Parlons politique, entretiens Maryse Dumas, Robert Guédiguian

Publié le par dan29000

 

parlons_politique_duma_guediguian_web.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'idée était intéressante. Faire se rencontrer et dialoguer une syndicaliste connue et un cinéaste renommé, auteur du fameux "Marius et Jeannette" ne pouvait que donner un résultat probant.

Et ce fut le cas, témoin ce petit livre qui se lit comme on écouterait une discussion lors d'un débat télévisé, sauf qu'ici cela s'avère plus intelligent...


 

Ce volume de la collection "Ecrits politiques" s'ouvre sur deux portraits de Maryse Dumas et de Robert Guédiguian, portraits rapides signés par Stéphane Sahuc qui mène les entretiens. Lesquels entretiens  sont divisés en cinq grands thèmes répartis dans cinq chapitres :


Histoires d'engagements

L'alternative existe-t-elle toujours ? (Bonne question)

Quand la gauche gâche la politique

La gauche au pouvoir

Réinventer à gauche, réinventer la gauche

Et maintenant....

 

Que vais-je faire ? Air connu...Ou plutôt Que faire ?, en souvenir d'un vieux théoricien d'un autre temps...Avouons que cela fait pas mal de questions judicieuses. La syndicaliste et le cinéaste, s'ils ont bien entendu des points communs, n'ont pas toujours des réponses communes, loin de là. Au fil des pages, ce dialogue est souvent constructif et dynamique, nous permettant de réfléchir au marasme de la gauche réformiste de ces dernières années, et d'entrevoir parfois quelques pistes intéressantes. Dommage que, chassant le naturel, il  revienne au galop quand Dumas ne peut s'empêcher d'égratigner le NPA au passage (p.67) qui donnerait des ordres aux syndicats sur la conduite des luttes. Aussi dérisoire que futile, mais à sa décharge passer autant d'années au sein de la direction de la CGT et au PCF ne peut que laisser des traces envers la gauche révolutionnaire.

 

Le plus passionnant est sans nul doute le dialogue sur leurs engagements respectifs. L'une semble prête à demeurer au sein du PCF jusqu'à la disparition du parti, l'autre l'ayant quitté en 1977, ce qui d'ailleurs ne l'empêche de se dire toujours communiste. Ce que nous pouvons facilement comprendre vu le nombre de communistes sincères ayant enfin quitté ce parti tout au long des années passées.

 

En conclusion on dira que ce dialogue original ne manque pas de sincérité, d'espoir partagé, de clairvoyance sur les échecs à répétitions des syndicats et des partis de gauche. Hélas, et cela semble normal vu l'état actuel de la gauche en France, les alternatives ne sont pas vraiment visibles. Ce qui n'enlève rien à ces pages d'échanges constructifs.

Nous laisserons le dernier mot au réalisateur de "Lady Jane"  :

"Un point de vue révolutionnaire  à reconstruire"


Il y a donc du travail, surtout que le mot "révolutionnaire" fait peur depuis longtemps aux partis de gauche bien ancrés dans des institutions de collaboration entre droite et gauche, bien illustrées par plusieurs cohabitations paisibles durant ces dernières décennies....

 

Dan29000

 

 

 

Parlons politique

Maryse Dumas, Robert Guédiguian

Entretiens par Stéphane Sahuc

Editions Arcane 17

2011 / 94 p / 9,50 euros

 

Pour découvrir le site de l'éditeur, c'est ICI

 

Publié dans lectures

Commenter cet article