Paris, Cabaret sauvage : Barbès café, l'histoire de l'immigration maghrébine en musique

Publié le par dan29000

BARBES CAFE, L’HISTOIRE DE L’IMMIGRATION MAGHREBINE EN MUSIQUE.

vendredi 24 février 2012 : 20h00


Spectacle Musical

BARBES CAFE

Le 24 février 2012 à 20h30 au CABARET SAUVAGE, - Parc de la Villette

211, avenue Jean Jaurès - Paris 19ème //Accès piéton par le 59 bd Mac Donald Métro : Porte de Pantin ou Porte de la Villette Infoline : 01 42 09 03 09 / cabaret@cabaretsauvage.com

www.cabaretsauvage.com 22 € en prévente (frais de location inclus) / 24 € sur place

• Sur une idée originale de Méziane Azaïche écrit en collaboration avec Naïma Yahi

• Mise en scène Géraldine Benichou

 


=============================================================

Barbès Café, c’est ainsi qu’il est baptisé, est un spectacle musical imaginé et créé par Meziane Azaïche, il donne à voir, en plusieurs tableaux, comme autant d’époques, l’histoire de l’immigration maghrébine en France. Des origines, marquées par le blues de l’exil chanté dans les bars de Barbès, à aujourd’hui, où le legs des anciens est défendu par une nouvelle génération d’artistes comme faisant partie du patrimoine musical français.

Le succès rencontré, les nombreux commentaires, émanant du public et de la presse, les encouragements mais aussi les critiques, ont montré à quel point ce spectacle sensible et émouvant répondait à une attente.

Le public ne s’y est pas trompé, séduit par la forme, faite de clins d’œil à la culture de l’immigration, et par le propos, qui consiste à narrer les bons et les mauvais moments de l’histoire franco-algérienne.

SYNOPSIS

Lucette est la patronne française du bistrot "Barbès Café", elle nous conte sa vie dans un café maghrébin, et, à travers ses souvenirs et ses anecdotes, se dessine l’histoire de l’immigration nord africaine en France. Ce récit se fait toujours du point de vue du café, haut lieu de sociabilité des maghrébins, offrant une lecture intime et populaire de l’histoire de l’immigration.

La trame narrative fait appel au bon sens populaire, et aux brèves de comptoirs, pour aborder des séquences clés de l’histoire politique et sociale en interrogeant la place des maghrébins : la guerre d’Algérie, le travail à l’usine, l’exil, les problèmes de logement, la xénophobie,

Telle une chroniqueuse d’hier et d’aujourd’hui, Lucette fait le lien entre les chansons, les passages dansés, et/ou slamés permettant au spectateur d’appréhender le contexte historique, la richesse et le foisonnement créatif qui président à l’installation en France de la communauté maghrébine. Son propos est appuyé par des vidéos d’époque, images d’archives, scopitones, …

SUR SCENE :

• NASREDINE DALIL (chant & flute)

• SAMIRA BRAHMIA (chant & guitare)

• HAFID DJEMAI (chant & guitare)

• ANNIE PAPIN (chant & comédie)

• SALAH GAOUA (chant & comédie)

• MALIK KERROUCHE (guitare)

• MAAMOUN DEHANE (batterie)

• AMAR CHAOUI (percussions)

• HICHEM TAKAOUTE (basse & chant)

• RAFIK KORTEBY (clavier)

• SARAH GUEM (danse)

 

Source : Sortir du colonialisme

Publié dans musiques

Commenter cet article

l'-indigné revolté 14/02/2012 16:12


·                                
A lire d'urgence, tout a fait en lien avec ce qui se passe en Grèce et dans le monde



"Les raisons de la colère"


Un spectre
hante le monde : l'émeute.

 
     A propos de deux documentaires : "Les raisons de la colère" et "La tentation de l'émeute".
    "L'insurrection qui vient", le film ? En tout cas, les émeutes qui ne cessent de venir et de revenir. Face aux émeutes, l'opération policière et étatique consiste à désigner LE
casseur comme mauvais manifestant. Dans le monde réel, il n'y a pas de sujet Casseur ou Emeutier. Il y a des situations où des lignes émeutières se déploient, lignes par lesquelles les
subjectivités sont emportées. Apparait alors un espace de rage, de gestes et de paroles, de partage. Espace vivant où s'éprouve le désir d'autres mondes et où finalement ces autres mondes
s'affirment et viennent à exister : un espace politique.
 
 
    Les raisons de la colère, un documentaire de Samuel Luret et Alain Bertho:
    Fureur de la jeunesse, colère des exclus... : il souffle sur la planète un vent de révolte inédit par son ampleur. Enquête en Grèce, au Danemark et en Chine.
    Des pierres volent ; des grenades lacrymogènes fusent ; des silhouettes juvéniles et encapuchonnées défient l'uniforme, parfois au péril de leur vie. Sur tous les continents,
la jeunesse est aujourd'hui en première ligne pour porter la contestation et faire entendre sa voix. La dernière décennie a ainsi connu plus de désordres civils que les années 1960. Pour la seule
année 2009, plus de cinq cent vingt-quatre émeutes ont été répertoriées dans le monde, dont près d'un tiers pour la seule Europe.


 


 Les auteurs de ce documentaire se sont intéressés à plusieurs mouvements de révolte
: celui qui a embrasé la Grèce en 2008, celui qui a mis à feu Copenhague en 2007 et celui qui, en 2010, a secoué Suzhou et Shenzhen, en Chine, au cœur de "l'usine du monde". Les étudiants,
marginaux militants altermondialistes ou ouvriers qu'ils ont rencontrés, exposent leur combat, leurs attentes et leurs réflexions sur ce monde qu'ils appellent à changer. Des témoignages
complétés par les interventions de l'anthropologue Alain Bertho et du philosophe Toni Negri. 


 


http://l-indigne.skyrock.com/3069495999-Grece-rassemblement-rigueur-et-risque-fasciste.html