Paris : Stopper le démantèlement des urgences de l'Hôtel Dieu

Publié le par dan29000

La santé n’est pas une marchandise Non au Démantèlement des urgences de l’Hôtel



de : MARTINE LOZANO


lundi 29 octobre 2012 

 

 


La santé n’est pas une marchandise Non au Démantèlement des urgences de l’Hôtel DIEU

 

 

 

JPEG - 81.7 ko

L’HOPITAL l’ Hôtel DIEU est le seul hôpital public au centre de Paris où les urgences sont ouvertes 24 H SUR 24 h Rappelons que l’Hôpital HOTEL DIEU pour les habitants du centre de Paris , est aussi le seul hôpital pour les 9 premiers arrondissements de Paris. 350.000 actes y sont pratiqués chaque année soit environ mille tous les jours.

 

Un hôpital actif

 

Les urgences de l’Hôtel-Dieu reçoivent chaque année 110 000 patients par an ; Disposent d’un service de pointe pour une prise en charge immédiate des accidentés aux exposition VIH, c’est un service de pointe dans ce domaine (après une prise de risque, une rupture de capote, etc.). On y trouve un service d’Urgence medio judiciaires pour les victimes d‘agressions physiques ET sexuelles, C’est aussi le lieu d’accueil des Accidentés de la vie nocturne mais pas seulement , Ainsi s’y côtoient régulièrement des jeunes qui s’étaient bagarrées, des femmes battues, des enfants, des prisonniers , des personnes âgées qui étaient tombées par exemple. on y trouve également un service de consultations ambulatoires pour le VIH ;

Un démantèlement coûteux

la réhabilitation des locaux pour y accueillir des bureaux coûterait plusieurs dizaines voire centaines de millions d’euros à l’Assistance Publique. Enfin, le transfert des activités comme l’ophtalmologie nécessiterait des constructions coûteuses sur l’hôpital Cochin (construction d’un bâtiment ).

La vie nocturne parisienne

CES SERVICES Correspondent à la vie nocturne parisienne qui attire beaucoup de monde ET qui vit 24 H SUR 24, CES services répondent aux besoins de la population en phase hospitalière , Sont également reçus pour un accès aux soins toute une frange de la population précarisée qui se présente avec des pathologies graves ,

Soi on laisse au service privatif le centre DE PARIS ,toute une partie de la population ne pourra plus accéder aux soins, c’est également le premier pas vers une prise en charge ; Pour les personnes en grande précarité comme les SDF par exemple Mais pas seulement , on y voit des personnes à faible revenu , AVEC de petites PENSIONS , DE faibles retraites qui renonceraient aux soins sans L’HOPITAL Hôtel Dieu.

Soit selon une enquête récente 30% des habitants du centre de paris

LES PLUS PRECARISES SONT LES SDF

Les Sdf ont des difficultés pour accéder aux soins selon le SAMU social et ces situations vont entrainer une accumulation de pathologies non traitées comme par exemple la tuberculose ou la gale ainsi que des handicaps liés à la santé mentale.

Des études récentes menées par l’ observatoire du SAMU social de Paris en Ile de France montrent que le manque d’hygiène entraine le développement de la gale.

La santé des sdf est mal pris En compte sans compter le refus de certains cabinets libéraux de les accueillir , à l’hôpital des situations humiliantes comme par exemple le fait de déshabiller la personne sdf dans la salle d’attente pour aller lui faire prendre une douche.

Récemment , une indignation justifiée de l’association « les morts de la rue »sur le site « Médiapart » sur le fait :

« Que hôpital Hôtel Dieu PARIS dispose d’une procédure : mode emploi pour refouler les sdf ; A l’hôpital de l’Hôtel-Dieu de Paris, l’institution AP-HP interdit, par circulaire, l’accès aux salles de soins d’urgence aux personnes à la rue. »

Et l’association s’interroge « le(s) gouvernement(s) qui pourtant se proclame(nt) si soucieux de l’avenir des plus précaires, le seul lieu qui vraiment vous attend, c’est bien le cimetière ! »

Opérations financières

RAPPELONS QUE l’ Assistance publique veut faire des opétraitons financières au prix de la santé des usagers, Le projet régional de santé Evin consiste à faire des économie En Faisant rentrer le privé dans le public en Partenariat privé. On est en train de confier la santé au secteur privé lucratif À paris Des gens à paris peuvent avoir de gros moyens mais 30 % des habitants n’ont pas les moyens de se soigner , décalent et refusent des soins , Et Hôtel dieu qui accueille toutes la population quelle que soit sa situation. Personnes précarisée sdf ..

