Paris : ARMADA, rassemblement pour le 162e anniversaire de l'abolition de l'esclavage

Publié le par dan29000

 

 

 mardi 10 mai 2011 à 18h

    

Lieu :Paris 17e

Place du Général Catroux
Métro Malesherbes

carte

162e anniversaire de l'abolition de l'esclavage

  Mardi 10 mai 2010 à 18 heures Place du Général Catroux 75 017 Paris métro : Malesherbes (ligne 3)

  • 1804 - Abolition de la traite négrière transatlantique et l'esclavage par les Africains d'Haïti eux-mêmes : première déclaration universelle des droits humains -
  • 1885 - Partage de l'Afrique par les Etats occidentaux
  • 2001 -10 mai- Adoption de la loi Taubira classant l'esclavage des Noirs et la traite transatlantique comme crimes contre l'humanité
  • 2004 - anniversaire de la proclamation de la première république noire marquée par le coup d'état et l'enlèvement du président Aristide perpétré par les gouvernements des USA et de la France
  • 2010 - après le tremblement de terre meurtrier du 12 janvier tentative de mise sous-tutelle définitive par les états occidentaux de la république d'Haïti

Au vingt et unième siècle africains et descendants d'africains en France sont encore victimes d'un processus de déshumanisation se traduisant par le non-respect institutionnalisé des droits civiques et des droits humains par : la violation des accords de fin de conflit de l'année 2009, accord Bino du LKP en Guadeloupe, accord du Collectif du 5 février en Martinique, du FPAG en Guyane et à la Réunion; violences, tortures, injures négrophobes et décisions de justice iniques criminalisant le mouvement social, la chasse systématique au faciès des Africains (Sans-Papiers) sous couvert d'identité nationale avec enlèvements des enfants du système éducatif et rapatriement autoritaire dans des charters aériens parfois meurtriers, les violences, tortures, insultes négrophobes, viols et meurtres dans les commissariats de France, comme pour Lamine Dieng, les discriminations dans l'accès au travail et à la promotion interne, au logement, à la culture, aux soins et à la vie sociale dans tous ses aspects accompagnés de licenciements négrophobes à Carrefour Bercy, à la CPAM de Paris 19e, remise en cause des droits des originaires des DOM (Congé Bonifié, Indemnité d'éloignement, mutations, etc...), la tribune négrophobe permanente dans les médiats de la presse écrite et l'audiovisuel du service public

TOUTES ET TOUS le lundi 10 mai à 18 heures Place du général-Catroux (Paris 17e) métro : Malesherbes (ligne 3) pour exiger Honneur et Respect pour tous les Africains et Descendants d'Africains, ainsi que Réparations pour ce Mégacrime contre l'humanité que sont la traite négrière transatlantique et l'esclavage :

Appel des Tambours contre l'oubli pour nos parents victimes de la traite négrière transatlantique et de l'esclavage

Hommage à Toussaint-Louverture, ses soeurs et ses frères qui se sont sacrifiés pour libérer Haïti et tous les noirs esclavisés ainsi que Delgrès, Ignace, Solitude La Mûlatresse, Massoteau, Olympe de Gouge, Harriet Tubman, WEB Dubois etc..

Ouverture totale des archives des sociétés d'assurance, sucrières, maritimes et autres relatives à la traite négrière transatlantique.

Mise en oeuvre d'une véritable politique de lutte contre tous les racismes et notamment contre le racisme négrophobe actuellement encouragé par le système institutionnel français à tous les niveaux

Hommage et Réparation par la reconnaisance du rôle des africains et descendants d'africains dans la défense de la France à toutes les époques et cela notamment par l'atribution de la légion d'honneur au général Alexandre Dumas et l'hommage et le respect à tous les combattants et résistants de la deuxième guerre mondiale de 1939/1945.

Remboursement de la dette contractée par la France vis à vis de Haïti, soit vingt et un milliards d'euros, lors de l'abolition de l'esclavage et de la proclamation de la république d'Haïti.

Obtention d'un centre culturel dédié aux africains et descendants d'africains à Paris

Défense de la loi Taubira du 10 mai 2001 par l'application de toutes ses dispositions notamment celles liées aux manuels scolaires et l'extension de dispositions permettant d'obtenir Réparations de ce Mégacrime contre l'humanité que sont l'esclavage et la traite négrière transatlantique comme pour tout autre crime contre l'humanité.

ARMADA

Agir pour les Réparations Maintenant pour les Africains et Descendants d'Africains

Source : http://www.demosphere.eu/node/24182
Source : http://fischer02003.over-blog.com/article-cen...

Publié dans actualités

Commenter cet article

Mitsuko 08/05/2011 10:20



Bonjour Dan,


162ème anniversaire de l'abolition de l'esclavage ... c'est énorme mais en même temps, qui peut m'expliquer que l'esclavage existe encore aujourd'hui et pas
seulement ailleurs mais aussi en France ???


Je voudrais bien comprendre comment c'est possible et surtout pourquoi personne n'en parle ???


Bon dimanche à toi, Dan. A bientôt. Bises.


Mitsuko



dan29000 08/05/2011 10:48



Tout est hélas possible, mais cet anniversaire est en rapport avec l'abolition d'un système esclavagiste OFFICIEL, mais bien entendu il peut encore arriver en France une ou des situations
d'esclavagisme, il y a eu un célèbre procés d'ailleurs il y a qq années d'un couple assez riche qui "séquestrait" plus ou moins une employée de maison, la forçant à travailler 15 heures par jour,
sans salaire, en lui ayant confisqué son passeport, et la logeant plus que mal, etc...Cela tombe bien entendu sous le coup de la loi. A l'étranger, oui il existe aussi des situations
"d'esclavagisme" mais cela est plus compliqué, et généralement cela n'est pas officiel, le travail des enfants par exemple...


Enfin on en parle tout de même, pas sur certains médias évidemment, mais il existe un ensemble de livres sur le sujet, dont celui qui est depuis ce matin sur notre site, dont l'auteur est
Glissant, et puis bien entendu les livres de, et sur Toussaint Louverture...


Bon dimanche à toi