Paris, La goutte d'or : hommage dessiné aux illustres inconnus

Publié le par dan29000

Un hommage dessiné aux illustres inconnus

 

 


 

 

 

 

Les murs du quartier de la Goutte d’Or se sont animés ces derniers mois de dizaines de personnages, peints en pied et en taille réelle sur de grande feuilles de papier kraft. Passants anonymes, figures du quartier, amis ou infiltration d’inconnus venus d’ailleurs… L’énigme de ces portraits réalistes, saisis sur le vif et tracés de profil, de face ou de trois quart par un artiste tout aussi anonyme (aucune des œuvres n’étant légendée ni signée) pouvait rester totale si ce n’est l’existence d’un QR Code, judicieusement disposé sur un coin du kraft.

 


 

 

Croquée avec style et maestria, au fusain et au lavis, la série de dessins très homogène et uniquement en noir et blanc et sépia, est dispersée et collée un peu partout dans la Goutte d’Or et les environs du 18e arrondissement parisien, au hasard des espaces disponibles. Mais les lieux d’affichage sont toujours choisis avec justesse au niveau du sol, ce qui fait que chaque personnage apparaît au piéton dans son intégralité, à hauteur d’homme.


Personnage peint de Pascal Bruandet (détail)

 

 

 

En scannant avec son smartphone le QR Code d’une œuvre (comme ci-dessus, et avec une application du type QRReader) on est redirigé sur la page du blog de Pascal Bruandet. On y apprend ainsi que l’artiste les a « conçus pour rendre hommage à ces illustres inconnus que je croise tous les mardis sur le marché de Gournay-en-Bray », en Seine-Maritime où il vit. Pascal Bruandet désire certainement, dans une bonne intention, donner ici une leçon d’humanité et d’humilité avec ce projet artistique, qui s’intitule exactement « Anti casting, monuments aux illustres inconnus ».

Certaines de ses œuvres, qui évoquent le quotidien de l’artiste et illustrent donc une forme d’empathie pour la banalité, se confrontent à d’autres œuvres murales plus colorées du quartier, sont tagués, lacérés, ce qui donne parfois des résultats surprenants ! Mixité artistique en pratique et en processus…

 

 

Assez paradoxalement, dans toute la série des dessins sur kraft, il n’y a pas de représentation de personnages de type magrébin, noir ou asiatique, qu’ils soient masculins ou féminins : toutes ces populations de culture et d’origine diverses qui composent la mosaïque ethnique si particulière et si intéressante de la Goutte d’Or. C’est là qu’apparait le décalage entre le marché, certes populaire mais très franco-français et au teint bien clair de Seine-Maritime, et celui du marché Dejean situé en pleine Goutte d’Or, fréquenté par 90% de noirs, de nationalité française ou étrangers. Au delà de la virtuosité du trait, la pertinence de cette action artistique trouve ici ses limites et laisse quelques questions en suspens…

 

Afin d’aller à la rencontre de plus de personnages que ceux qui illustrent cet article, je vous propose ces liens ci-dessous. Sinon tapez le nom de Pascal Bruandet sur votre site de recherche préféré pour avoir directement une plus large sélection d’images sur la toile !

 

 

http://www.loveonthewall.com/2012/06/pascal-bruandet.html

http://www.loveonthewall.com/2012/07/pascal-bruandet.html

http://www.flickr.com/photos/ben59/7441037554/in/photostream/

http://www.flickr.com/photos/60006702@N05/7453816310/

http://zutilpleut.canalblog.com/

 


Florent Hugoniot

 

 

SOURCE / LA PART MANQUANTE

 

 

Publié dans arts

Commenter cet article