Nantes, presse alternative : Lulu, n° 74-75 est en kiosque

Publié le par dan29000

Lulu N° 74-75 en kiosque cette semaine

mardi 20 décembre 2011, par rennes info


Et ce Lulu-là est un numéro double 75-76, soit douze pages, le tout vendu 3 euros

 

Pitié pour les truqueurs, clame la une.


Toujours l’aéroport projeté à Notre-Dame-des-Landes.
1/Les chiffres de l’étude économique de 2006 ont été trafiqués, volontairement minorés. La preuve par le cabinet de consultants néerlandais CE Delft, qui a refait tous les calculs.
2/ Le survol par effraction. Alors que la charte signée par l’aéroport actuel devrait éviter de survoler le centre ville de Nantes par temps calme, les contrôleurs aériens imposent les trajectoires au-dessus de la tête des Nantais. Tout ça pour donner l’impression d’un danger accru. Accusations précises des pilotes. L’instance de navigation aérienne est plus embrouillée.

Véolia refuse de se payer Attali ? Ayrault raque. L’expert commis comme "grand témoin" aura coûté 2216 fois le smic horaire à la collectivité. Mais on respire, Attali se réclame de Marx, même s’il vient de servir de pisteur de croissance pour Sarkozy.

La police municipale hors-la-loi. Le directeur des poulets municipaux est au placard, mais il rue dans les brancards. L’affaire est au tribunal administratif, le bras de fer est permanent.

Le mange-lumière muselé. C’est un Nantais, un peu illuminé certes, mais personne ne défend le gars du pays. Dans le sud, on l’a privé de conférence ! Alors qu’il a résolu la faim dans le monde...

Mais aussi

Amap sous contrôles. Les services vétérinaires montrent leur nez tatillon dans les circuits courts de légumes.

En chaire et en euros. Vinci finance des chaires à l’université. Au menu développement durable version betonneur.

Vinci emmerdé par les bestioles ;
Le vent industriel à l’assaut des crapauds calamites. Ça se passe au Carnet et Alstom et Vinci sont à la manœuvre. Les crapauds et lézards n’ont qu’à bien se tenir. Pour Notre Dame des landes, Vinci envisage de faire peur aux oiseaux, pas du tout appréciés quand ils fréquentent les mêmes trajectoires que les z’avions.

Les gabelous fantômes de l’aéroport de Nantes Atlantique. Un peu plus, ils étaient remplacés par une boîte à lettre. Véridique !

Appétence pour la compétence. Le chômage en tremble déjà. Voilà l’opération "Compétences 2020 ", inspirée de l’opération " 6000 compétences " qui a été en 2009 un fiasco rapidement interrompu pare le préfet.

Un concept bien nantais : le carnaval dispersé. Et quatre pages de BD. Le slogan tout neuf " Just imagine " a juste été déjà imaginé par des milliers de gens dans le monde. L’inventaire est non exhaustif.

Sainte Parcelle, priez pour eux. Embrouille de deux bahuts cathos, L’Externat des Enfants Nantis et Françoise d’Amboise, pour obtenir les indulgences sur le plan d’urbanisme.

Liste des grands électeurs. A toi à moi pour élire les sénateurs et trices, arrangements en famille et en petits comités.

Verts, l’accord avec le PS à tous prix. Petite considération financière dans un débat sans déballage de trésorerie.

Villa Déchets, Villa Boulet. La cahute de récupe a trouvé un point de chute. Mais chut ! la cagna est toujours impénétrable. Et pas très défendable, côté Nantes métropole.

Euradionantes : la com que j’émets tant

Le banquier au top. Palmarès : avec un peu plus de 45 000 euros par mois, Didier Patault, le président du directoire des Caisses d’Epargne Bretagne-Pays de la Loire, palpe plus que Trichet à la banque centrale européenne. C’est la victoire des régions sur l’Europe.

Le métallo pas de chez nous a la cote. Low cost toujours aux chantiers de Saint-Nazaire. L’opération "montage exotique ", c’était il y a dix ans...

Le colonel pin pon prend la mouche. Piqué au vif , le colonel Berthelot qui dirige les pompiers de Loire-Inférieure a la réplique à côté de la plaque.

La Neustrie, le collège flambant à retaper. A Bouguenais, un établissement sacrifié. Travaux ou pas travaux, c’est pas la joie.

http://www.lalettrealulu.com/

Publié dans lectures

Commenter cet article