Metz : une famille Kosovare expulsée, avant l'opération d'un enfant handicapé

Publié le par dan29000

Enfant handicapé en attente d'une intervention expulsé ce matin par le président. Une dizaine d'enfants plus humains que tout un gouvernement

  



Une famille Kosovare arrêtée hier matin à Châlons en Champagne a été expulsée ce matin. Un des deux enfants est handicapé et devait se faire opérer prochainement à Reims.

A 5h00 hier matin, les membres de la famille G, kosovare, les parents et les deux enfants, l'un deux handicapé moteur, ont été arrêtés à leur domicile et conduits au Centre de Rétention Administrative de Metz.

Originaires du kosovo, la famille est constituée du papa Faton (39 ans), de la maman Pranvera (37 ans) et de deux garçons jumeaux Blendi et Blendon (10 ans).

Ils sont arrivés en France en avril 2011, fuyant les agressions d'une mafia locale qui les terrorisait : racket, menaces de kidnapping des enfants, violences, vols...

En 2010, les plaintes déposées à la police de leur village aboutissent à l'arrestation d'un des agresseurs...très vite relâché car craint par la Police elle-même.

Les agressions reprennent au point que la famille se renferme chez elle, n'osant plus sortir tant elle a peur. Les parents arrêtent de travailler, les enfants ne sont plus scolarisés. Ils finissent par quitter leur pays.

Leur demande d'asile a été rejetée et le 18 Janvier 2012 ils ont été conduits au centre de rétention administrative de Metz pour être expulsés ce matin.

Acte inhumain sachant que Blendon souffre d'une hémiplégie du côté droit suite à une hémorragie cérébrale et d'un coma de 6 semaines. Cette pathologie nécessite une prise en charge très lourde en kinésithérapie et ergothérapie. Suite à une consultation en chirurgie pédiatrique au CHU de Reims, une opération est programmée le 21 Mars 2012 (rdv auprès de l'anesthésiste le 12 Mars). Il est bien évident que les traitements proposés en France ne peuvent pas être réalisés au Kosovo.

De plus la maman a récemment subi une opération et attend les résultats de plusieurs analyses.

La France doit respecter les chartes et conventions de protection des droits de l'Homme qu'elle a signé en particulier l'article 23 de la convention internationale des droits de l'homme "Les Etats parties reconnaissent le droit des enfants handicapés de bénéficier de soins spéciaux et encouragent et assurent dans la mesure des ressources disponibles, l'octroi, sur demande, aux enfants handicapés remplissant les conditions requises et à ceux qui en ont la charge, d'une aide adaptée à l'état de l'enfant et à la situation de ses parents (...)"

On demande qu'ils reviennent maintenant qu'on sait qu'ils sont montés dans l'avion ce matin alors même que leur demande d'asile n'a pas été encore instruite par la CNDA !

Justice expéditive, non respect des droits de l'homme, le fruit des lois Besson, lois de la honte !

Signez la pétition! (Pétition close)


Yann D.
D'après le tract distribué sur place
Source : LE POST

Publié dans actualités

Commenter cet article

Mitsuko 22/01/2012 09:30


C'est ignoble, c'est insupportable que de faire ça à un enfant ...


C'est inhumain, bien évidemment et encore plus sur le sol de France qui est, je le pensais encore, une terre d'asile ...


Dans quelle société vivons-nous pour faire ça ...


La maman est malade et son fils encore plus ... et personne ne les aide ...


C'est tellement scandaleux que j'ai honte d'être française dans ces circonstances là ...


Les politiques ont oubliés de penser aux autres, mais ne pas aider un enfant, c'est carrément montrueux.


Ca m'attriste que personne ne se révolte ... et ose dire les choses telles qu'elles sont ... Et que pouvons-nous faire pour éviter cela ???

dan29000 22/01/2012 10:53



Effectivement une vraie honte absolue...Déjà on peut faire circuler l'information sur le web et aussi autour de soi, en parler, et puis voir dans la presse locale s'il y a un rassemblement un
jour ou un comité de soutien et essayer d'y participer, voir peut-être sur le site web de RESF ou de la LDH locale...Il est vrai qu'une telle cruauté politique fout bien les boulles. Et on peut
aussi partager cet article sur le web...