Mosset : Groupama a reculé, une première victoire du Collectif "Libérer le Madres"

Publié le par dan29000

COMMUNIQUE DU COLLECTIF « LIBÉRER LE MADRES » Octobre 2012

 

 


 

 Le 3 Août 2012 les habitants de Mosset se rassemblaient pour protester contre l'interdiction de gravir le Madres formulée à l'encontre d'un couple de randonneurs, après bien d'autres, par des gardes assermentés, pour le compte de GROUPAMA!


 Après l'interpellation, le soir même, de manière totalement improvisée, du
public présent à la représentation de "L'OPERA MOSSET", et l'appui, sur le
champ, du Président de la région Christian BOURQUIN et de la Députée de la
circonscription Ségolène NEUVILLE, le quotidien "L'INDEPENDANT" s'emparait
de l'information, traduisant l'émoi de tous les amoureux de la montagne, le
Maire du village en tête, et du collectif constitué pour l'occasion!

             En quelques semaines plus de 8000 signatures sur la pétition plus de 100 sites sur le Net, de multiples initiatives, de multiples soutiens d'élus, d'associations, d'organisations syndicales et politiques et civiles ont révélé l'ampleur de la prise de conscience: LA MONTAGNE EST UN BIEN COMMUN!


Elle ne peut être soumise aux seules lois de l'argent (du marché).


 

            Le 29 septembre 2012 le rassemblement de plus de 500 "courageux" bravant une météo exécrable a permis de démontrer que l'usage ancestral des chemins et sentiers constitue bien une réalité avec laquelle il faut compter!


            Ni la volte face opérée par Monsieur Amaury CORNUT-CHAUVINC président de GROUPAMA MEDITERRANNEE, annonçant la veille du rassemblement la liberté d'emprunter les chemins du Madres, sans autorisation préalable, ni le mauvais temps n'ont entamé la détermination de ceux qui considèrent que "la montagne se partage, qu'elle ne peut-être une marchandise"


Que tous les acteurs de ce combat soient ici remerciés, ils ont œuvré pour eux mêmes et pour les générations futures!

 

 Et maintenant?


Il faut consolider l’avantage.


> --RÉAFFIRMER LE DROIT ANCESTRAL PAR UN ARRÊTE MUNICIPAL REPRENANT LES DISPOSITIONS ET L'ESPRIT DE LA LOI "STRATAE"


> --RASSEMBLER TOUS LES ACTEURS DANS DES ASSISES DE LA MONTAGNE avec l'idée d'une "loi montagne "analogue à celle de la loi littoral et surtout l'instauration d'un "CONSERVATOIRE DE LA MONTAGNE" doté de pouvoirs analogues à celui du conservatoire du littoral.


> --Réfléchir à la rénovation du refuge du Callau: Quel type de rénovation et son financement.


 

 

Le collectif "Libérer le Madres"


Publié dans environnement

Commenter cet article