Pierre Rabhi, Isabelle Autissier, François Morel soutiennent la chaîne humaine pour l'arrêt du nucléaire le 09 mars à Paris

Publié le par dan29000

nucleaire-stop.pngCommuniqué de presse  - 21 février 2013


Pierre Rabhi, Isabelle Autissier, François Morel... soutiennent la chaîne humaine pour l'arrêt du nucléaire

 


Le 9 mars 2013, des dizaines de milliers de personnes de tous les horizons formeront une grande chaîne humaine pour l’arrêt du nucléaire civil et militaire qui traversera Paris d’est en ouest.



Elles encercleront les lieux de pouvoir pour montrer la volonté des citoyen-ne-s de reprendre en main les décisions sur l'énergie. De nombreuses personnalités et artistes appellent également à rejoindre cette action.


Le point commun entre Pierre Rabhi, Isabelle Autissier, Aure Atika, François Morel, Sanseverino, Alain Damasio, Edgar Morin… et de nombreux autres ?

Toutes ces personnalités partagent la revendication que la France en finisse avec le nucléaire. "Énergie dangereuse qui a fait ses macabres preuves partout sur notre planète" pour le chanteur Sanseverino, "poison inodore, incolore et invisible qui ne signe pas ses crimes" pour le romancier Christophe Léon,  "archétype de la technologie crépusculaire,  immodeste et immoderne, immorale et immonde" pour l'auteur Alain Damasio : comme la majorité des Français, ils désirent que notre pays abandonne cette technologie et se tourne enfin vers une vraie transition énergétique.

C'est dans cette optique qu'ils apportent leur soutien à la chaîne humaine du 9 mars pour l’arrêt du nucléaire civil et militaire, destinée à dénoncer le système nucléaire et à réclamer la reprise en main par les citoyen-ne-s des décisions liées à l'énergie.

Comme le résume l’écrivain Michael Ferrier, auteur de Fukushima, Récit d’un désastre (1) : "nous affirmons par cette immense chaîne humaine notre solidarité avec les victimes du nucléaire et notre détermination à entrer dans une civilisation énergétique responsable, fondée sur des innovations techniques et écologiques qui sont aujourd’hui à notre portée, loin des vieilleries du nucléaire. "

Certains ont souhaité témoigner de leur engagement par une contribution spéciale : un texte pour Christophe Léon, un dessin pour Etienne Davodeau, la dédicace d’une chanson comme le chanteur Kent

Dans leur diversité, ces artistes montrent que le refus du nucléaire n’est pas le fait d’une minorité, mais qu’il s’agit bien d’une attente qui traverse toute la population.

Découvrez l’ensemble des contributions à la chaîne (http://chainehumaine.org/Pourquoi-cette-chaine), ainsi que la liste complète des artistes et personnalités qui soutiennent la chaîne : http://www.chainehumaine.org/Personnalites-et-artistes

Notes :


(1) Fukushima, récit d’un désastre, Gallimard, 2012

Contacts presse :

Jocelyn Peyret - 06 20 36 57 17

Pierric Duflos - 06 28 34 73 32

Chargée de communication :
Charlotte Mijeon - 06 64 66 01 23

Retrouvez ce communiqué sur notre site : http://groupes.sortirdunucleaire.org/ils-soutiennent-la-chaine-humaine

Publié dans environnement

Commenter cet article

Julien 04/03/2013 11:55


Un bilan de situation du nucléaire en 2015, pour se tenir au courant de l'évolution  http://energeia.voila.net/nucle/nucle_service_2015.htm

Heureusement que d'autres réacteurs sont fermés chaque année, mais cela ne compense pas.

Devant les dangers du nucléaire, la mobilisation doit continuer, comme c'est le cas dans tous les pays où la liberté d'expression existe à peu près.

D'un autre côté, il existe cependant un élément de satisfaction. Les réacteurs nucléaires coûtent trop cher à construire en comparaison des énergies renouvelables.

Pour n'en citer que deux et en se limitant à la France, avec son électricité à 10,7 cts/kWh, le nucléaire en construction coûte plus cher que l'éolien et, depuis peu, que le solaire.

dan29000 04/03/2013 19:14



bien d'accord avec vous, nous allons voir votre lien...