Paris : tracteurs et manifestants vers le Sénat contre un aéroport contestable

Publié le par dan29000

1Nantes

Notre-Dame-des-Landes. Les opposants au projet sont entrés dans Paris

12 novembre 2011 

Ils ont réussi leur pari : cinq tracteurs sont garés près du Sénat depuis le petit matin, symbolisant l'opposition au projet de nouvel aéroport de Notre-Dame-des-Landes, en Loire-Atlantique. Des centaines de manifestants se sont donnés rendez-vous ce matin Porte d'Orléans avant de se diriger vers le palais du Luxembourg pour une journée de rencontres et de prises de parole. 

 


 

Les autorités ne voulaient pas de tracteurs dans la capitale, objectif du "Tracto-vélo" parti de Loire-Atlantique le 6 novembre. "Vers 5 h, nous avons tenté le tout pour le tout", explique l'un des responsables de la Coordination des opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, joint par téléphone. "Les cinq tracteurs ont déjoué les forces de l'ordre et sont entrés dans Paris". 

Ils sont, depuis, garés place Honnorat, près du Sénat, "symbolisant la terre comme outil de travail". Avec les engins agricoles, 70 cyclistes avaient fait le trajet depuis l'Ouest, pour cette opération "Tracto-Vélo" destinée à mobiliser contre le nouvel aéroport nantais. Et attendaient d'être rejoints par des centaines d'autres opposants pour une journée de mobilisation au coeur de la capitale. 

Peu avant 10 h, les premiers cars, partis au petit matin de Loire-Atlantique, arrivaient Porte d'Orléans. Les organisateurs espèrent réunir 2.000 personnes opposées au projet, et, plus généralement, à la disparition des terres agricoles. 

Le cortège devait ensuite se rendre devant le Sénat, où il devait être rejoint par des élus et personnalités politiques, dont Eva Joly. L'objectif des opposants, en se rendant à Paris, est aussi de peser dans la campagne présidentielle. Avec un  mot d'odre on ne peut plus clair ; l'abandon du projet.   

Rencontres et prises de parole doivent se poursuivre jusqu'à 17 h.  

 

  • Béatrice Pellan

 

Source : LE TELEGRAMME

Publié dans environnement

Commenter cet article