Régionales 4 : Ours des Pyrénées : lettre ouverte aux candidats

Publié le par dan29000

ours.jpeg

Ours Pyrénées : lettre ouverte des associations aux candidats aux régionales

Pays de l'Ours - Adet, Ferus et le FIEP interpellent les candidats aux régionales au sujet de l'avenir de l'ours dans les Pyrénées. leurs réponses seront rendues publiques le 7 mars.


Madame, Monsieur,

Depuis quelques jours, nous sommes sollicités par de nombreux électeurs de votre Région pour connaître la position de la liste que vous conduisez pour les élections régionales au sujet de l’avenir de l’ours brun dans les Pyrénées.

Bien que la Région n’ait pas le pouvoir de décision en matière de protection des espèces menacées, la position du Conseil régional, l’attitude de son Président envers les acteurs de ce dossier, partisans ou opposants à la présence de l’ours, influe considérablement sur le bon déroulement de la restauration de la population d’ours et sa réussite.
Si la Région n’est pas directement compétente, elle peut prendre des initiatives susceptibles de favoriser la restauration de ce patrimoine incontestable, dans l’intérêt de tous.
De même, la Région agissant dans le domaine de l’environnement et de la valorisation patrimoniale, elle a assurément un pouvoir et donc aussi une responsabilité en la matière.

Certes, la présence de l’ours brun concerne au premier chef les populations locales, et nous avons été et restons en toutes circonstances favorables à la concertation sur les moyens de la cohabitation. Pour autant, le patrimoine naturel reste un bien universel et aucune partie de la population ne peut se prévaloir d’un droit de véto quant à la protection d’une espèce.

Cette question ne saurait donc se limiter à une stérile opposition Homme-Nature, modèle de pensée qui nous a conduits à la crise environnementale actuelle, et dont il faut sortir d’urgence.
On ne pourra pas résoudre cette question avec les logiques du passé, l’enjeu de la conciliation des activités humaines avec les impératifs de respect de l’environnement nous impose de revoir notre mode de développement et notre relation à la nature.

La manière d’aborder cette question du maintien et renforcement de la population d’ours dans les Pyrénées est pour nous révélatrice de l’attitude générale de chacun face à cet enjeu majeur qu’est devenu le développement durable.

Il nous paraît donc souhaitable que la position de chacun des candidats aux élections régionales concernant la conservation de l’ours soit connue avant le vote du 14 mars et nous vous demandons de bien vouloir nous transmettre la vôtre.
Nous la nous rendrons publique et nous la diffuserons auprès de nos adhérents et sympathisants le 7 mars prochain. Nous attirons votre attention sur le fait qu’une absence de réponse de votre part avant cette date serait interprétée comme une position négative.

Nous vous remercions par avance de votre réponse et nous vous prions de recevoir, Madame, Monsieur, l’expression de nos sentiments distingués.


Pour Ferus, Pour Pays de l’Ours-Adet, Pour le FIEP,
Jean François DARMSTAEDTER Alain REYNES Gérard CAUSSIMONT
Président Directeur Président
 

Publié dans environnement

Commenter cet article