OGM, enfin la preuve scientifique d'un risque mortel

Publié le par dan29000

monsantoland.jpgDécouverte un OGM de Monsanto cancérigène

 

 




Des rats nourris avec un maïs OGM meurent plus jeunes et souffrent plus souvent de cancers que les autres, selon une étude de long terme à paraître en ligne dans la très sérieuse revue américaine "Food and Chemical Toxicology".

Cette publication a relancé le débat sur les effets des OGM sur la santé. En réaction à l'étude, le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll a déclaré qu'il voulait revoir les procédures d'homologation des OGM au sein de l'UE afin de les rendre "beaucoup plus strictes".

 

"Les résultats sont alarmants. On observe par exemple deux à trois fois plus de mortalité chez les femelles traitées. Il y a deux à trois fois plus de tumeurs chez les rats traités des deux sexes", a expliqué Gilles-Eric Séralini, professeur à l'université de Caen qui a dirigé l'étude, Gilles-Eric Séralini est également directeur du CRIIGEN (laboratoire de recherche scientifique indépendant sur le génie génétique). Chercheur reconnu et plusieurs fois primé, il accusait en 2011, très clairement ,( pour l'avoir vu lui même ) les lobbies de faire pression sur les chercheurs censés tester les OGM pour obtenir un rapport favorable et donc l'accord du parlement européen.

 


Deux cents rats ont été alimentés pendant deux ans maximum soit avec un maïs OGM NK603 seul, soit avec ce maïs OGM traité au Roundup [wikipédia], soit avec du maïs non OGM traité au Roundup, herbicide le plus utilisé au monde. Ces deux produits sont la propriété du groupe américain Monsanto.

"Les résultats révèlent des mortalités bien plus rapides et plus fortes au cours de la consommation de chacun des deux produits", résume le chercheur, qui milite ouvertement contre les OGM depuis des années, et préside le conseil scientifique du CRIIGEN, une association opposée aux biotechnologies.
Problèmes hépatiques et rénaux

"Le premier mâle nourri aux OGM meurt un an avant le premier témoin. La première femelle huit mois avant. Au 17e mois, on observe cinq fois plus de mâles nourris avec 11% de maïs (OGM) morts", détaille-t-il.

Côté tumeurs, elles apparaissant jusqu'à 600 jours avant chez les mâles (au niveau de la peau et des reins) et en moyenne 94 jours avant pour les femelles (au niveau des glandes mammaires).

Les chercheurs ont constaté que 93% des tumeurs des femelles étaient mammaires tandis que la majorité des mâles sont morts de problèmes hépatiques ou rénaux.

L'article de Food and Chemical Toxicology, dont l'AFP a obtenu copie, montre des rats femelles de laboratoire avec des tumeurs plus grosses que des balles de ping-pong.

L'étude a été financée par la Fondation Ceres, financée notamment par une cinquantaine d'entreprises dont certaines du secteur alimentaire qui ne produisent pas d'OGM, et la Fondation Charles Leopold Mayer pour le progrès pour l'homme.

 


Tous-cobayes.jpgDés le 26 septembre, chacun pourra voir au cinéma le film choc de Jean-Paul Jaud, "Tous Cobayes ?", adapté du livre de Gilles-Eric Séralini, et les terribles images des rats étouffant dans leurs tumeurs. Des images qui vont faire le tour de la planète et d’internet, puisqu'elles seront diffusées sur Canal+ (au "Grand Journal" du 19 septembre) et sur France 5 (le 16 octobre dans un documentaire). Pour les OGM, l’ère du doute s’achève. Le temps de la vérité commence.

 

 

 

SOURCE / LE CANARD.INFO

Publié dans environnement

Commenter cet article