Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Le Samu social de Paris ferme ses portes aux femmes

 

 


Victime de restrictions budgétaires drastiques imposées par l'État, le seul centre d'hébergement d'urgence capable d'accueillir des femmes va fermer très prochainement. Julia Peker, bénévole au Samu social de Paris, tire la sonnette d'alarme.

 

Le 30 juin 2011, le Samu social ferme le Centre d'hébergement d'urgence parisien Yves Garrel, qui accueillait 57 hommes et 38 femmes. Ces locaux extrêmement vétustes étaient mis à disposition par la Ville de Paris. En attendant la construction d'ici 4 ou 5 ans d'un nouveau centre, un bâtiment provisoire a été trouvé dans le XVème arrondissement pour accueillir les hommes. En revanche l'État refuse de financer un centre pour les femmes, après avoir décidé d'amputer de manière drastique le budget alloué au Samu.

Ces 38 places du Centre Yves Garrel étaient les seules places que le Samu Social de Paris proposait aux femmes en situation d'hébergement d'urgence. Le manque de places était déjà très préoccupant, mais à partir du 01 juillet 2011, plus aucune femme ne pourra compter sur les centres d'urgence gérés par le Samu Social de Paris pour échapper à la rue. Totalement engorgés, les rares centres des autres associations ne pourront en aucune manière compenser cette dissolution.

En fermant ses portes aux femmes, le Samu Social voit sa vocation largement compromise, et il se rend coupable d'une discrimination envers une population tout particulièrement vulnérable, négligée depuis des années et aujourd'hui totalement abandonnée.

Tag(s) : #actualités

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :