Palestine : colère et manifestations après la mort d'Arafat Jaradat, 30 ans, après un interrogatoire du Shin Bet

Publié le par dan29000

La colère monte en Palestine, à l’annonce de la mort d’un jeune détenu


dimanche 24 février 2013

 



 

Dimanche mi-journée : La colère a monté de plusieurs crans, depuis samedi en Palestine occupée, à l’annonce du décès d’un jeune détenu palestinien à la prison israélienne de Megiddo.

 

Officiellement –côté israélien-, Arafat Jaradat, 30 ans, est mort d’une crise cardiaque alors qu’il faisait « la sieste » après avoir pris « son déjeuner » samedi midi.

 

Arafat Jaradat, marié et père de deux enfants en bas âge, avait été arrêté cinq jours plus tôt dans son village de Sair, près de Hébron. Les services secrets israéliens, le Shin Bet, ont reconnu qu’ils l’avaient « interrogé », avec les méthodes que l’on imagine et qui autorisent l’usage de la torture (eh oui ! la torture est légale dans ce pays), pendant quatre jours entiers.

Et pourquoi donc un interrogatoire aussi long ? Parce que Jaradat était soupçonné … d’avoir lancé une pierre en direction d’un soldat de l’armée d’occupation. Le fait que Jaradat ait été conduit à une centaine de kilomètres de son lieu d’arrestation, outre son caractère illégal –les conventions de Genève interdisent le transfert de prisonniers d’un territoire occupé sur le territoire de l’occupant, or, Meggido est en Israël-, est particulièrement inhabituel au regard de l’infraction reprochée (le jet de pierre).

 

La totalité des prisonniers palestiniens d’Israël, soit près de 5.000 hommes, femmes et enfants, ont décidé dimanche de jeûner au moins pour la journée en signe de colère, tandis que l’Autorité Palestinienne demandait une enquête indépendante sur les causes de la mort de Jaradat –en excellente santé selon tous les témoignages recueillis localement. L’AP demande notamment que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) soient associés à l’enquête.

 

Sur le terrain, à Hébron et à Saïr où devaient avoir lieu les obsèques de la victime dans l’après-midi, les médias palestiniens et israéliens signalaient d’importants déploiements de l’armée israélienne, prête à exercer sa violence contre la population palestinienne.

 

SOURCE / CAPJPO-EuroPalestine

Publié dans Monde arabe - Israël

Commenter cet article