Ondes électromagnétiques : 2500 médecins publient une lettre ouverte aux sénateurs et députés

Publié le par dan29000

Notre lettre ouverte à tous les Sénateurs et Députés de la République

Écrit par Dr Patrice Halimi Créé le mercredi 26 septembre 2012

bandeauantennerelais

 

 

 

 

 

Mesdames, Messieurs les Sénateurs,

Mesdames, Messieurs les Députés,


 

C’est au nom de l’Association Santé Environnement France, qui regroupe plus de 2 500 médecins en France, que nous vous sollicitons aujourd’hui. Depuis 4 ans, nous travaillons sur la question des ondes électromagnétiques. Que ça soit sur le terrain aux côtés des populations, ou en participant à des réunions telles que le Grenelle des Ondes, nous souhaitons défendre l’égalité, l’égalité face au risque.

 

En mai 2011, les ondes électromagnétiques, émises notamment par les antennes relais, ont été classées comme «peut-être cancérigènes» par l’Organisation Mondiale de la Santé. Ce « peut-être » résume bien la controverse scientifique actuelle sur le sujet. Les études se contredisent: certaines ne relèvent aucun effet, tandis que d’autres les mettent en cause dans différentes pathologies: des maux de tête aux cancers. Aujourd’hui, il ne s’agit pas pour nous de trancher la question scientifique, ni d’interdire les antennes relais. Cependant, si elles présentent un risque, il faut qu’il y ait une véritable égalité face au risque.

 

L’adoption d’une loi sur l’implantation de ces antennes serait la démonstration que l’Etat est le véritable garant de l’égalité de ces citoyens. En effet, aujourd’hui, c’est l’anarchie qui règne. Une antenne relais ne peut être implantée que si les propriétaires d’un immeuble l’acceptent à l’unanimité selon un arrêt daté du 7 avril 2005…. Un arrêt qui ne concède donc aucun droit aux locataires et qui explique pourquoi les HLM voient fleurir sur leurs toits des forêts d’antennes relais….

 

Afin de fournir un socle à une éventuelle future proposition de loi, nous vous soumettons un document qui synthétise en quelques pages notre travail et nos propositions. Les trois principales mesures urgentes à prendre étant pour nous : l’instauration d’une autorité publique de régulation chargée de gérer l’installation des antennes ; le classement de certains lieux en zone protégée (école) ; et enfin l’adoption d’un code d’émission comme il existe un code de la route.

 

Nous sommes convaincus que vous ne serez pas insensibles à ces questions, certains d’entre vous pendant leur campagne s’étaient positionnés sur le sujet avec force. Nous espérons que leur volonté est encore intacte aujourd’hui. Nous restons à votre entière disposition ainsi qu’à celle de vos secrétariats pour toute information complémentaire.

 

Dans cette attente, nous vous prions de bien vouloir agréer, Mesdames, Messieurs, l'expression de notre très haute considération.



