Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

9782842190385.gifSaucisson-pinard : quand l'apéro géant devient discriminatoire
Par Mouloud Akkouche | Ecrivain |



L'apéro « saucisson et pinard », organisé le 18 juin à la Goutte-d'Or à Paris, n'est pas un moment convivial partagé entre copains, contrairement à la manière dont il est présenté. Il est juste une déclaration de guerre contre les riverains musulmans du quartier de la Goutte-d'Or. Etrange notion de l'apéro. 

Bien qu'athée et amateur de vin, je ne vois aucun inconvénient à ce que les individus qui peuplent notre planète croient en ce qu'ils veulent. De Allah à Jésus en passant par Lionel Messi, Marx ou CAC 40, chacun trouve la rustine qu'il peut contre la trouille de la mort. Chacun ses doutes et réponses.
Des « laïcards » instrumentalisés par l'extrême droite

Je ne supporte pas les intégristes -toutes religions confondues- mais dénonce autant ces nouveaux faux « laïcards » instrumentalisés par l'extrême droite. Le Front national et autres groupes identitaires n'ont vraiment rien à envier aux fascistes barbus. Pas les mêmes méthodes mais le même but : la mort de la démocratie.

Personne ne peut évidemment nier les problèmes des espaces urbains à forte concentration communautaire. Comment résoudre cette ghettoïsation ? Pas facile d'enrayer un processus qui a tendance à augmenter et s'accentuer avec, notamment, la libéralisation de la carte scolaire. Réintroduire de la mixité sociale, culturelle et cultuelle dans les villes me semble être une grande priorité. Pour ne pas dire une urgence.
Bientôt des apéros anti-fêtards ou anti-gays ?

A ce jeu des apéros discriminatoires, les riverains entourés de bars et boîtes de nuit vont bientôt organiser un apéro anti-fêtards du week-end. Normal, puisqu'ils souffrent de plus en plus de nuisances sonores, surtout depuis l'interdiction de fumer dans les lieux publics. Et à quand un apéro anti-gays dans certains quartiers ?

Francis Blanche, humoriste et grand buveur, écrivait : « Je préfère le vin d'ici à l'au-delà ». Athées, musulmans, cathos, juifs, hétéros, homos, bobos, prolos… Rien ne nous empêche de trinquer ensemble. Peu importe le contenu de chaque verre. Tchin !

Un dernier vers d'Omar Kayam pour la route : « Le véritable bonheur, c'est une rose, deux pains de froment, trois amis, quatre chansons et cinq flacons de vin. »

Source : RUE 89

Tag(s) : #actualités

Partager cet article

Repost 0