Paris : comment s'informer sur les OGM, débattre, échanger, table ronde de l'AFIS

Publié le par dan29000

Sylvestre Huet, Michel de Pracontal: comment informer sur les OGM?


Samedi 17 novembre, dans les locaux d'AgroParisTech, les journalistes scientifiques Sylvestre Huet, de Libération, et Michel de Pracontal, de Mediapart, viendront à l'invitation de l'Afis (Association Française pour l'Information Scientifique) débattre et échanger leur point de vue sur le thème : "Comment informer sur les OGM ? "

 

 

Le traitement médiatique de la publication, le mercredi 19 septembre, d’un article de Gilles-Eric Séralini et collègues dans la revue Food and Chemical Toxicology s’est fait dans des conditions étonnantes. Avant même la publication officielle, prévue à 15h, le Nouvel Observateur titre de manière fracassante : « EXCLUSIF. Oui, les OGM sont des poisons ! ». La planète media s’emballe, avec des titres tous plus spectaculaires les uns que les autres. Dans le même temps, des journaux comme Le Monde et Le Figaro déclarent ne pas avoir pu normalement accéder au contenu de l’étude pour la soumettre à des avis de scientifique, au nom d’une clause de confidentialité (ce qui explique le terme « exclusif » du Nouvel Observateur).

Une fois l’emballement médiatique passé, l’analyse et la vérification des résultats de ce qui se veut être une étude « choc », faites par les diverses agences sanitaires, convergent vers la même conclusion : le travail du Pr Séralini et de son équipe ne prouve pas que les OGM sont des poisons, les 6 académies allant même à le qualifier d’un sévère « non événement scientifique ». La machine médiatique ne s’est-elle pas emballée dans cette affaire ? La recherche du scoop n’a-t-elle pas conduit certains journalistes à confondre opération de communication et information ? À confondre une manipulation d’un groupe militant avec un vrai travail scientifique ? Face aux peurs que toute cette affaire a générées et renforcées, est-il encore possible d’informer réellement sur les OGM ? Si oui, comment le faire ? Et comment gérer la question des différents conflits d’intérêt possible ?

C’est à discuter de toutes ces questions que cette table ronde Afis - AgroParisTech  vous invite.

 Le premier moment d'échanges entre l'Afis et les journalistes sera suivi d'un temps d'échange avec la salle.

Renseignements : Entrée libre et gratuite, dans la limite des places disponibles, sous réserve d’accepter d’être filmé pour diffusion de la conférence sur Internet. Lieu : dans l’amphithéâtre Tisserand, de l’institut AgroParisTech, au 16 rue Claude Bernard, Paris 5e (métro Censier Daubenton)

Table ronde animée par Yann Kindo, membre du Conseil d'Administration de l'AFIS.

 

 

SOURCE / MEDIAPART

Publié dans environnement

Commenter cet article