Paris : manifestation interpro vers la déchetterie occupée d'Ivry mardi

Publié le par dan29000

 

 

 

 

 

Mardi 26 octobre, manifestation interpro vers la déchetterie occupée d’Ivry


Mardi 26 octobre, à partir de 12 h, une manifestation interprofessionnelle organisée par l’Union locale CGT du 13ème partira de l’hôpital la Salpétrière vers l’usine de traitement des déchets ménagers à Ivry (43 rue Bruneseau, Paris XIII)





A l’initiative du syndicat CGT du nettoiement, depuis le 19 octobre à 7 heures du matin, l’usine TIRU (usine de valorisation des déchets pour chauffage urbain), situé 43, rue Bruneseau dans le 13ème arrondissement, est occupée. Un des deux incinérateurs est complètement arrêté. Dans les prochaines heures le deuxième suivra.


L’usine de Saint Ouen est également occupée.


Communiqué du syndicat CGT du nettoiement - 22 ocobre 2010

Grève et occupation : reconduction

Dans notre tract du 21 octobre 2010 nous vous informions que la TIRU « d’Ivry Brunesseau » était occupée par le Syndicat CGT du Nettoiement et que les bennes et ENC du garage étaient bloqués.
L’acte II de l’opération « CHIFOUMI » est réussi, les 2 fours sont éteints vous pouvez le constater presque plus de fumées ne sortent des cheminées, il ne reste que quelques résidus. Mais le syndicat CGT du Nettoiement ne se bat pas pour éteindre des cheminées, il est porteur des revendications des Eboueurs et CEN/AEN.


Ce matin, l’Assemblée Générale des grévistes occupant le site a voté la reconduction de la grève et de l’occupation de la TIRU et du garage « Ivry Brunesseau ».
Pour nous, il est clair que le gouvernement doit retirer son projet de loi sur les retraites car d’autres alternatives existent il faut maintenant qu’il donne satisfaction aux revendications que portent les Organisations Syndicales sur les salaires, l’emploi et les retraites.
Dans le même temps, il faut que le gouvernement cesse immédiatement son acharnement contre les salariés et les jeunes. Les tabassages, les matraquages, les arrestations ne sont pas des arguments, c’est digne d’une DICTATURE. La colère des salariés, des jeunes, des retraités doit être entendue, il faut que le gouvernement l’entende et qu’il se mette à la table des négociations.


Pour le Syndicat CGT du Nettoiement personne ne peut laisser faire, nous avons tous un(e) ami(e), un(e) copin(e), de la famille, des enfants qui manifestent ou qui occupent une entreprise. Ne les laissons pas se faire CASSER, il faut que tout le monde rentre dans le mouvement par la grève et rejoigne massivement les manifestations, les rassemblement, les occupations…


TOUS ENSEMBLE, PLUS NOMBREUX, NOUS SERONS PLUS FORT.
Pour le Syndicat CGT du Nettoiement, il est aussi clair que le Maire de Paris doit satisfaire nos revendications sur nos salaires, nos reclassements indiciaires, nos déroulements de carrière, sur l’emploi, sur le Service Public.


L’Assemblée Générale de grévistes de ce matin a donné mandat au Syndicat CGT du Nettoiement pour demander au Maire de Paris qu’il reçoive en personne et très rapidement une délégation et qu’il ouvre les négociations immédiatement sur l’ensemble de nos revendications définies dans le préavis de grève :
Reclassements indiciaires et déroulements de carrière sur la base de celle des Identificateurs de l’IML dans le cadre d’une filière Propreté.
L’embauche de 758 Eboueurs au Statut
L’avenir de la Propreté de Paris et la remunicipalisation de l’ensemble des tâches confiées au privé avec l’embauche prioritaire pour les salariés de ces entreprises.


NOUS VOUS INVITONS TOUTES ET TOUS, EBOUEURS ET CEN/AEN A REJOINDRE LE MOUVEMENT GREVISTE ET NOUS VOUS INVITONS A PASSER SUR LE LIEU DE L’OCCUPATION LA TIRU au 43 rue Brunesseau 75013 Paris


Syndicat C.G.T. du Nettoiement des Services Publics Parisiens Bureau 214 3, rue du Château d’Eau Paris 10ème Tel : 01.44.52.77.05 ou 25 Fax : 01.44.52.77.29. courriel : cgt.syndicat@paris.fr
Retrouvez tous nos tracts sur le site : http://www.us-cgt-spp.org

Publié dans actualités

Commenter cet article