Les urgences

Hôtel dieu doit avoir un service d’urgence AINSI Qu’un service d’accueil polyvalent de centre de santé renforcé et doit maintenir et développer des lits d’ hospitalisation,

Car un servie urgence ne peut fonctionner normalement s’ il na pas de lits’ D’ hospitalisation ou des lits pour la chirurgie , Notamment pour les pathologies les plus simples,

Sans un maintien des lits pour favoriser l’aval des urgences

Supprimer le seul service parisien au cœur de Paris C est inacceptable

 La santé n’est pas une marchandise

LES Débats budgétaires pour 2013 laissent supposer à des fermetures dans les hôpitaux parisiens et notamment des urgences et le plateau technique de l’Hôtel Dieu pour établir Des bureaux, un dispensaire et même un musée ..

LE MALADE N EST NI BAGNOLE NI UN PRODUIT FINANCIER

Rappelons que La franchise médicale instaurée par la loi de financement de la Sécurité sociale en 2008 sur les médicaments, les actes paramédicaux et les transports sanitaires existe toujours. elle touche les malades, les personnes handicapées et les personnes âgées Sans compter que ces franchises s’ajoutent au 1 euro non remboursé pour les consultations chez le médecin ainsi que pour les 18 euros pour tout acte lourd supérieur à 91 euros, les déremboursements des médicaments, les dépassements d’honoraires, des participations forfaitaires non remboursables de plus en nombreuses. Rappelons que La franchise, marche comme pour la bagnole soit la franchise auto « La franchise auto, on connait : En cas de dommages, l’assureur rembourse nos frais, sauf une part forfaitaire restant, en tout état de cause, à notre charge. Et ce, « que nous soyons Crésus au volant d’une Rolls ou Tartempion, caissière à Auchan, » Donc Avec la franchise , le malade est comme une voiture, il faut payer la franchise Avant de se faire soigner

Rappelons que toutes les mesures qui empêchent le malade de se soigner correctement en France sont maintenues ; Il s’agit : De la franchise ,Des déremboursement des médicalement ; Ainsi que de l’imposition des indemnités journalières des victimes d’accidents du travail ,de la vie et de maladies professionnelles. Cette taxation des accidentés du travail représente la double peine, la triple peine des salariés déjà victimes d’un accident du travail , Déjà confrontés à la souffrance du handicap et qui vivent avec des revenus diminués.

POUR la défense de l’accès aux soins, des hôpitaux de proximité, de l’hôpital public, de la protection sociale. CONTRE les franchises médicales, les dépassements d’honoraires, les privatisations, les plans d’austérité, la marchandisation de la santé et de l’action sociale, la casse des conventions collectives :

Sur l’hôpital

Pour Défendre l’hôpital public et une médecine accessibles à tous , Pour l’abrogation des franchise médicales, Pour Faire de la prévention et du dépistage précoce des maladies la priorité . Pour Accorder une attention particulière aux populations les plus vulnérables, les malades, Les Femmes ,enfants, personnes âgées, jeunes, les personnes handicapées, Les Personnes immigrées , les personnes prostituées , les personnes sans papiers, les personnes qui font un usage de drogue, les Rom , les prisonniers … Le service de santé , l’hôpital public et une médecine de ville accessibles à tous et toutes ;doivent être défendus pour combattre la précarité dans laquelle se trouvent de nombreuses personnes malades et handicapées

La « loi hôpital patient territoire » est maintenue, Elle prévoit des restructurations, des fermetures de services et d’hôpitaux ainsi que des Réductions des emplois ; La durée de séjour dans le hôpitaux est réduite pour les malades.

