Paul Jorion : internet et les nouveaux résistants, la guerre civile numérique

Publié le par dan29000

 

 

Internet et les nouveaux résistants !

Les puissants de ce monde commencent à s'inquiétar car si l'existence de la toile permet à leurs différents services de noter et de surveiller les individus et de mettre en place un énorme fichier, les citoyens avertis se méfient et commencent à installer des réseaux de résistance démocratique.

En quelques minutes des centaines de milliers voire des millions de personnes peuvent avoir connaissance d'une information importante divulguée par des cercles militants...

Cette résistance internet nuit aux puissants... La "guerre" a déjà commencé

« La guerre civile numérique »

de Paul Jorion

dans conversations pour demain

Editions Textuel

mai 2011

prix 14 €

 

Les nouveaux résistants !

Méfions nous des grandes déclarations démocratiques notamment quand elles émanent de l'administration américaine.

Obama a su tromper son monde pendant quelques mois :

la prison de Guantanamo qui devait fermer retient aujourd'hui des prisonniers «  détenus indéfiniment et sans jugement »...

Les milieux d'affaires et les gouvernements qui les servent utilisent tous les moyens légaux et même illégaux pour empêcher que des informations sensibles soient divulguées au commun des mortels donc à nous.

Paul Jorion revient très largement sur l'affaire Wikileads et les « bavures » meurtrières montrées au monde entier.

L'armée américaine a tué en Irak des « innocents » en 2007 . C'est une vérité à ne pas dévoiler, ni montrer et gare aux contrevenants : l'un est poursuivi par la justice suédoise pour tout autre chose dans le cadre « d'un coup tordu des services à l'ancienne  » comme l'écrit le canard enchaîné, quant à l'informateur qui a rompu la loi du silence, il est inculpé et détenu dans des conditions «  qui s'assimilent-ou en tout cas ont été assimilées-à de la torture. »

Paul Jorion qui répond dans ce livre aux questions de Régis Meyran va fort très fort.

Il explique comment s'organisent les nouveaux robins des bois du net qui contre-attaquent avec courage et talent malgré les menaces proférées et parfois exécutées par les « grands » de ce monde.

Les puissants possèdent tout ou presque mais face à la coalition de ceux qui bafouent les valeurs démocratiques se lève une « armée » de « pirates » de l'informatique, aguerris.

La situation serait pré révolutionnaire : le sentiment d'injustice se développe, les mensonges des gouvernants sont dénoncés dans la quasi immédiateté et avec internet, une mobilisation spontanée peut conduire à changer la donne.

Personne n'a pu prévoir les bouleversements de régimes en Tunisie et en Egypte....Une situation pré-révolutionnaire peut aboutir à une libération des peuples mais rien n'est inscrit dans le marbre.

Nous sentons un monde qui bouge, des citoyens qui s'approprient l'outil numérique pour briser les tabous et combattre l'injustice.

Mais en face, ceux qui détiennent tous les leviers économiques et politiques sont prêts à tout pour empêcher que la soif de justice et d'égalité ne conduise à la fin de leur règne.

Voici là des réflexions intéressantes et une argumentation solide qui nous donnent envie de mieux maîtriser le net et de participer au débat permanent et utile sur l'organisation de la résistance contre ce monde de violence et de corruption .

Jean-François Chalot

 

 

Source : agora vox

Publié dans lectures

Commenter cet article