comprendre, mais d'accepter les faits;il y a eu une guerre, un conflit et un territoire disputé qui se nomme Sahara occidental, plus un Front de libération nommé Polisario, et
surtout la honte de la construction par la royauté marocaine d'un mur dans les années 80, comme le fait Israel contre les Palestiniens.


Autre fait, en 1976, après le départ des espagnols, la proclamation de la RASD . aucun état de l'ONU ne confirme la souveraineté du Maroc sur le S O. Quant à l'Algérie, elle n'a pas de
revendication territoriale, mais, avec justesse, appui le Polisario, dans un cadre bien connu au-delà du Maghreb, qui est celui de la lutte des peuples à disposer d'eux même.


Réprimé un peuple et le parquer derrière un mur, n'a qu'un temps, d'ailleurs la dictature marocaine négocie avec le Polisario, à Vienne, sous égide ONU.


Voilà , j'espère que j'ai bien revu mon histoire...!