Paris 6e : Festival "Proche Orient : que peut le cinéma ?"

Publié le par dan29000

 mercredi 30 novembre 2011 à 20h

  Paris 6e

Cinéma Les Trois Luxembourg  67, rue Monsieur-le-Prince  Métro Luxembourg ou Cluny-La-Sorbonne

 

Soirée d'ouverture du

Festival "Proche Orient: Que peut le cinéma?"

Le 30 novembre : Soirée d'ouverture
Leila Shahid, déléguée générale de la Palestine auprès de l'Union européenne, de la Belgique et du Luxembourg.
Yael Ben-Yefet, animatrice du "mouvement des tentes" et membre du Conseil municipal de Tel-Aviv pour la liste d'opposition « La ville pour tous ».
Animé par Dominique Vidal, historien et journaliste, spécialiste du Proche-Orient.


Festival "Proche Orient: Que peut le cinéma?"

Moyen-Orient : ce que peut le cinéma présente la 5è édition de son festival à Paris dans son lieu habituel, les 3 Luxembourg, du 3O novembre au 13 décembre 2011.

Cette biennale lancée en 2003 durait alors une semaine ; en 2011 elle durera 15 jours. Chaque soir, un film et un débat illustreront la vie quotidienne et les conflits dans un des pays de la région. Les débats ont été planifiés par Dominique Vidal, journaliste au Monde Diplomatique et auteur.

Chaque journée sera consacrée à un sujet, soit un pays: Irak et Kurdistan, Syrie et Liban, Israël, Palestine, soit un thème : le Printemps Arabe, les femmes, étrangers dans leur propre pays…

Leila Chahid, déléguée générale de la Palestine auprès de l'Union Européenne et soutien fidèle du festival, présidera une fois encore son ouverture et participera au débat ; elle sera rejointe par Yael Ben-Yefet, conseillère municipale de Tel-Aviv et activiste membre du mouvement protestataire des tentes.

Un autre moment fort de cette quinzaine sera l'hommage rendu à Stéphane Hessel, plus jeune d'entre nous à 94 ans et présent à toutes les éditions du festival. Il est le sujet de deux films qui retracent sa vie et son œuvre.

La soirée de clôture du festival sera consacrée à un hommage à Juliano Mer-Khamis, assassiné en avril 2011 devant le Théâtre de la Liberté dont il fut le fondateur. Plusieurs étudiants du théâtre seront présents, accompagnés par leur « tuteur », Udi Aloni, cinéaste engagé israélien et proche compagnon de Juliano, qui s'est chargé d'assurer la continuité des activités du théâtre.

Que le festival ait réussi à rassembler une assistance d'activistes, d'habitués et de simples curieux, pour voir des films et participer aux débats quotidiens, a contribué à l'importance grandissante de cet évènement parisien. Il a aussi répondu au besoin toujours plus vif de mesurer les problèmes et de confronter les points de vue. C'est la raison pour laquelle nous sommes passés d'une interrogation Proche Orient : que peut le cinéma ? à une affirmation Proche Orient : ce que peut le cinéma.

 


Les débats

Une fois encore, le festival invite tous les soirs des personnalités de renom tel que Michel Warschawski, Yves Aubin de la Messuzière, Hervé de Charrette, Elias Sanbar et d'autres qui animeront les débats.


Intervenants

Le 30 novembre : Soirée d'ouverture
Leila Shahid, déléguée générale de la Palestine auprès de l'Union européenne, de la Belgique et du Luxembourg.
Yael Ben-Yefet, animatrice du "mouvement des tentes" et membre du Conseil municipal de Tel-Aviv pour la liste  d'opposition « La ville pour tous ».
Animé par Dominique Vidal, historien et journaliste, spécialiste du Proche-Orient.

Le 1er décembre : Le printemps arabe
Bertrand Badie, professeur de relations internationales et de science politique à Sciences Po Paris.
Nicolas Dot-Pouillard (sous réserve), chercheur au Département des études contemporaines de l'Institut français du Proche-Orient (IFPO, Beyrouth).
Animé par Sylvie Braibant, rédactrice en chef à TV5 Monde.
 
