NPA : après deux morts en deux semaines, mettre fin à l'usage du Flash-ball et du Taser

Publié le par dan29000

 

 

 

 

 

taserCommuniqué du NPA. A Marseille, nouvelle bavure policière.
lundi 13 décembre 2010

Un résident d'un foyer de travailleurs, à Marseille, est décédé, aujourd'hui, 13 décembre, après avoir été victime d'un arrêt cardiaque, faisant suite à un tir de flash-ball,

C'est la deuxième fois en 15 jours, qu'un homme meurt à l'occasion d'une interpellation policière : le 30 novembre, à Colombes, Mamadou décédait après deux tirs de Taser.

 

 

 

 

C'est intolérable ! Les armes classées en 4e catégorie et présentées comme non létales peuvent tuer et les tentatives de défense qui s'annoncent sur le thème des procédures d'utilisation respectées ne changent rien au dénouement fatal.

Quand elles ne tuent pas, elles blessent en laissant des séquelles comme le montre le cas du lycéen de Montreuil gravement blessé au visage et à un oeil par un tir de flash-ball.

A Marseille, la police met en avant le comportement violent de cette personne. Quelle est la valeur de cette affirmation alors que cette persone était handicapée et devait se déplacer avec des béquilles ?

B. Hortefeux, ministre de l'intérieur, si prompt pour venir au secours de policiers accusés d'avoir maquillé un accident survenu à l'un d'entre eux ainsi que d'avoir fabriqué un faux procès-verbal pouvant envoyer une personne innocente en prison à perpétuité, est beaucoup moins disert quand il s'agit de victimes d'une intervention policière. Dans le cas de Marseille, il est même prêt à déformer les résultats de l'autopsie de Mamadou pour dédouaner le policier de Marseille, qui a fait usage du flash-ball, de la responsabilité de la mort du résident du foyer de travailleurs.

Il est vrai que M. Hortefeux est sous le coup d'une condamnation, en première instance, pour propos racistes !

Pou le NPA, il faut mettre fin immédiatement à l'utilisation du flash-ball, du Taser par la police.
Le 13 décembre 2010.



Publié dans actualités

Commenter cet article