Paris, Bastille : manifestation européenne après l'assassinat des trois militantes kurdes

Publié le par dan29000

kurdes.png

samedi 12 janvier 2013 à 12h   

Lieu :Place de la Bastille

Place de la Bastille
Métro Bastille

 

Appel à manifester samedi à Paris après

l'assassinat de trois militantes kurdes

Des associations kurdes ont lancé jeudi un appel à manifester samedi à Paris pour dénoncer la mort de trois militantes kurdes, dont une figure de premier plan de la lutte indépendantiste en Turquie, tuées par balles dans la capitale.

Le rendez-vous est fixé à 12h00 place de la Bastille et les Kurdes de toute l'Europe sont invités à y participer, a indiqué à l'AFP un porte-parole de l'Académie des Arts et Cultures du Kurdistan, qui se présente sous le nom de Merat.

Source : http://www.info-turk.be/413.htm#Trois


Assassinats de responsables kurdes en France

le MRAP horrifié demande que toute la lumière soit faite

Attention : modification du lieu et de l'heure de la manifestation. Il s'agit maintenant d'une manifestation européenne qui aura lieu Place de la Bastille à partir de 12h (et non pas vendredi 11, Opéra ).

Mercredi 9 janvier 2013, trois responsables kurdes ont été assassinées au siège de leur association à Paris. Le MRAP exprime son indignation et son émotion. Il assure la famille des victimes, la communauté et le peuple kurde de sa solidarité.

Pour le MRAP, il ne peut faire aucun doute qu'il s'agisse d'un assassinat politique, commis à Paris. Il exige que toute la lumière soit faite, non seulement sur les auteurs de ce crime odieux, mais surtout sur ses commanditaires.

Ce crime survient au moment où, en Turquie, se fait sentir, de la part de certains députés turcs, une volonté d'engager des pourparlers. C'est sans doute cette volonté que les auteurs ont voulu écraser.

Le MRAP rappelle qu'il ne peut y avoir de solution à la question kurde qu'une solution politique et négociée entre le gouvernement turc et les représentants que s'est donnés le peuple kurde.

Il est urgent que l'Union européenne, notamment la France, cesse de criminaliser la population kurde en France en faisant pression sur la Turquie pour une solution négociée et que le PKK soit retiré de la liste des « organisations terroristes ». Ce crime prouve une fois de plus que les terroristes ne sont pas ceux qui luttent pour le respect de leurs droits en demandant des négociations, mais ceux qui pratiquent les arrestations, les assassinats et les exécutions sommaires.

Le MRAP réaffirme son entière solidarité avec le peuple kurde. Il s'associe à la manifestation européenne qui aura lieu ce samedi 12 janvier 2013, place de la Bastille à partir de [ 12h ]

http://istanbul.blog.lemonde.fr/files/2013/01/275139-540x270.jpg

Lien : http://www.demosphere.eu/node/34145
Source : http://istanbul.blog.lemonde.fr/2013/01/10/tr...

Source : communiqué MRAP, reçu le 10 janvier 14h
Source : http://www.lepoint.fr/societe/turquie-assassi...
Source : http://www.info-turk.be/413.htm#Trois


1 2

Communiqués

  • DBP (Kurde) - "Nous attendons du gouvernement français qu'il apporte immédiatement des éclaircissements sur ce meurtre qui ne laisseront place à aucun doute", a déclaré dans un communiqué le coprésident du Parti pour la paix et la démocratie (BDP), Selahattin Demirtas.
    "Nous voulons être sûrs que (l'enquête sur) ces attentats commis dans une des zones les plus animées de Paris ne sera pas étouffée", a-t-il ajouté.
    M. Demirtas a également appelé les sympathisants de la cause kurde à manifester "dans tous les endroits où se trouve le peuple kurde" pour "maudire ce massacre".
  • Brigitte Gonthier-Maurin (PCF), présidente de la délégation des droits des femmes du Sénat: "C'est avec stupeur et avec une profonde émotion que j'apprends l'horrible meurtre. Je tiens à saluer l'engagement et la mémoire de ces trois militantes. Ces assassinats sur le sol français sont d'autant plus inquiétants qu'ils interviennent au moment où le gouvernement turc engage des négociations avec le leader kurde Abdullah Öcalan, détenu à l'isolement sur l'île d'Imarli. Les autorités françaises doivent immédiatement oeuvrer pour que toute la lumière soit faite sur ces crimes et pour garantir et assurer le droit à la sécurité des militants et militantes kurdes présents en France" (communiqué).
  • NPA: "Cet horrible assassinat intervient au moment où le gouvernement turc a entamé des pourparlers directs avec Abdullah Öcalan, lui rendant visite dans la prison d'Imrali, pour la première fois depuis son enlèvement et sa condamnation en 1999. Le premier ministre turc, Erdogan, veut obtenir le désarmement de la guérilla du PKK avant les prochaines élections. Le timing de ce massacre ne semble donc pas un hasard. Le NPA condamne avec force ces meurtres et présente ses condoléances à la famille, aux amis et aux camarades des trois militantes assassinées. Il demande au gouvernement français de cesser sa collaboration répressive avec les autorités turques (emprisonnement des militants kurdes sur le sol français. Adem Uzun est toujours détenu à Paris). Il exige que tout soit mis en oeuvre, au plus vite, pour retrouver les assassins". Olivier Besancenot devait venir réaffirmer la solidarité du NPA, ce jeudi 10 janvier à 17H00, au Centre culturel kurde rue d'Enghien (communiqué). (AFP, 10 janv 2013)

Source : http://www.info-turk.be/413.htm#Trois

Publié dans actualités

Commenter cet article