Paris : accoucher et mourir dans une rue,l'Etat responsable et coupable

Publié le par dan29000

Une femme sans abri accouche dans la rue, son enfant est décédé

Vivant sous une tente avec son mari dans une rue de Paris, la femme de 38 ans a accouché d'une petite fille qui n'a pas survécu. Le maire de Paris, Bertrand Delanoë accuse l'Etat

Une femme SDF, vivant sous une tente avec son mari dans une rue de Paris, a accouché mardi d’une petite fille dont le décès a été constaté à 13h50 malgré l’intervention des pompiers et du Samu, a-t-on appris de source policière.

Selon le collectif les Morts de la Rue, le couple vivait depuis peu sous une tente, rue de l’Observatoire dans le XIVe arrondissement et il n’était pas connu des services habituels de maraude.

Selon des éléments recueillis à la mairie de Paris, la mère est âgée de 38 ans, le père, 39 ans et ils sont tous les deux nés en France. On ignore si l’enfant était mort-né. Le Service de protection des mineurs de la Police judiciaire a été chargé de l’enquête.

Selon le collectif, ce drame «est significatif de la politique menée actuellement en matière d’accueil et d’hébergement et la réduction des moyens ne peut qu’engendrer des situations comme celle ci».

«Nous souhaitons également exprimer notre colère vis a vis du gouvernement qui n’est plus à même de protéger les plus pauvres», a ajouté le collectif qui a comptabilisé 280 morts dans la rue depuis le début de l’année.

Le maire PS Bertrand Delanoë et le chef de file des élus communistes de Paris Ian Brossat ont accusé mercredi l'Etat de ne pas prendre ses responsabilités à l'égard des SDF après ce décès, le second s'en prenant directement au secrétaire d'Etat Benoist Apparu.

«C'est insupportable, nous aidons des milliers de familles et celle-ci comme les autres, le problème c'est que l'Etat, le gouvernement laissent les collectivités locales seules», a réagi le maire de Paris sur RMC et BFMTV.

«L'été dernier le gouvernement a supprimé des crédits du Samu social, c'est sa responsabilité. Au-delà de nos responsabilités nous avons mis des crédits supplémentaires pour accueillir des centaines de familles mais nous ne pouvons pas faire ça tout seul», a ajouté le maire.

Il a rappelé que le budget de Paris «c'est 2 milliards d'euros par an rien que pour la solidarité» : «Je l'ai augmenté de 70% depuis que je suis maire.»

Dans un communiqué, le président du groupe PCF/PG (Parti de gauche) Ian Brossat a directement accusé le secrétaire d'Etat au Logement: «Benoist Apparu doit être tenu responsable de la situation de cette femme et de la mort de son enfant.»

Selon lui, «le lundi 31 octobre, il (M. Apparu) réaffirmait encore son refus d'ouvrir des places d'hébergement d'urgence supplémentaires».

 


Source : Libération (Source AFP)

 

Publié dans actualités

Commenter cet article

Mitsuko 03/11/2011 08:32



Accoucher et mourir dans une rue, en France et au 21ème siècle ...


Comment est-ce possible ??? Pourquoi personne ne s'insurge ???


Les gens seraient devenus encore plus personnels et égoïstes ...


L'Etat responsable et coupable devrait être condamné, il n'y a pas de raison, je sais bien que je suis naïve et utopiste mais je voudrais bien que l'on
m'explique comment une femme accouche dans la rue, son enfant décède et personne n'en parle nulle part ... c'est terrible ...


Encore une fois, je ne me retrouve pas dans cette France là !!!



dan29000 03/11/2011 09:51



Tu as raison, le plus terrible sans doute est que personne ou presque n'en parle, les médias étant trop occupés par le G20 et les petites phrases de nos politiques....