Montpellier : non à un musée fasciste, raciste et coûteux

Publié le par dan29000

 

Notre site reproduit la présentation du site "Non au musée fasciste de Montpellier", la France en Algérie cela suffit ! Un site qui va au-delà de la contestation du projet consternant de Frêche et qui apporte de nombreuses informations sur le colonialisme.

 

===============================================

Présentation

En France, le racisme est très fort.

Il se présente non seulement sous la forme de haine contre ceux et celles qui sont ressentis comme « étrangers » mais aussi sous la forme d’une supériorité vis à vis de ceux et celles qui sont ressentis comme « étrangers ». L’un renforçant l’autre. C’est à dire que le fait de se croire dominant engendre la haine du pseudo inférieur, tandis que la haine pousse les racistes à tout faire pour dévaloriser l’autre.

Le racisme est dû à deux phénomènes.

Premièrement la domination actuelle de l’Etat français sur des semi-colonies  en Afrique où l’armée française met et maintient au pouvoir des dictateurs, qui, pillent le pays en fonction des intérêts de l’Etat français et des monopoles qu’il soutient (Areva, Total,…).

Ce pillage rend possible le mépris des « blancs » envers les peuples d’Afrique sous prétexte qu’ils seraient « sous-développés » ou « arriérés », qu’ils accepteraient ce pillage sans réaction. Alors que réellement, la néocolonisation est permise par l’achat de collaborateurs et par la vente d’armes françaises aux armées et milices qui oppriment les peuples. S’il le faut, la France a également recours à l’occupation militaire pour arriver à ses fins.

Du coup, les peuples se révoltent (ils n’ont pas d’autre choix puisqu’ils sont opprimés) mais leurs révoltes sont souvent noyées dans le sang ou récupérées par d’autres impérialistes (USA, Chine…) et les médias français peuvent alors faire croire que ces peuples ne seraient « pas prêts pour la liberté » et donc inférieurs.

C’est la base principale du racisme.

Le regard complaisant sur la colonisation en est une autre qui perpétue le racisme.

Et si aujourd’hui, certains pensent qu’il existe des races (dont certaines inférieures :( ), c’est notamment à cause de tous les mensonges véhiculés autour de la colonisation.

Que ce soit à gauche ou à droite, nombreux sont ceux qui pensent que « la France a développé l’Afrique ». Beaucoup pensent que « la France a ouvert des écoles et des hôpitaux en Afrique ». Des écoles et des hôpitaux: oui, mais ces ignorants plus ou moins volontaires oublient qu’ils étaient réservés aux Français!

Pour changer cette mentalité raciste, il faut comprendre d’où elle vient. Ces gens-là ne sont pas devenus racistes par hasard: l’école et les médias leur ont raconté cette histoire alors qu’eux ont bien voulu y croire.

Pour montrer à quel point ce révisionniste est choquant, un parallèle est intéressant. En Allemagne, il existe des personnes qui rappellent un mythe semblable mais moins répandu : Hitler aurait construit des autoroutes pour le bien du peuple! alors que la grande majorité du peuple n’avait pas de voitures et que ces autoroutes étaient avant tout faites pour permettre à l’armée de se déplacer rapidement.

Ainsi, l’école et les médias développent des idées qui sont assimilées progressivement pour former des certitudes.

C’est pareil avec la littérature et les autres arts. Albert Camus écrit « la peste » qui se déroule à Alger sans parler des Algériens. En même temps, cet écrivain, présenté comme humaniste par certains, se prélasse tranquillement sur des plages protégés de panneaux « interdit aux chiens et aux musulmans »!

De la même manière, les expositions et les musées officiels permettent aussi au pouvoir en place de figer des représentations dans le peuple pour qu’il cherche des ennemis ailleurs que dans sa propre bourgeoisie qui préfère nous faire bosser pour ses intérêts sans qu’on la remette en cause.

Ce n’est pas un hasard si, en France, personne ne parle de la juste lutte du peuple haïtien qui s’est débarrassé de l’esclavage français.

D’un autre côté, l’exposition coloniale de 1936, où les colonisés comme le grand-père de Christian Karembeu ont été présentés comme des animaux dans des cages, a été mise en valeur afin qu’un maximum de Français la voient. Elle fut très importante pour leur faire croire que les autres peuples seraient inférieurs.

C’est dans cette lignée que se situe le projet de « musée de la France en Algérie » développé par Frêche. Même s’ils mettent une couche de vernis, l’histoire qu’ils vont tenter de nous vendre sera celle des racistes.

Bien entendu, ce musée est aussi fait par clientélisme électoral envers certains rapatriés qui n’ont pas accepté que l’Algérie ne soit plus française et qui n’ont pas pu récupérer tout ce qu’ils avaient volé. Mais l’important est dans la culture que ce musée va produire. Par exemple, des enfants vont immanquablement y être emmenés par leur profs et vont finir par croire les mensonges racontés par les aigris pro Algérie française.

Ils finiraient ainsi par croire que les différences de « développement » découleraient des différences entre les peuples et que ce serait naturel,  que les impérialistes français n’y seraient pour rien,…. pour finir par dire: « c’est triste, mais on n’y peut rien! »

C’est faux et nous ne pouvons pas le tolérer!

Nous pensons qu’on peut transformer le monde qui nous entoure. Aujourd’hui, il est organisé en fonction des besoins des dominants. A nous de faire en sorte que ça change pour qu’enfin, la société soit organisée pour satisfaire les besoins des peuples. Et c’est parce que le racisme est une arme des bourgeois pour diviser le peuple (en plus d’être un mensonge) que nous avons décidé de le combattre.

C’est pourquoi, nous avons décidé de tout faire pour que ce musée n’ouvre pas et comme en même temps, nous savons qu’il faut que l’histoire de la France en Algérie soit écrite et lue, nous avons décidé de l’écrire sur ces pages internet et d’en faire un contre-musée.

La construction du musée frêchiste va coûter 20 millions d’euros payés par les Héraultais. L’entrée sera payante et sa gestion sponsorisée sur nos impôts. Il montrera le point de vue d’une petite clique raciste.

Notre musée ne coûte que notre temps. Tout y est gratuit. Il représentera le point de vue du peuple. Ceux et celles qui veulent y participer sont les bienvenus.

En avant, pour que la vérité éclate!

 

Source : Nonaumuséefasciste

Publié dans actualités

Commenter cet article