Paris : solidarité avec les communautés et coopératives zapatistes

Publié le par dan29000

Journée de Solidarité avec les communautés et les coopératives zapatistes
Samedi 12 juin de 14h00 à 20h30
Au Centre International de Culture Populaire 21 ter rue Voltaire 75011 Paris (M° Rue des Boulets ou Nation) (entrée gratuite)


Comme chaque année depuis 2002, l’association Echanges Solidaires a importé du café des coopératives zapatistes. Il s’agit d’une action de solidarité, l’intégralité des bénéfices étant reversée aux communautés zapatistes. A l’occasion de l’arrivée du café en France desa coopératives Ssit Lequil Lum et Yachil Xojobal Chulchan, nous organisons une journée d’information et de vente solidaire. Plusieurs associations tiendront des stands où elles proposeront livres, artisanat, vidéo… Tout au long de l’après midi des films, documentaire et de fictions, sur les luttes sociales en Amérique centrale et du Sud seront diffusés et suivis de débat.

Programme des projections :

14 h : « Un Poquito de Tanta verdad » (90mn) documentaire de Jill Freidberg

État de Oaxaca, Mexique, été 2006. Suite à la violente répression d’une grève des enseignants, la population descend dans les rues et force le gouverneur à quitter la capitale. La ville sera dirigée pendant près de six mois par une assemblée populaire constituée pour l’occasion. Des expériences similaires voient le jour à travers tout l’État. Certains comparent cette révolte à la commune de Paris, d’autres la nomme la première révolution d’amérique latine du XXIe siècle. L’histoire de ce mouvement est surtout marquée par l’utilisation que la population fit des médias. Ce film revient sur cet aspect particulier qui vit des dizaines de milliers de travailleurs, d’indigènes, de femmes au foyers et d’étudiants prendre quatorze stations de radio et une chaine de télé, et les utiliser pour s’organiser et défendre leurs luttes sociales, culturelles

16h : "Histoires de Guatemala" (52 mn) de Nicola Grignani et Ana Recalde Miranda.

Documentaire proposé par le Comité de solidarité avec les Indiens des Amériques, en présence d’Ana Recalde Miranda Après 36 ans de guerre civile et de génocide, un accord de paix entre la guerilla et le gouvernement a été signé en 1996 au Guatemala. Qu’est-ce qui a réellement changé après ce jour historique ? Des changements profond ont-ils eu lieu ?Quelle est la situation actuelle dans le pays ? A travers le parcours de trois défenseurs des droits humains guatémaltèques, ce documentaire tente d’apporter des réponses à ces questions.

17h30 : Trois courts métrages proposés par Pico y Pala, collectif de diffusion de films engagés, non-commerciaux, et de soutien aux mouvements sociaux

Eduardo "Chasqui" Cordoba (8 min), Grupo Alavio, 2007Chasqui est un musicien, poète, militant de l’identité des peuples indigènes, assassiné par la police fédérale à Buenos Aires le 22 avril 2007.

Policia asesina - Escrache a la comisaria 36 (8 min), Grupo Alavio 2007 (la suite du précédent) Les parents, amis et camarades de Chasqui organisent un « scratche » devant le commissariat 36, où a été assassiné le musicien, pour dénoncer cet assassinat et la situation de ceux qui sont confrontés à répétition à la répression et la « gachète facile » de la police.

Cronicas de libertad, organizando la resistencia (15 min), Grupo Alavio, 2002. Le 26 juin 2002, les piqueteros qui manifestent en coupant le pont Pueyrredon font face à une répression féroce. Des centaines d’entre eux sont blessés et arrêtés, Dario Santillan et Maximiliano Kosteki sont assassinés. Des protagonistes de cette journée de lutte racontent…

19 heures : « Corazon del tiempo » (90mn-2008) Alberto Cortés-Hermann Bellinghausen / Bataclan ciné / Mexique-Espagne.

d’Alberto Cortes, première fiction tournée dans les communautés zapatistes avec des acteurs de celles-ci.

Fruit de la rencontre entre les bases d’appui zapatistes, Alberto Cortes, réalisateur mexicain chevronné et le célèbre chroniqueur du mouvement zapatiste Hermann Bellinghausen Le cœur du temps est la première fiction coproduite par les bases d’appui.

Sans aucun acteur professionnel , interprétée par les bases d’appui elles mêmes, cette fiction nous parle du télescopage dans une communauté indienne zapatiste entre le pouvoir de la tradition et les transformations profondes qu’a provoqué le mouvement zapatiste. Tendre et déconcertant , ce film vous fera plonger au cœur d’une communauté rebelle où trois générations de femme reprennent en main leur destin

Associations présentes :
Echanges Solidaires (café des coopératives zapatistes)
Atanka ("Coopérative de consommateurs et producteurs, jouisseurs et militants")
Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte
Comité de solidarité avec les Indiens des Amériques (CSIA)
Entre ici et là-bas (huile d’olive et savons à l’huile d’olive de Palestine)
La Milpa (Artisanat des coop. zapatistes)
Les Faucheurs d’OGM (et leur célèbre bière !)


Source : INDYMEDIA 

Publié dans actualités

Commenter cet article