Notre Dame des Landes : résistance au projet de nouvel aéroport en juillet

Publié le par dan29000

 

 

Notre Dame des Landes, un choix climatique, un choix de société : Résistance au projet de nouvel aéroport !

par le Collectif national de lutte contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes

dimanche 5 juin 2011

Le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes est né dans les années 60 avec la perspective de 5 à 9 millions de passagers en 2000. Mais en 2010, l’aéroport de Nantes en compte moins de 3 millions ! Le projet relancé dans les années 2000 vise maintenant 9 millions de passagers en 2050.

Le transport aérien représente 2 à 3% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde. Vouloir augmenter de 6 millions le nombre de passagers, c’est vouloir émettre 300 000 tonnes de gaz à effet de serre de plus par an (50 kg de gaz à effet de serre par passagers, sur la base d’un vol de 500 km).

Bétonner 2000 hectares de prairies, c’est détruire un puits de carbone : les prairies ont un effet positif sur les émissions de gaz à effet de serre, en emmagasinant du carbone dans les sols. Ce ne sont pas les toits végétalisés de l’aérogare qui compenseront cette destruction !

Le Groupement International d’Expert sur le Climat (GIEC) préconise une baisse des émissions de gaz à effet de serre de 40% en 2050 par rapport à 1990 pour éviter un changement climatique dramatique pour nos sociétés. Dans le même temps, les dirigeants PS du grand ouest s’obstinent à défendre un projet à contre courant de la direction que doit prendre notre société.

Des plans d’action concrets pour diminuer nos émissions tout en préservant notre qualité de vie sont en cours de construction, notamment autour des groupes Virage Energie Climat ou des zones en Transition. Ce sont ces initiatives qui sont à soutenir. Le véritable progrès est la réponse aux grands défis de ce siècle et non pas la promotion de projets destructeurs et démesurés.

Le rassemblement national des 8, 9 et 10 juillet 2011 sur les terres de Notre-Dame-des-Landes permettra de mettre l’accent sur les alternatives qui permettront à nos sociétés de garantir un environnement vivable pour les générations futures, et sera un moment fort vers l’abandon du projet aberrant de nouvel aéroport.

ajouter un commentaire

1 Message

Je sais que les choses ne sont pas comparables, mais néanmoins on doit faire de NDDL un pôle de résistances comparable au Larzac.

En effet NDDL est le symbole même de la mondialisation capitalisme, le symbole de la "métropolisation" globale qui va mettre les territoires en concurences pour le simple principe de faire des profits au détriment du véritable bien-être. On s’aperçoit d’ailleurs que l’urbanisation araignée des métropoles détruit presque tous les ans la valeur d’un département en terre cultivable.

Relocalisons et mettons en place de petites unités de fabrication autogérées répondant aux besoins locaux, il faut sortir de l’industrialisation productiviste au service du consumérisme inutile. La notion d’usage doit prévaloir sur le mésusage et la surconsommation de transport aérien sera à long terme un mésusage, qui pourrait d’ailleurs être en diminution avec la raréfaction du pétrole, ce qui sera souhaitable pour le bon équilibre de notre terre.

Publié dans environnement

Commenter cet article

Mitsuko 27/06/2011 17:11



Je suis toujours aussi convaincue qu'il n'y a pas de raison de faire un nouvel aéroport en Juillet ...


C'est une ineptie ...


C'est tout simplement n'importe quoi ...


Il faut continuer la résistance au projet de nouvel aéroport ...



dan29000 27/06/2011 17:14



Cela continue, avec un grand rassemblement début juillet durant trois jours, cela devrait être massif, mais les premiers forages ont débuté, et là aussi les dits "socialistes" de Nantes sont un
peu durs d'oreille....résistance plus que jamais....