Palestine, Gaza : un stade pour la solidarité

Publié le par dan29000

 

Free_Palestine_Now_by_kartix.jpgUn stade pour Gaza - L’avancée d’un sport fraternité
publié le dimanche 31 juillet 2011

FSGT - association « Un stade pour la solidarité »
 
En quelques mois, de mars à juin 2011, l’implication motivée de collectifs jeunes, l’utilisation des réseaux sociaux, le soutien actif des associations et l’appui de collectivités locales ont permis de concrétiser une idée magnifique : Faire mouvement avec la jeunesse en France, pour promouvoir le droit des enfants palestiniens à l’éducation et au sport en organisant des manifestations de sport solidaire autour de rencontres de football à 7 joueurs.

L’idée initiée par un collectif de jeunes de Montpellier et de Nîmes s’est propagée à 26 villes étapes en France [1] et à Bruxelles, elle est en passe de prendre une dimension planétaire puisque à Londres, à Sydney, en Bolivie des collectifs s’organisent pour rependre le concept... Ainsi, fin juin 2011, plus de 40 000 euros de fonds ont été collectés pour promouvoir des actions de sport éducatif pour les enfants palestiniens, grâce aux engagements de plus 4000 joueurs et joueuses qui ont cotisé pour 5 euros chacun et aux recettes des différents stands présents sur ces rassemblements.

L’apport d’une nouvelle génération militante qui s’est engagée avec succès dans l’espace public est une espérance qui nous oblige. La démarche s’est révélée prometteuse, constructive et rassembleuse confirmant que la culture sportive peut être une composante importante de l’éducation. Ce projet affirme les droits de tous les enfants palestiniens à l’éducation par le jeu et par le sport. Il rappelle également l’exigence de faire respecter les droits des sportifs palestiniens à circuler librement pour participer aux rencontres sportives locales, nationales, internationales, qui contribuent aussi à la formation de l’unité nationale. Par les formes et les contenus mis en oeuvre, cette démarche est porteuse des valeurs d’une culture de non violence, citoyenne et solidaire qui devrait susciter l’intérêt des collectivités locales, des organisations de jeunesse et de l’éducation populaire. Parce qu’elle visait à rompre le blocus, cette initiative était également convergente avec « Un bateau français pour Gaza » dont les représentants étaient fréquemment présents autour des terrains.

Ce projet immédiatement parrainé par Stéphane Hessel a bénéficié de l’appui de nombreuses personnalités et a été soutenu par la Fédération sportive et gymnique du travail (FSGT) et de nombreuses organisations de la plate-forme des ONG pour la Palestine, comme l’AFPS, l’UJFP, Génération Palestine... souvent parties prenantes des comités locaux et de la tenue des stands d’information citoyenne.

Grâce à l’engagement de tous, l’argent collecté permettra de financer à Gaza et en Cisjordanie des actions pour les enfants les plus défavorisés.

Quelques exemples : Comme nous l’ont proposé des jeunes palestiniens, reprendre en Palestine le concept « Un stade pour gaza » en organisant des rassemblements de foot solidaires avec les jeunes.

Co-construire avec des équipes de jeunes volontaires issus de ces temps forts, des animations sportives pour les enfants. Ces actions accorderont une attention particulière à l’entrée des filles dans les activités, à ne pas oublier les enfants des camps de réfugiés, à prendre en compte les enfants en situation de handicap. Nous travaillerons ensemble à ce que ces animations nourrissent des projets pérennes.

Cette dynamique « Un stade pour gaza » va se poursuivre. Déjà lusieurs organisateurs prévoient une seconde édition et des comités d’organisations se mettent en place dans de nouvelles villes. Les initiateurs du projet et la Plateforme des ONG pour la Palestine appellent donc dès maintenant les mouvements de jeunesse et d’éducation populaire, les organisations de défense des droits de l’Homme et de solidarité avec le peuple palestinien, les élus, les associations sportives, à poursuivre et amplifier l’appui aux initiatives « Un stade pour Gaza ».

Tarik Hakou, Sabah Chafaï, pour l’association « Un stade pour la solidarité » et Yves Renoux, pour la FSGT

Contact FSGT : yves.renoux@fsgt.org

PDF - 99.1 ko
bilan perspectives

[1] Nice (06), Bézier (11), Arles, Gardanne, Marseille, (13), Dijon (21), Nîmes (30), Toulouse (31), Bordeaux (33), Bézier (11), Montpellier (34), Rennes (35), Tours (37), St Etienne (42),le Puy (43), Nantes (44), Orléans (45), Agen (47), Nancy (54), Seclin (59), Jurançon (64), Perpignan (66), Vaulx en Velin (69), de nombreuses villes en région parisienne, Cluses (74), Paris (75), Avignon (84), Limoges (87), Corbeil (91), Asnieres–Gennevilliers (92), Bobigny (93), Montreuil (93), Saint-Denis (93), Champigny, (94), Bouffemont, Saint Ouen l’Aumone (95) etc.

 

Source : AFPS

Publié dans Monde arabe - Israël

Commenter cet article

Mitsuko 02/08/2011 22:25



Un stade pour Gaza, voilà une formidable idée ...


Un stade pour la solidarité ... en plus c'est une nouveauté et ça vaut la peine de la mettre en place pour tout le monde et surtout pour Gaza
...



dan29000 02/08/2011 22:26



yes, une très belle id...