Paris, BNF : festival pour l'abolition avec ECPM

Publié le par dan29000

Un festival pour l’abolition à la Bibliothèque nationale de France

A l’occasion de la 9e Journée mondiale contre la peine de mort 2011 et du trentième anniversaire de l’abolition de la peine de mort en France, La Bibliothèque nationale de France (BnF) a souhaité créer un événement de sensibilisation, en partenariat avec Ensemble contre la peine de mort (ECPM) du 3 au 31 octobre 2011.

 

Durant tout le mois d'octobre, l'Abécédaire des Collections de la BnF présentera une collection d'archives en relation avec la peine de mort qui complétera l’exposition « Sur le chemin de l’abolition universelle » créée par ECPM pour informer sur les enjeux de l’abolition universelle. Trois jours de festivités viendront couronner ces célébrations pour les 30 ans de l'abolition en France les 5, 6 et 7 octobre 2011.

En introduction de ces trois jours de l'abolition, une conférence prestigieuse intitulée « Vers l'abolition universelle de la peine de mort » avec la participation exceptionnelle de Robert Badinter prendra place le 5 octobre à 18h30 dans le grand auditorium. Elle permettra aux auditeurs de recevoir une complète information sur l’histoire de l’abolition française et sur la situation des 58 pays qui continuent d’exécuter.

De plus, la Bnf diffusera, en présence des réalisateurs, le 6 octobre à 18h30, dans le petit auditorium, le documentaire réalisé par Arnaud Gaillard et Florent Vassault en partenariat avec ECPM, intitulé « HONK ». Ce film permettra aux spectateurs de la BnF de comprendre les enjeux de l’application de la peine de mort aux États-Unis à travers le récit de trois témoins touchés par ce châtiment à des degrés différents (victime, ancien condamné innocenté après 22 ans et famille de condamné).

Afin de clore ce festival de trois jours, la BnF a choisi de projeter, dans le petit auditorium, le 7 octobre à 18h30, « Une peine infinie », réalisé par David André récompensé par le prestigieux prix Albert Londres il y a quelques mois. Avec cette œuvre, David André retrouve 10 ans après, les protagonistes de l’exécution de Sean Seller en 1999, condamné à mort à l’âge de 16 ans en Oklahoma.

 

Source : ECPM / Ensemble contre la peine de mort

Publié dans actualités

Commenter cet article