Le 2 décembre : Liban et Syrie
Farouk Mardam-Bey, directeur de la collection Sindbad chez Actes Sud.
Samir Aita, directeur du Monde diplomatique éditions arabes et président du Cercle des économistes arabes.
Animé par Hoda Saliby, journaliste à Courrier international, spécialiste du Proche-Orient.
 
Le 3 décembre : Irak et Kurdistan
Hamit Bozarslan, directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), spécialiste des minorités au Proche-Orient.
Chris Kutshera, journaliste et photographe, spécialiste du peuple kurde.
Animé par Christian Chesnot, journaliste à France-Inter, spécialiste du Proche-Orient, enlevé en Irak avec Georges Malbrunot en 2004.
 
Le 4 décembre : Iran
Bernard Hourcade, directeur de recherche émérite au CNRS, spécialiste de l'Iran et du monde iranien.
Shervin Ahmadi, responsable de l'édition du Monde diplomatique en farsi.
Animé par Agnès Rotivel, journaliste à La Croix, spécialiste du Proche-Orient.

Le 5 décembre : Etrangers dans leur pays
Akram Belkaïd, journaliste et essayiste, collaborateur de SlateAfrique, du Monde diplomatique et du Quotidien d'Oran.
Sébastien Boussois, journaliste et enseignant en relations internationales, président du Cercle des chercheurs sur le Moyen-Orient (CCMO).
Animé par Jean-Pierre Sereni, journaliste, spécialiste du Proche-Orient.
 
Le 6 décembre : Enfin les femmes
Animé par Françoise Germain-Robin, grand reporter à L'Humanité.
 
Le 7 décembre : Peut-on rire de tout ?
Christophe Alévêque (sous réserve), humoriste et chroniqueur.
Animé par Morgan Canda, journaliste.
 
Le 8 décembre : Israël
Michel Warschawski, militant anticolonialiste israélien, président du Centre d'information alternative (AIC) à Jérusalem.
Gadi Algazi, historien et militant contre l'occupation, co-fondateur des mouvements judéo-arabes Taayush et Tarabut.
Animé par Daniel Mermet (sous réserve), journaliste à France Inter, animateur de l'émission Là-bas si j'y suis.
 
Le 9 décembre : Gaza
Régis Garrigue, médecin, responsable de l'ONG « Help Doctors », qui a notamment agi dans la bande de Gaza.
Animé par Mohamed Kaci, journaliste à TV5 Monde où il présente l'émission « Maghreb Orient Express ».

Le 10 décembre : Palestine
Yves Aubin de la Messuzière, ancien ambassadeur de France et directeur de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient au ministère des Affaires étrangères, chercheur associé à l'Institut d'études politiques de Paris.
Hervé de Charrette, ancien ministre des affaires étrangères, président de l'Institut français de finance islamique.
Jean-Paul Chagnollaud, professeur de sciences politiques à l'université de Cergy-Pontoise, animateur de l'Institut de recherches et d'études Méditerranée Moyen-Orient (Iremmo).
Animé par Denis Sieffert, directeur de la rédaction de Politis.
 
Le 11 décembre : Jérusalem emmurée
Elias Sanbar, historien, essayiste, poète et ambassadeur de Palestine à l'Unesco. 
Danielle Bidard-Reydet, ancienne sénatrice, présidente de l'association « Pour Jérusalem ».
Animé par René Backmann, journaliste, chroniqueur de politique internationale au Nouvel Observateur.

Le 12 décembre : Indignez-vous!
Stéphane Hessel, écrivain, poète, diplomate et militant. Résistant et déporté à Buchenwald, il a travaillé à la rédaction de la Déclaration universelle des droits de l'Homme de l'ONU en 1948 avant de devenir ambassadeur de France. Auteur du célèbre Indignez-vous ! diffusé à trois millions d'exemplaires à travers le monde.
Animé par Ahmed El-Keiy, journaliste à France Ô, animateur de l'émission « Toutes les France ».
 
Le 13 décembre : Soirée de clôture
Benjamin Barthe,  journaliste au Monde après avoir été correspondant en Palestine pendant neuf ans.
 
  

Source : http://www.quepeutlecinema.com/index.php?abou...

Publié dans écrans

Commenter cet article