Cependant FACE A CES SITUATIONS la riposte s organise : On a vu une semaine d’action de 1 er au 6 octobre 2012 contre la privatisation et la commercialisation de la santé .

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) De 2013 , veut en finir avec le « déficit » et de fait va prévoir la casse budgétaire de l’hôpital qui entrainera la fermeture de services , la fermeture d’hopitaux.et imposer l’austérité.

Partout en Europe pour des réactions populaires ! NOTRE SANTE EN DANGER MOBILISATION

UNE MANIFESTATION EUROPEENNE DANS PLUSIEURS VILLES PARIS VARSOVIE MADRID

À Paris , UNE MANIFESTATION organisée , par la coordination de défense nationale de l hôpital de proximité où On a vu de nombreuses banderoles représentant des associations et représentant De nombreuses ville de France notamment ,Bordeaux ,Caen ,Marseille ,Nîmes ,privas mais pas seulement, une belle manifestation. Pareillement à ces luttes un réseau européen se constitue comme par exemple : A Varsovie où une manifestation se tenait contre la privatisation de la santé le 5 octobre 2012, une manifestation composée des sages -femmes , des infirmières, du personnel soignant qui défilaient À l’appel du syndicat OZZPIP ; Mais comme le droit à la sante concerne tout le monde, Le cortège composé de personnel de santé a été rejoint par des mineurs et des ouvriers de l’automobiles ; Qui ont aussi assuré le service d’ordre. Comme cette manifestation se voulait européenne des représentants de chaque Pays européen défilaient en tête de cortège, Avec notamment des représentants de la Grèce, rappelons que le système de santé en Grèce ne cesse de se dégrader ; Le personnel de santé qui part à la retraite n est pas remplacé, Des spécialités font défaut et on assiste déjà à un départ de médecins grecs vers l’étranger ; L’absence de soins fait progresser les maladies : Dans les hôpitaux , le manque de matériel, de personnels fait reculer l’accès aux soins Comme par exemple dans un hôpital de Crète Où on peut lire « Le lundi pas de consultation en cardiologie » « pas de consultation ORL pendant dix jours » Dans le domaine psychiatrique on constate un manque de nourriture pour nourrir tous les patients , c’est ainsi qu’un appel au secours a été lancé par l’hôpital de Leros, dans la même logique Les personnes en situation de drogue ne sont plus suivies et sont laissées à l’abandon.. Rappelons que la riposte s organise et continue à agir : Comme par exemple à Hôtel DIEU hôpital parisien de Paris CENTRE Où Lundi Plus DE 11000 signatures seront déposées conte la fermeture de hôtel dieu par les syndicats à la direction générale lors d‘une manifestation.

Le mécontentement augmente, la grogne des personnels se fait sentir, à HOTEL DIEU Paris

Lundi 15 octobre, un rassemblement et une manifestation ont eu lieu de l’Hôtel Dieu au siège de l’APHP pour dénoncer les restructurations à l’APHP et déposer plus de 11 000 pétitions pour le maintien de l’Hôtel Dieu et de ses urgences.
 L’arrêt des restructurations
 Le moratoire sur les projets de l’H.Dieu/Siège/PIC
 L’arrêt des suppressions d’emploi avec la résorption de l’emploi précaire (titularisation des 6000 CDD)
 L’arrêt des menaces sur les jours dus aux agents et sur les crédits d’heures (demande d’une note directoriale affirmant qu’aucun jour du ne sera perdu)
 Retrait des sanctions disciplinaires pour fait de grève pour les agents des blocs d’H.Mondor
 Arrêt des attaques sur les représentants syndicaux et sur les libertés syndicales (instances exigence de la validation du Règlement Intérieur par la DG, moyens syndicaux (reprise négociations CTE -2000 agents) etc…) le lundi 22 octobre, la mobilisation se poursuivaient

Partout en Europe pour la santé Pour le droit à santé Accès aux soins Pour tous Mobilisation

UNE semaine de mobilisation en mars 2013 EN EUROPE

Martine lozano Militante associative

 

 

SOURCE / BC

Publié dans actualités

Commenter cet article