Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Revue ACRIMED n° 2 janvier 2012

Pierre Bourdieu écrivait … en 1998 :

"Nous vivons immergé dans la politique. Nous baignons dans le flot immuable et changeant du bavardage quotidien sur les chances et les mérites comparés de candidats interchangeables.

Nous n'avons pas besoin de lire les éditorialistes du quotidien ou d'hebdomadaire ou leurs ouvrages d'analyse qui fleurissent à la saison électorale et qui iront rejoindre les assortiments jaunis des bouquinistes, pâture des historiens des idées, après un bref passage dans la liste des best-sellers : leurs auteurs nous offrent sur toutes les radios et sur toutes les télévisions des « idées » qui ne sont si faciles à recevoir que parce qu'il s'agit d'« idées reçues ».

Tout peut se dire et se redire indéfiniment, puisqu'en fait il ne se dit jamais rien. Et nos débatteurs appointés qui se rencontrent à heure fixe pour discuter de la stratégie de tel homme politique, de l'image ou des silences de tel autre, disent la vérité de tout le jeu lorsqu'ils expriment l'espoir que leur interlocuteur ne sera pas d'accord « pour qu'il puisse y avoir un débat ».

Les propos sur la politique, comme les paroles en l'air sur la pluie et le beau temps, sont d'essence volatile, et l'oubli continué, qui évite d'en découvrir l'extraordinaire monotonie, est ce qui permet au jeu de continuer."


Pierre Bourdieu, « Penser la politique »
Actes de recherche en sciences sociales, mars 1998, n° 71/42, p 2-3
Tag(s) : #lectures

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :