Paris : pour l'interdiction d'une réunion raciste intitulée : Assisses sur l'islamisation

Publié le par dan29000

 

 

 

 

 

 

Pour l'interdiction d'un rassemblement de provocateurs délirants dans le 12e... !

Par Corbière Alexis  

 

 



Dans ce billet, je me consacre à un tout petit évènement, mais dans la mesure où il va peut-être se dérouler dans mon arrondissement, je me dois d’en dire quelques mots. De quoi s’agit-il ? Une bande d’allumés a prévu de se réunir pour tenir des "Assises internationales sur l'islamisation ». Les principaux organisateurs sont les mêmes que ceux qui avaient organisé « l’Apéro saucisson et pinard » au moins de juin dernier. Vous vous souvenez ? Et bien, c’est la suite. Un bric à brac de néo-nazis et de faux laïques pommés se sont accoquinés pour mettre en place cette nouvelle journée. Cet attelage dure maintenant depuis plusieurs mois et il est consternant.



Je n’ai pas envie d’en dire beaucoup plus car j’ai considéré qu’il y a six mois, cette poignée de toqués avait largement bénéficié de la publicité que nous leur avions offerte. Je n’ai pas envie de rejouer à nouveau leur attaché de presse. Mais soyons clair, je demande clairement à la Préfecture d’interdire ce rassemblement de provocateurs aux petits pieds. Que ces gens aillent soigner leurs névroses ailleurs. Et puis, ils ne sont pas totalement inoffensifs. Dans un tel contexte de crise sociale, des provocations de ce type peuvent être lourde de conséquences. Dans le sud de la France, à coté de Béziers, cet été un retraité un tiré à bout portant sur deux adolescentes qui le cambriolaient. Les mêmes qui organisent ces Assises » justifient sur leurs sites cette auto défense criminelle. Donc gare. Quand de telles idées s’emparent de folle cervelle, le pire est à craindre.



Et puis, tout de même, quelle tristesse lorsque je découvre dans la liste des organisateurs des gens qui osent se réclamer de la laïcité. Les mêmes ne disent mot sur le fait que le gouvernement UMP multiplie les cadeaux en direction des établissements scolaires privés, très majoritairement d’obédience catholique. Je précise, pour que chacun est un ordre d’échelle en tête, qu’il y a actuellement 8200 établissement catholiques accueillant 1 961 037 élèves, pour 5 établissements musulmans accueillants 600 élèves.



Savez vous que chaque année, l’Education nationale (c'est-à-dire l’argent public) consacre 18,7 % de son budget pour financer ces écoles privés qui n’accueillent 17% de la population scolaire ? Concrètement, si vous n’aviez pas bien compris, cela signifie que proportionnellement, l’Etat met plus d’argent dans les écoles privées que dans les écoles publiques. En plus, avec la taxe professionnelle, dont les lycées professionnels et les établissements du supérieur privés profitent largement, ce sont plus de 200 millions d’euros qui sont détournés et qui devraient être reversé aux établissements publics afin que chaque établissement professionnel (du second degré et du supérieur) en bénéficie de façon équitable.



Parallèlement, les écoles privées perçoivent les subsides des familles qui payent les frais d’inscription de leurs enfants. Sans compter les différents cadeaux fiscaux que multiplie la majorité UMP particulièrement sous l’impulsion du sénateur Jean-Claude Carle, lobbyiste actif des établissements privés en France. Faut-il rappeler qu’il existe encore dans notre pays 520 communes qui ne disposent pas d’écoles publiques, mais par contre ont une école privée ! Faut-il encore rappeler le maintien du scandaleux statut concordataire d’Alsace-Moselle qui permet notamment que l’argent public finance des cours de catéchismes dans les écoles publiques. J’arrête. Mais je voulais seulement illustrer que seul un ignorant ou un esprit partisan peut considérer qu’actuellement la laïcité est mise à mal par nos concitoyens de confessions musulmanes. Au Conseil de Paris, l’élu du Parti de gauche que je suis est un des rares,avec mes camarades, à refuser les nombreuses subventions versées à des crèches confessionnelles dont aucune n’est d’obédience musulmane. Alors, de qui se moque-t-on ?



En disant cela, je n’ignore rien de la réalité. Il existe des groupes actifs, parmi les musulmans de France, qui veulent tordre le bras aux pouvoirs publics et bénéficier d’avantages matériels. Mais, ils veulent généralement profiter des mêmes largesses que l’on accorde aux autres confessions. Par exemple, l’occupation de la rue Myrrha (dans le 18e arrondissement de Paris) pour des prières publiques doit cesser, c’est une évidence. Mais, utiliser des images chocs pour raconter que la France connaît un danger d’islamisation est une farce grinçante. Seule la laïcité, s’appliquant à toutes les religions, je dis bien toutes, permettra d’apporter une réponse juste aux différentes tensions qui existent ici ou là. Et l'unes des premières revendications à mettre en application est : "A école publique, argent public ! A école privée, argent privé !"



Mais, en attendant, le rassemblement qui est prévue le 18 décembre est une telle provocation, au lourd parfum xénophobe, qu’il ne peut être qu’un trouble à l’ordre public. Personne n'est dupe. C’est pourquoi je demande qu’il soit interdit par la Préfecture. Vous trouverez ci-joint mon communiqué de presse. Enfin, dans le billet précédent, vous pourrez écouter mon intervention lors du Congrès du Parti de gauche il y a 15 jours. Je suis intervenu au sujet du Front national…Un sujet pas si éloigné.



Communiqué



Samedi 18 décembre prochain, une poignée de groupuscules d’extrême droites envisagent de se réunir de 9h à 18h à « l’Espace Charenton » (salle privée située dans le 12e arrondissement de Paris) afin de tenir des « Assises contre l’Islamisation de l’Europe ». On retrouve parmi les organisateurs de cette journée les mêmes protagonistes que « l’Apéro saucisson et pinard », interdit par la préfecture en juin dernier.



Ces groupuscules veulent encore essayer de faire entendre leurs théories délirantes affirmant que les fondements laïques de notre République sont mis à mal par nos concitoyens de confessions musulmanes.



Ces discours absurdes ne visent qu’à stigmatiser une partie de nos concitoyens en prétendant que leur confession est, par nature, contraire aux principes de la République. Ils sont dangereux car ils assènent, sans fondement, que l’Islam, contrairement aux autres religions, n’est pas compatible avec « les valeurs de notre civilisation. »



Mais, affirmer cela est contraire aux principes fondateurs de notre pays. La République laïque accueille toutes les femmes et les hommes, quelles que soient leurs options spirituelles, à la condition qu’ils acceptent volontairement une loi commune qui fonde leur coexistence et même leur concorde. C’est évidemment le cas de l’immense majorité de nos concitoyens de confessions musulmanes.



C’est pourquoi, comme Premier adjoint du 12e arrondissement et Secrétaire national du Parti de gauche (PG), je demande solennellement que ce rassemblement soit interdit par la Préfecture en raison des troubles évidents à l’ordre public qu’elle va susciter, tant son caractère provocateur est outrancier.



D’ores et déjà, je me suis adressé à la Maire du 12e et au Maire de Paris afin qu’ils portent sans délais la même exigence.

 

Source : Le blog d'A. Corbière, Parti de gauche

Voir son blog ICI 

Publié dans actualités

Commenter cet article