Paris, BNF : licenciement abusif, climat délétère et boycott

Publié le par dan29000

Licenciement abusif à la BnF dans une atmosphère générale délétère

Alors que cela commence à regimber de partout à la BnF dans un effrayant climat de partenariat général public (vive les queues de cerise !) – privé (par ici la cagnotte !), la Direction a décidé en février dernier de licencier un collègue très proche de la retraite de façon particulièrement abusive et sans réellement parvenir à le justifier auprès des différentes organisations syndicales mobilisées à cet effet lors d’une CCPC (Commission Consultative Paritaire des Contractuels). Aussi, avec l’aide de la CGT (et de SUD mais qui s’est rétracté depuis pour s’aligner sur la CFDT), la FSU a-t-elle décidé de boycotter toutes les instances afin que ce licenciement ne soit d’une part plus effectif et que la personne concernée soit réintégrée et que d’autre part, ceci ne constitue pas le début d’une nouvelle façon musclée des rapports de la Direction avec le personnel de la BnF.  Un tract  a été tiré à cette occasion, que vous pouvez imprimer et diffuser autour de vous.

 

Source : Bibliothèques en lutte FSU

 

=============================================================================================

IL RÈGNE UN CLIMAT SOCIAL DÉLÉTÈRE A LA BNF

DÉCLARATION CGT-FSU-SUD AU COMITÉ TECHNIQUE DU 27 MARS,  LES RAISONS DU BOYCOTT :


Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs représentants de la direction au Comité technique


Le climat social qui règne actuellement au sein de notre établissement s’est dégradé de façon inquiétante. Cela est lié selon nous aux conditions de travail qui se sont détériorées du fait de la suppression ininterrompue de postes depuis 2007.

Le signe tangible en est la succession des dossiers de défense individuelle que nous sommes amenés à traiter dans le cadre de nos permanences syndicales.

Ces dossiers montrent à l’évidence de forts signes de tension.

Récemment, vous avez prononcé, contre l’avis des représentants du personnel siégeant à la CCPC, le licenciement de notre collègue Grégoire. Cette mesure disproportionnée au regard des faits reprochés prend une dimension particulière d’injustice.

En effet, Grégoire est un contractuel à temps plein équivalent catégorie C qui travaille à la bibliothèque depuis 1991. Vous le licenciez en invoquant une insuffisance professionnelle alors qu’il a 21 ans de service. Grégoire a 57 ans ne retrouvera jamais de travail alors qu’il lui manque 7 ans pour pouvoir prétendre une retraite à taux plein.

Malgré des adresses répétées à votre endroit demandant à ce que cette mesure manifestement abusive soit levée, vous êtes demeurés inflexibles.

Cela n’échappe à personne qu’il s’est agi pour vous de « faire un exemple » en adressant indirectement à l’ensemble des personnels un avertissement dans lequel nous ne percevons rien d’autre que l’intimidation.


Nous vous informons donc solennellement de notre décision de boycotter les instances officielles de dialogue social de la bibliothèque tant que des mesures appropriées ne seront par prises et que notre collègue n’aura pas été rétabli dans son emploi ainsi que dans sa dignité professionnelle.


Date: 27 mars, 2012

 

Source : Syndicat CGT de la BNF

 

Publié dans actualités

Commenter cet article