Palestine : Veolia prend la vallée du Jourdain pour une poubelle

Publié le par dan29000

Veolia prend la vallée du Jourdain pour une poubelle

 
Déjà mise en cause pour sa participation criminelle à la construction du tramway colonial à Jérusalem, la multinationale d’origine française Veolia participe également à la pollution de la Vallée du Jourdain, territoire palestinien occupé où ses camions déversent les déchets des Israéliens. Le groupe Veolia Environnement est présidé par Henri Proglio, un proche de Sarkozy, dont on ne sait pas lequel commande à l’autre.


Les animateurs du site Corporate Watch sont les premiers à avoir rapporté au monde extérieur l’existence de la déchetterie de Tovlan, dans la vallée du Jourdain, où opère Veolia, à travers sa filiale Onyx (voir http://corporateoccupation.wordpress.com/2010/03/31/veolia-taking-out-israels-trash/ et http://corporateoccupation.wordpress.com/2010/01/28/veolias-dirty-business-the-tovlan-landfill/)

« L’implication de Veolia dans cette activité a été jusqu’à présent moins notoire que sa participation au tramway. Dans des échanges de correspondance récents avec des citoyens critiquant sa complicité avec l’occupation israélienne, la direction de Veolia avait affirmé qu’elle avait laissé tomber cette activité. Nous sommes donc retournés vérifier sur place », écrivent les auteurs, dans un nouveau rapport publié le 12 juillet.

“Dès l’entrée, il est evident que Veolia et nous n’avons pas tout à fait la même conception de ce qu’est un site abandonné : tout simplement, parce que le logo d’Onyx est toujours là, et que la noria de poids-lourds déchargeant leurs déchets est incessante. Nous avons pu avoir un entretien avec un employé du site, en lui promettant de ne pas divulguer son identité. Ce dernier, qui travaille depuis 10 ans à Tovlan, nous confirme que le site est bien tel que nous le voyons, c’est-à-dire pleinement opérationnel. Lorsque nous lui demandons s’il a observé une quelconque baisse de l’activité de Veolia au cours de la dernière période, il répond : ‘L’an dernier, effectivement, il y a eu un peu moins de trafic, de l’ordre de 300-400 tonnes de déchets par jour, mais depuis, cela a repris. On est actuellement à 600-700 tonnes/jour, et il semble que cela va continuer’ » indiquent-ils.

« L’employé précise qu’une bonne partie des déchets proviennent d’Afula, une ville de 40.000 habitants située à l’intérieur d’Israël. Les déchets d’Afula étaient jusqu’alors acheminés sur une décharge à Tibériade (nord ‘Israël), mais celle-ci a fermé. En outre, Tovlan commence maintenant à recevoir des déchets en provenance de Petach Tikva, une autre ville à l’intérieur d’Israël. Enfin, le lendemain, alors que nous étions au voisinage de la colonie de Beqaot, nous avons pu observer un camion Onyx venir y ramasser les ordures, pour les transporter à Tovlan », concluent les auteurs. (http://corporateoccupation.wordpress.com/2010/07/12/still-doing-israe...) CAPJPO-EuroPalestine

 

Source : Europalestine 

Publié dans Monde arabe - Israël

Commenter cet article