MRAP / 60 ans : Bon anniversaire et longue vie !

Publié le par dan29000

Le MRAP est né en 1949 mais il puise ses origines dans la période de la Résistance. 
En 1941 le MNCR (Mouvement National contre le Racisme) est créé par un certain nombre de résistants qui estimaient qu'une lutte spécifique contre le racisme devait être menée dans le cadre général du combat pour libérer la France. Son activité était à la fois d'essayer de sauver le plus possible d'enfants juifs de la déportation, en liaison avec les Eglises catholique et protestante, et de contrecarrer l'idéologie raciste de l'occupant et de Vichy, notamment grâce à deux journaux clandestins : « J'accuse » en zone Nord et « Fraternité » en zone sud. 


Le 22 Mai 1949, le MRAP se crée autour d'anciens membres du MNCR et de diverses personnalités telles que le peintre Chagall ou le leader catholique Marc Sangnier. Il prend le nom de Mouvement contre le Racisme, l'Antisémitisme et pour la Paix à une époque où les questions dominantes sont le néonazisme, le regain d'antisémitisme et la guerre froide.

Les guerres coloniales et l'utilisation, voire l'exploitation, d'une main d'œuvre immigrée durant les « 30 Glorieuses » ont changé les données de la lutte contre un racisme qui prenait des formes diverses. En 1977, le MRAP devient alors le Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples, appellation qu'il conserve encore aujourd'hui.

La longévité du MRAP s'explique à la fois par sa faculté d'adaptation aux différentes formes que prend le racisme au cours de l'Histoire mais aussi au respect continu et sans faille à ses principes fondateurs. Ces valeurs défendues par les militants du MRAP ne sont autres que celles de la Révolution Française : Liberté, Egalité, Fraternité. 

Défendre ces valeurs c'est lutter pour la Justice, l'égalité des droits et le respect de la dignité humaine, combattre toutes les formes d'exclusion et d'intolérance, et donc contre le racisme et la xénophobie.



Publié dans actualités

Commenter cet article