Palestine : construire le boycott d'Israël, sans antisémitisme, par John Mullen

Publié le par dan29000

 

 

 

 

Palestine
S’opposer à Israël n’est pas antisémite!
Il faut construire le boycott d’Israël!

Cet article fut écrit pour Anticapitaliste N° 13 en octobre 2010

 

 

 

 

 

Quatre mois sont passés depuis le massacre par les soldats israéliens des neuf bénévoles du bateau Mavi Marmara, lors de sa tentative de briser le blocus de Gaza. Ces évènements ont constitué un tournant dans le combat des Palestiniens pour leur liberté et contre le nettoyage ethnique. Et les dernières nouvelles du front montrent bien que ce n’est pas par la négociation avec le gouvernement israélien qu’une juste paix sera trouvée.


Chaque semaine apporte de nouvelles preuves de la barbarie de cet Etat raciste. En juillet un résident palestinien de Jérusalem-Est, qui avait eu des relations sexuelles consenties avec une Israélienne après s’être fait passer pour un juif, a été condamné à 18 mois de prison ferme pour "viol". En août,on a vu plusieurs soldats israéliens, hommes et femmes, mettre fièrement sur leur profil facebook des photos de prisonniers palestiniens humiliés. "C'est devenu la norme pour des soldats de prendre ce genre de clichés", a déclaré à l'AFP Yéhouda Shaül, représentant de l'ONG Brisons le silence. Et en septembre, après un court “moratoire” Israel a repris sa colonisation illégale de la Cisjordanie, au mépris de la convention de Genève.

Ces attitudes racistes et cette détermination coloniale sont le résultat de l’occupation de la Palestine et de la politique de nettoyage ethnique poursuivie par Israël depuis 60 ans. Des centaines de kilomètres de murs et de barrières ont fragmenté la terre des Palestiniens et morcelé des communautés dans un système d’apartheid. Lors de l’attaque militaire contre Gaza en 2008-2009 1 500 Palestiniens furent tués. Et aujourd’hui, alors que les médias annoncent la "reprise de négociations", les habitants de Gaza restent sans électricité, et sans matériaux de construction.

Même l’ONU a condamné le massacre des bénévoles et organise une enquête indépendante : Israël a accepté de participer ... si on n’interroge pas les soldats! L’enquête organisée par l’Etat israélien (que Netanyahou refuse de publier en entier) faisait état seulement de “quelques erreurs professionnelles”, et félicita les soldats israéliens pour leur “professionalisme” et leur “courage”. Le mépris à l’égard des Palestiniens est absolu.
Ce n’est pas l’ONU qui va trouver une solution, la solution est dans la lutte. En Israël même on a vu une minorité courageuse se mobiliser contre son gouvernement. Fin août, plusieurs dizaines d'acteurs et artistes israéliens ont réfusé de se produire dans la colonie juive illégale d'Ariel en Cisjordanie. Mais la solution ne peut pas venir de l’intérieur d’Israël. Depuis juin, dans le monde entier, il y a eu une vague de manifestations énormes, et la campagne pour boycotter les produits israéliens et exiger des sanctions contre Israël prend encore de l’ampleur.

Une partie des dirigeants israéliens est désormais inquiète du mouvement de solidarité. “Israël devient peu à peu moins un atout qu’un fardeau pour les Etats-Unis” a déclaré Meir Dagan, chef du service secret israélien, le Mossad. En réalité Israël reste un atout majeur pour l’impérialisme américain dans la région (c’est bien pour cela que les USA donnent 2 400 000 000 dollars par an en subventions militaires à Israël, leur chien de garde dans la région. Mais une campagne massive pourrait poser problème aux Etats Unis et les obliger à freiner les massacreurs israéliens.

Tout comme, il y a vingt-cinq ans, une campagne international de boycott et de sanctions a contribué au démantèlement de l’apartheid sud-africain et à la libération de Nelson Mandela de sa prison, aujourd’hui il faut une campagne massive contre l’Etat d’Israël. D’autres bateaux sont partis pour Gaza, dont un bateau parti de Chypre avec un équipage constitué de militants Juifs, dont certains Israéliens. Il leur faut un grand soutien. et la campagne “Boycott, désinvestissement, sanctions “ doit être élargie.

Au parlement israélien on a voté une loi condamnant à une amende de l’équivalent de 6 000 euros tous ceux qui s’engageraient dans la campagne internationale de boycott. En France comme ailleurs, les soutiens à Israël font tout pour s’opposer à la campagne de boycott. Une centaine de plaintes a été déposée contre des militants pro-boycott pour “incitation à la haine raciale” . Le 29 novembre à Mulhouse, 5 militants (appartenant à 5 organisations différentes) vont comparaître, et le 24 septembre à Bordeaux, Sakina Arnaud, condamnée en première instance pour avoir appelé au boycott, est passé en appel (décision mise en délibéré). Il faut organiser des manifestations de soutien à ces camarades, et s’opposer partout aux mensonges des sionistes, qui prétendent qu’Israël parle pour tous les Juifs, et que s’opposer à Israël c’est être antisémite.

John Mullen

Pour des informations sur la campagne Boycott Désinvestissement sanctions, voir www.bdsfrance.org/
Quelques textes du réseau international de Juifs antisionistes (IJAN)
www.ijsn.net/translations/


Pour voir son site, c'est ICI

Publié dans Monde arabe - Israël

Commenter cet article