Montréal : Journée de partage de stratégies pour les services de base

Publié le par dan29000

 

Bâtir une Cité sans frontières : journée de partage de stratégies sur l’accès aux services de base pour les personnes sans-statut

 

 

Solidarité sans frontières vous invite à…
Bâtir une Cité sans frontières : journée de discussion et de partage de stratégies sur l’accès aux services de base pour les personnes sans-statut

 


Solidarité sans frontières organise une journée dans le but de mettre en commun nos stratégies d’accès aux services de base (soins de santé, école, banques alimentaires, etc.) pour les immigrant(e)s sans-statut. Nous invitons les militants et militantes, les organisateurs/trices communautaires, les travailleurs et travailleuses de la santé, les professeurs et toutes les personnes intéressées par le sujet à participer à cet événement visant à renforcer nos liens de solidarité et d’entraide.

——————-
QUAND : le samedi 1er octobre 2011 de 9h à 17h
OÙ : Pavillon Hall de l’université Concordia, 7e étage
1455, boul. de Maisonneuve Ouest, métro Guy-Concordia

* Service de garde et animation pour enfants sur place (gratuit)
* Traduction chuchotée offerte (anglais, français, espagnol)
* Accessible en fauteuil roulant
* Collations et dîner gratuit offert sur place
* SVP confirmez votre présence (solidaritesansfrontieres@gmail.com / 514-848-7583)

——————-

Pour des milliers de migrant(e)s sans-papiers à travers le pays, les villes comme Montréal, Toronto et Vancouver sont de véritables ateliers de misère. L’économie canadienne ne peut pas se passer de cette main d’œuvre, qui vit pourtant dans la menace constante de déportation. Ces sans-papiers, ce sont nos voisin(e)s, nos collègues, nos camarades de classe. Ce sont des personnes dont le seul « crime » prétendu a été d’immigrer en quête d’une vie meilleure pour elles-mêmes et leurs proches.

Trop souvent, les sans-papiers n’ont pas accès aux services essentiels tels que les hôpitaux, les cliniques, les écoles et les banques alimentaires, quand ils n’osent pas se rendre dans ces endroits de peur que leur statut ne soit dévoilé aux autorités.

En 2009, Solidarité sans frontières a lancé une campagne intitulée « Cité sans frontières ». Inspirée par les mouvements des villes sanctuaires et par le principe du droit de cité, ce projet vise à faire de Montréal une ville dans laquelle les services de base sont véritablement accessibles à toutes et à tous, peu importe leur statut d’immigration. Nous menons cette campagne dans le cadre d’une lutte plus large pour la mise en place d’un programme de régularisation de toutes les personnes sans-statut vivant au Canada.

Dans le contexte actuel marqué par la réélection récente d’un gouvernement conservateur, la campagne Cité sans frontières constitue une réponse face aux mesures d’austérité et aux politiques répressives de l’État canadien. Nous ne nous attendons pas à ce que ce gouvernement nous fasse des cadeaux ; nous choisissons donc de nous organiser sur nos propres bases, selon certains des principes qui ont guidé les luttes immigrantes à Montréal : entraide mutuelle, construction de réseaux de soutien visant à briser l’isolement et la peur, solidarité entre les différentes luttes de justice sociale, action directe et organisation de campagnes issues des réalités sur le terrain.

Nous invitons les groupes alliés, les militants et militantes et les organismes communautaires locaux à se réunir le 1er octobre 2011 pour discuter des problématiques liées à l’accès des sans-papiers aux services de base, pour parler de leurs expériences et des stratégies visant à construire une Cité sans frontières.
———-

Voici l’horaire proposé pour la journée (1er octobre 2011) :

9h-10h : café et petit-déjeuner


10h-12h : Atelier – Éducation pour toutes et tous !
Comment s’organiser pour assurer l’accès des enfants sans-papiers au système d’éducation public ? Comment faire des liens avec le mouvement pour le droit à l’éducation ?

10h-12h: Atelier – Santé pour toutes et tous !
Comment s’organiser pour assurer un accès réellement universel au système de santé ?

12h-13h30 : dîner


13h30-15h30 : Atelier – Services communautaires (sécurité alimentaire et droit au logement)
Quelles sont les problématiques actuelles reliées à l’accès aux banques alimentaires et aux autres ressources communautaires pour les sans-papiers ? Comment faire le lien entre les luttes immigrantes et les luttes pour le logement ?

13h30-15h30 : Atelier – Services et maisons d’hébergement pour femmes/trans
Comment faire en sorte que les agents frontaliers ne puissent pas entrer dans les maisons d’hébergement pour femmes/trans vivant la violence ?

16h-17h : Plénière
———-

Vous pouvez assister aux ateliers qui vous intéressent ou à la journée entière. Les ateliers seront surtout axés sur la discussion et le partage de stratégies entre les participant(e)s. Nous espérons que des projets concrets pourront émerger de cette journée.

Confirmez votre présence (et si possible les ateliers qui vous intéressent en particulier). Si votre groupe désire apporter du matériel d’information à partager, nous aurons des kiosques à l’entrée. Merci de nous aviser.

Des groupes de travail organisent chacune des séances de la journée. Si vous voulez contribuer à l’organisation d’une des séances, veuillez nous écrire rapidement à solidaritesansfrontieres@gmail.com

Le lieu est entièrement accessible en fauteuil roulant. Pour d’autres questions relatives à l’accessibilité, veuillez nous écrire à solidaritesansfrontieres@gmail.com

Nous offrons aussi un service de garde gratuit. Veuillez nous contacter (si possible 48 heures à l’avance) si vous pensez avoir besoin du service de garde.

Nous avons aussi un certain nombre de billets de métro/autobus disponibles. Vous pouvez nous contacter à ce sujet en écrivant à solidaritesansfrontieres@gmail.com

Pour plus d’information:
www.solidaritesansfrontieres.org
solidaritesansfrontieres@gmail.com / 514-848-7583

Publié dans actualités

Commenter cet article