Aix-en-Provence, le 26 septembre 2012



Dr Patrice Halimi

Secrétaire Général

04 88 05 36 15



Avec le soutien de Michèle Rivasi, députée européenne, de Christophe Aubel, Directeur d'Humanité & Biodiversité, du Professeur Jean-Marie Pelt, Président de l'Institut Européen d'Ecologie et de très nombreux citoyennes et citoyens dont certains ont accepté que leurs noms soient mentionnés ci-après: Murielle Maronne, Sarah Norest, Emmanuelle Breuille, Oren Guez, Samuel Benoit de Coignac, Pierre Gaugain, Catherine Gobert, Hélène Jolly, Violette Lanzi, Bernadette Ivo Tavares, Fanny Seidenbinder, Céline Berthod, Laëtitia Loreto, Ludivine Ferrer, Geneviève Hamy, Sandra Debarnot, Muriel Werner, Alain Golea, Jean-René Pendaries, Franck Bourrioux, Jean-Louis Brives, Denis Grandjean, Audrey Perié Bernardot, Rémy Debarnot, Katell Pouessel, Denise Reverdito, Gérard Maurial, Anne Dufourg, Emilie Tijou, Sibille Devic, François Hamy, Dr Fortune Castro, Dr Isabelle Chivilo, Damien Zavrsnik, Suzanne Berling, Dr Dominique Bonnet, Bruno Delport, Maud Luc, André Pariollaud, Carine Bardet, Jean-Pierre Dalfau, Michèle Rubirola-Blanc, Gérard Artuphel, Didier Cohen, José-Yves Balestrieri, Carole Feillet, Jennifer Maherou, Raymond Page, Mélina Lanzi Escalona, Madeleine Balbin, Patrick Bouchez, Joseph Wolfers, Françoise Caron, Edilène Stephan, François Gazeau, Ghislain Destobbeleire, Danièle Guieu, Daniel Fallot, Guillaume Ageorges, Joëlle Taillefer, Marieke Longcamp, Claire Olivier, Annie Célis, Jonathan Chable, Philippe Lorber, Caroline Mikaty, Geneviève Vuillaume, Justine Hamy, Vincent Givord, Marie-Joëlle Mariani, Bernard Gruet, Marc Clavequin, Carlos Salbany, Cécile Jourda, François Coville, Florence Hu-Sterk, Catherine Arbelet, Jean-Laurent Félizia, Christiane Blin, Michel Pierre, Bernard Verdy, Monique Verdy, Corinne Domenge, Marie-Christine Monet, Fanny Bourneuf, Brigitte Del Perugia, Claude Dini, Sabine Lambert, Jean-François Thaon, Laurent Bordes, Jean-Michel Paszak, Véronique Sternbaum, Jean-Pierre Scherrer, Françoise Duscha, Georges Duscha, Brigitte Gassend, Auita Leyret, Evelyne Jeanmichel, Elisabeth Bolorinos, Fabienne Bousquet, Magali Jamet, Norbert Jean, Marie-Claire Clayer-Bohop, Jean-Philippe Tampon, Ronie Djian, Jean-Philippe Calla, Patricia Frocmisner, Françoise Antonelli, Jeanine Catusse, Catherine Guibert, Martine Renevey, Isabelle Bettin, Maddy Bonnet, Andrée Honen, Catherine Gil, Sylvana Avogadro, Oya Kiratli, Evelyne Picco, Monique Schwebel, Françoise Thiwes, Dr Jacques Faure, Alice Faure, Emmanuelle Klein, Marianne Paris, Martine Guionnet, Brigitte Klein, Hélène Roche, Thibault Drouet, Jacqueline Le Bail, Myriam Bachon, Rémy-Benoit Meyer, Dr Catherine Begnis, Delphine Keller, Daniel Villar, Ghislaine Ferez, Clément Villar, Dr Alain Collomb, Elsa Rivaud, Fabienne Bulot, Dr Isabelle Chivilo, Véronique Claeis, Rosalba Vieville, Catherine Adam, Dr Michèle Poncet-Ramade, Audrey Debroise, Collectif CGBSA...

 

 

 

SOURCE / ASEF Association santé environnement France

Publié dans environnement

Commenter cet article

Silvershield 03/10/2012 12:25


Les enjeux financiers ne biaisent-ils pas le débat ? Rares sont les médias qui permettent une transmission de l'information. Pourquoi ?


J'en profite pour féliciter RTL et France 2 pour avoir aborder ce sujet. L'émission C'est au programme a été jusqu'à faire tester des produits en vente sur le marché afin de s'assurer de leur
réelle efficacité. Le résultat fait peur. Il est dommageable de ne pas voir d'avantage d'émission telle que celle là pour informer l'opinion publique et lui donner toutes les informations lui
permettant de prendre une décision en toute connaissance de cause. Pour ceux que cela intéresse, l'émission est visible sur le lien suivant. 


Il est également possible de voir le résultat du laboratoire EMITECH (accrédité cofrac) sur un des produits testé par le laboratoire ANPI en belgique pour l'émission. Le résultat se trouve sur le
lien suivant.  

dan29000 03/10/2012 15:08



Merci pour ces précisions et liens que nous allons examiner avec attention, le sujet est important...



Silvershield 03/10/2012 11:00


On parle souvent des antennes relais, mais rarement de l'inégalité face à leur localisation. On parle souvent des régles de bonnes conduites des téléphones portables mais rarement des accessoires
qui permettent de se protéger tout en téléphonant. 


Pourtant, comme cet article le montre, il faut en parler. Et faire suivre ces informations qui sont trop rarement relayer. 


Le droit français est pourtant du côté des citoyens puisqu'en cas de doute, le principe de précaution s'impose. 

dan29000 03/10/2012 11:25



Effectivement, en théorie, le principe de précaution s'impose, mais c'est la théorie, en pratique des technologies s'installent, parfois dangereuses, et c'est plus tard, quand un mouvement se
fait jour que l'on parle alors du principe de précaution, les exemples sont hélas nombreux...C'est pourquoi notre site traite souvent de ce genre de problèmes...