Paco Ibanez : la poesia es un arma

Publié le par dan29000

Poésie pour le pauvre, poésie nécessaire
comme le pain de chaque jour
comme l'air que nous exigeons treize fois par minute, pour être tant que nous sommes

Je maudis la poésie conçu comme un luxe
culturel par ceux qui sont neutres
Ceux qui, en se lavant les mains, se désintéressent et s'évadent
Je maudis la poésie de celui qui ne prend pas parti, jusqu'à la souillure

 

Publié dans musiques

Commenter cet article